SUN Newsletter
Home / Actualités / Le PAM et le Sri Lanka s’allient pour améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition.

Le PAM et le Sri Lanka s’allient pour améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition.

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

© Photo : PAM

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies et le gouvernement du Sri Lanka ont signé une lettre d’entente pour consolider leur partenariat visant l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition au Sri Lanka. Leurs efforts conjoints, qui soutiennent la Vision 2025 du gouvernement et les Objectifs de développement durable, seront mis en œuvre dans le cadre du nouveau Projet de plan stratégique de pays du Sri Lanka (2018-2022) du PAM.

Au cours des cinq prochaines années, le PAM va soutenir le gouvernement dans l’instauration d’initiatives clés de lutte contre la faim et la malnutrition, comme expliqué dans le nouveau Projet de plan stratégique de pays du PAM approuvé par le Conseil d’administration de l’agence.

La lettre d’entente a été signée par R. H. S. Samaratunga, secrétaire du Trésor et ministre des Finances et des Médias de masse, et Brenda Barton, représentante du PAM et directrice de pays au Sri Lanka. « Nous sommes ravis de poursuivre notre vision conjointe ambitieuse d’un Sri Lanka où prévaut la sécurité alimentaire et où la nourriture est nutritive » déclare madame Barton. « Le partenariat entre le PAM et le gouvernement du Sri Lanka, scellé il y a maintenant 50 ans, est totalement en adéquation avec les priorités nationales du pays, notamment la Vision 2025. »

 

Le PAM et le gouvernement du Sri Lanka vont continuer de faire face aux causes fondamentales de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition, tout en favorisant le relèvement et la résilience à long terme de milliers de personnes. Cela implique une amélioration de la productivité et une augmentation des revenus des petits exploitants agricoles et des communautés vulnérables, notamment les femmes ; de s’assurer que les enfants reçoivent un repas nutritif vital à l’école ; de s’attaquer aux causes sous-jacentes des taux élevés et chroniques de malnutrition ; et d’aider le gouvernement à se préparer aux chocs climatiques afin de mieux y faire face.

Le plan sur cinq ans nécessite un montant de 46,8 millions USD et donne la priorité à de nouveaux partenariats dynamiques et multi-acteurs, impliquant entre autres le secteur privé et la société civil qui ont un rôle essentiel à jouer dans la réalisation des objectifs prioritaires en matière de sécurité alimentaire et de nutrition ainsi que de l’objectif Faim zéro au Sri Lanka.

Le plan a été élaboré selon un processus exhaustif et rigoureux, qui inclut une évaluation du portefeuille de pays des cinq dernières années (2012-2016) et une consultation stratégique de plusieurs parties prenantes de l’examen stratégique national de la sécurité alimentaire et de la nutrition au Sri Lanka « Faim zéro »« .

Post A Comment

No Comments