SUN Newsletter
Home / Actualités / Le Pérou propose une coopération technique en matière de sécurité alimentaire au Kenya

Le Pérou propose une coopération technique en matière de sécurité alimentaire au Kenya

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

Foto: © FAO

La première semaine de septembre 2017, une mission d’experts du Kenya s’est déplacée au Pérou pour apprendre les bonnes pratiques en matière de sécurité alimentaire et de programmes de développement productif, mis en place sur le territoire par le gouvernement péruvien. La FAO, en partenariat, avec l’Agence péruvienne de coopération internationale (APCI), a facilité la mission de coopération Sud-Sud composée de 8 fonctionnaires du ministère kényan de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche.

La mission de coopération Sud-Sud du Kenya a également rencontré la vice-présidente des politiques et de l’évaluation sociale du ministère du Développement et de l’Inclusion sociale (MIDIS) et le point focal SUN du gouvernement péruvien, Maria Eugenia Mujica, pour connaître plus en détail la manière dont est mise en œuvre la politique sociale au Pérou. La fonctionnaire du Kenya a indiqué : « Nous avons appris que la majeure partie de la politique sociale en faveur de la sécurité alimentaire des plus vulnérables est conçue par le gouvernement national et mise en œuvre en étroite collaboration avec les autres secteurs et les gouvernements régionaux, par le biais de mécanismes comme la Commission interministérielle des affaires sociales (CIAS), les gouvernements régionaux exécutifs et certains fonds de relance aux gouvernements infranationaux ».


« Le Pérou est de plus en plus connu dans la région comme un pays en faveur de la coopération Sud-Sud. Nous sommes déjà en mesure de partager les forces acquises en matière d’alimentation et d’agriculture avec d’autres pays qui sont confrontés à des défis similaires à ceux du Pérou. »

Eduardo Sal y Rosas, direction de la gestion et de la négociation internationale de l’Agence péruvienne de coopération internationale


Les fonctionnaires kényans ont aussi eu l’occasion d’échanger avec Federico Arnillas afin de mieux connaître le travail réalisé par le Bureau de concertation pour la lutte contre la pauvreté (MCLCP). Selon Mulat Demeke, agent principal des politiques de FAO Kenya : « La société civile organisée prend très au sérieux la sécurité alimentaire et joue un rôle très actif en la matière. Elle contrôle les postes budgétaires au niveau national et local concernant ces questions et s’assure également de contrôler les résultats. Tous les acteurs sont responsables du processus et le gouvernement veille à ce qu’ils disposent des ressources pour réaliser ce travail. »

Les fonctionnaires kényans ont été reçus par Javier Martínez, directeur des politiques et de la réglementation agricole du ministère de l’Agriculture et de l’Irrigation (MINAGRI), afin d’en savoir plus sur la gestion décentralisée dudit ministère et ses mécanismes de coordination avec les gouvernements régionaux et locaux. Javier Martínez a indiqué : « Je pense qu’ils ont notamment apprécié le travail intersectoriel et intergouvernemental réalisé par la commission multisectorielle de sécurité alimentaire, aussi bien au niveau national que dans les commissions régionales. » « Les commissions régionales sont dirigées par les gouvernements régionaux mais elles sont intégrées par autant d’instances ministérielles et d’affaires définies comme prioritaires. La clé de la réussite est la suivante : hiérarchisation des objectifs depuis la région et soutien sectoriel des ministères importants au regard desdits objectifs. »

Mary Mwale, spécialiste de la nutrition au ministère kényan de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche a précisé : « Dans notre pays, nous sommes aussi sur le point de créer une commission comme celle-ci et l’expérience péruvienne me semble très intéressante dans la mesure où elle a réussi à intégrer tous les secteurs liés à la sécurité alimentaire et à instaurer un cadre institutionnel solide, dont la direction doit être assurée par les gouvernements décentralisés. »

Plus d’informations

Post A Comment

No Comments