SUN Newsletter
Home / Actualités / Le Pakistan lance ses nouvelles « recommandations diététiques pour une meilleure nutrition »

Le Pakistan lance ses nouvelles « recommandations diététiques pour une meilleure nutrition »

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

Le ministère de la Planification, du Développement et de la Réforme (MPDR) a lancé, en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, les les Recommandations alimentaires du Pakistan pour une meilleure nutrition (PDGN) à l’Institut de planification et de gestion du Pakistan, à Islamabad. Les PDGN sont des recommandations alimentaires exhaustives destinées au grand public visant à promouvoir des pratiques alimentaires saines et à réduire les risques de maladies au sein des communautés.

Données recueillies dans le cadre d’un large processus de consultation à travers le pays, les PDGN constituent des repères et un appel aux personnes de tous les horizons, y compris les responsables politiques, le monde universitaire, la société civile, les agences des Nations Unies, le secteur privé et le grand public, à adopter un mode de vie sain et productif en réalisant les Objectifs de développement durable de 2030.

M. Aslam Shaheen, responsable de la nutrition/point focal SUN du MPDR a déclaré, lors de l’ouverture de la cérémonie : « c’est un véritable plaisir pour moi de vous accueillir ici pour le lancement des « Recommandations alimentaires du Pakistan pour une meilleure nutrition ». Celles-ci résultent d’une collaboration entre le ministère de la Planification, du Développement et de la Réforme et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. C’est un moment important pour toutes les parties prenantes, en particulier pour l’équipe technique composée d’universitaires et de chercheurs qui a permis l’accomplissement de cette tâche primordiale. Nous diffusons aujourd’hui ce document dont le besoin se faisait terriblement sentir et qui s’avèrera extrêmement bénéfique à l’ensemble de la population. Il s’agit également d’un outil précieux pour tous ceux jouant un rôle dans la promotion et la mise en œuvre des informations de ce document.

Le Dr Nomeena Anees, experte en nutrition de la FAO, a donné un aperçu complet des recommandations alimentaires. Elle a débuté sa présentation par la célèbre citation d’Hippocrate :

« que ta nourriture soit ton remède et que ton remède soit ta nourriture ». Elle a souligné le rôle que joue le régime alimentaire dans notre quotidien et son impact sur les aspects physiques, cognitifs et sociaux de notre vie, sur notre productivité et sur notre développement socio-économique. Elle a détaillé les messages alimentaires destinés à la population ainsi qu’un mode de vie sain promouvant le mieux-être et le bien-être. Elle a ajouté qu’il s’agissait d’un document évolutif qui continuera d’être amélioré lorsque la table de composition des aliments fondée sur des informations recueillies dans 12 zones écologiques sera bientôt achevée.

Lors de sa présentation des PDGN, Mme Mina Dowlatchahi, représentante de la FAO au Pakistan, a déclaré qu’il s’agissait d’un moment opportun pour diffuser les recommandations alimentaires, le pays étant confronté à des maladies d’origine alimentaire. Il s’agit d’un document qui s’est fait longtemps attendre et qui a été élaboré pour la première fois de manière exhaustive afin de guider les différentes couches de la population et les aider à adopter des pratiques alimentaires et un mode de vie sains pour surmonter les problèmes de nutrition et de santé très répandus dans le pays.

Lors de son discours, le Dr Muhmmad Azeem Khan, membre (sécurité alimentaire et changement climatique) de la Commission de planification a déclaré que le document avait été revu et finalisé en tenant compte des retours/consignes du comité principal, du comité technique ainsi que de nutritionnistes et diététiciens réputés du milieu universitaire et d’instituts de recherche. Il a souligné qu’en dépit de son autosuffisance sur le plan alimentaire, le Pakistan faisait face à des problèmes de famine, de malnutrition et de maladies devant être résolus au moyen d’interventions durables, et économiquement et culturellement acceptables en matière de nutrition. Il a par ailleurs ajouté que les PDGN mettaient l’accent sur la consommation d’aliments sains, variés et nutritifs comme le lait et les produits laitiers, la viande et les légumineuses, les céréales complètes ainsi que les fruits et légumes, préconisaient une consommation réduite d’aliments riches en énergie tels que les aliments frits, les produits de boulangerie et les aliments transformés et un recours moins fréquent aux graisses, notamment aux graisses saturées, à l’huile, au sucre et au sel durant la préparation des plats. En effet, le régime alimentaire et la maladie sont étroitement liés, notamment au niveau des maladies non transmissibles telles que le diabète, les troubles cardio-vasculaires et d’autres affections associées à de mauvaises habitudes alimentaires. Pour toutes les couches de la population, l’activité physique s’avère néanmoins essentielle pour rester en forme, en bonne santé et vigoureux afin de participer activement au développement du pays.

Soulignant l’importance d’une bonne alimentation pour la santé, le Dr Nausheen, secrétaire parlementaire du ministère des Services nationaux de la santé, de la réglementation et de la coordination, a déclaré qu’une alimentation nutritive durant la grossesse, un allaitement exclusif des nourrissons durant les six premiers mois et un allaitement continu jusqu’à l’âge de deux ans associé à une alimentation complémentaire étaient primordiaux pour améliorer l’état nutritionnel des enfants. De plus, elle a ajouté qu’un régime alimentaire approprié était l’un des principaux facteurs de santé et de bien-être sur le plan nutritif. En revanche, un régime alimentaire déséquilibré entraîne des problèmes de santé accrus et affecte les apports nutritifs à différents stades de la vie, ce qui se traduit par des déficits physiques et cognitifs. Le ministère de la Santé définira une stratégie visant à diminuer les aliments et les boissons sucrés ainsi que les produits à faible valeur nutritive (« junk food ») par le biais de mesures législatives et d’une amélioration de la qualité pour combattre la malnutrition. Le Dr Nausheen a indiqué que conformément aux règles de l’Autorité de régulation des médias électroniques du Pakistan, 10 % du temps d’émission étaient consacrés aux campagnes de sensibilisation du service public destinées à la population et pouvaient donc servir à diffuser les messages de sensibilisation à la nutrition des PDGN.

S’adressant aux participants de la cérémonie, Mme Kanwal Shauzab, secrétaire parlementaire du MPDR, a déclaré que la sensibilisation à la nutrition était devenue un élément crucial de la lutte contre la malnutrition et qu’elle jouait un rôle clef en matière de santé et de bien-être sur le plan nutritif. Ces recommandations fournissent un cadre permettant à la population de choisir et de consommer divers aliments sains et nutritifs facilement accessibles et peu onéreux, qui couvrent les besoins nutritionnels journaliers, renforcent le système immunitaire contre les maladies transmissibles et non transmissibles et participent à un mode de vie sain. Celle-ci a ajouté que ces recommandations constituaient également une ressource essentielle pour les décideurs politiques, les gestionnaires de programmes et les professionnels œuvrant à la promotion de l’état nutritionnel et sanitaire de la population, que le gouvernement fédéral élaborait actuellement son 12e plan quinquennal (2018-2023) et que l’alimentation était incluse en tant que volet distinct pour lutter contre la malnutrition, avec un fort accent sur les 1000 premiers jours de vie et au-delà. Certains des principaux programmes et interventions relatifs à la nutrition, dont la sensibilisation de masse à la nutrition, la fourniture d’aliments hautement nutritifs et l’atténuation des lacunes en matière de données, ont été considérés comme prioritaires. Mme Shauzab a indiqué que les médias devaient jouer leur rôle via un travail de sensibilisation et de diffusion des messages des PDGN au profit de la population.

Prenant la parole au sujet des PDGN, Mme Saira Ifthikar, ambassadrice mondiale de la nutrition et ancienne membre de l’Assemblée provinciale de Punjab, a déclaré que nous devions célébrer le lancement de ce document mais qu’il nous fallait toutefois garantir la sécurité alimentaire de la population en mettant en place des mécanismes pour relier les régions disposant d’un excédent alimentaire aux régions déficitaires.

Le document intitulé « Recommandations alimentaires du Pakistan pour une meilleure nutrition » fournit un cadre permettant à la population de choisir et de consommer différents aliments sains et nutritifs qui sont facilement accessibles et peu onéreux, qui couvrent les besoins nutritionnels journaliers et renforcent le système immunitaire pic.twitter.com/lzbG7Nling

– Ministère de la Planification, du Développement et de la Réforme (@PlanComPakistan) 19 décembre 2018


M. Javed Humyun, co-secrétaire du ministère pour la Sécurité alimentaire et la Recherche, a déclaré que malgré une suffisance et une production alimentaires, la prévalence de la sous-nutrition s’élevait à 20 % de la population en raison de contraintes de distribution et d’autres limitations. Le ministère met actuellement sur pied la Commission de planification 1 (PC1) visant l’élimination de la faim afin de surmonter la malnutrition.

Les représentants du PAM, de l’UNICEF, de l’OMS, du milieu universitaire ainsi que les donateurs ont apprécié les efforts qu’ont fournis le MPDR et la FAO dans l’élaboration de ce document destiné à contribuer au mieux-être de toutes les couches de la population et à être utilisé par les décideurs politiques, les responsables de projet, les secteurs alimentaires et les médias au profit de la population.

Concluant la cérémonie d’ouverture, M. Aslam Shaheen, responsable de la nutrition/point focal SUN du MPDR, a adressé ses remerciements à tous ceux ayant participé à ce lancement !

L’événement a réuni des représentants gouvernementaux de divers ministères fédéraux et provinciaux, des donateurs internationaux, des agences de développement, des agences de l’ONU, des partenaires de développement, des organisations internationales non gouvernementales, des organisations de la société civile ainsi que des professionnels des médias.

Recommandations alimentaires du Pakistan pour une meilleure nutrition – Anglais

Post A Comment

No Comments