SUN Newsletter
Home / Actualités / Le Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire annonce que sept pays vont recevoir une aide de 160 millions de dollars

Le Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire annonce que sept pays vont recevoir une aide de 160 millions de dollars

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des pays SUN

Le 30 mars 2017, le Programme mondial pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP) a annoncé que sept pays allaient recevoir une aide totale de 160 millions de dollars. Le Burkina Faso, l’Éthiopie, Haïti, le Myanmar, le Népal, le Rwanda et la Tanzanie vont bénéficier de ces nouvelles aides qui devraient leur permettre de renforcer leur sécurité alimentaire, d’accroître les revenus des zones rurales et de réduire la pauvreté.

Le Comité directeur a accordé de nouveaux financements aux propositions de projets suivantes.

  • Au Burkina Faso: une aide s’élevant à 24 millions de dollars servira à soutenir les efforts déployés par le pays pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des personnes vulnérables par la diffusion de certaines technologies agricoles hautement performantes et le développement de chaînes de valeur permettant de créer des emplois décents dans les zones rurales.
  • Le GAFSP a alloué 30 millions de dollars supplémentaires au financement du Programme de croissance agricole éthiopien afin d’accroître la productivité agricole et la commercialisation de produits de petits exploitants agricoles du pays.
  • En Haïti, les fonds du GAFSP, d’un montant total de 10 millions de dollars, permettront d’améliorer la productivité agricole et de renforcer la sécurité alimentaire des petits exploitants agricoles dans certaines régions des départements du Nord, de l’Artibonite, du Sud et de la Grand’Anse.
  • Les fonds du GAFSP pour le Myanmar (27 millions de dollars au total) serviront à soutenir la création d’un environnement propice réduisant l’incidence de la pauvreté, de la malnutrition et de l’insécurité alimentaire parmi les populations pauvres des zones rurales.
  • Au Népal, les fonds du GAFSP (22,7 millions de dollars) amélioreront la sécurité alimentaire et nutritionnelle des foyers pauvres et en situation de vulnérabilité en renforçant la productivité agricole et la capacité de résilience des foyers vivant de l’exploitation agricole.
  • Le GAFSP a versé 26,3 millions de dollars supplémentaires pour aider à consolider et généraliser les résultats du Programme d’aménagement de sols, de collecte des eaux et d’irrigation collinaire au Rwanda, la priorité étant donné au renforcement de la stabilité et de l’autosuffisance des organisations de paysans, des coopératives et des institutions rurales.
  • En Tanzanie, l’aide du GAFSP s’élève à 20 millions de dollars et permettra de soutenir les efforts de sécurité alimentaire et de sécurité sanitaire des denrées en luttant contre la contamination par l’aflatoxine des chaînes alimentaires du maïs et de l’arachide.

Il s’agit du quatrième appel à propositions lancé aux pays souhaitant bénéficier d’une aide du GAFSP pour des investissements nationaux dans l’agriculture et la sécurité alimentaire. L’objectif est d’arriver à une véritable transformation et à un changement durable en soutenant financièrement des initiatives d’amélioration de l’aide déjà en place. Les propositions sélectionnées l’ont été par le Comité directeur dans le cadre d’un processus concurrentiel. Ce Comité est composé d’un nombre égal de membres votants de pays donateurs et de pays bénéficiaires, de trois représentants d’organisations de la société civile ainsi que d’autres parties prenantes sans droit de vote. Les initiatives ont été choisies selon les recommandations d’une étude indépendante réalisée par des experts mondiaux de l’agriculture. Les propositions sélectionnées l’ont été selon l’ampleur des besoins, la présence d’un environnement politique favorable et l’élaboration d’un plan global de développement agricole.

« Au Rwanda, nous sommes très reconnaissants du partenariat établi avec le GAFSP permettant de faire face aux défis de sécurité alimentaire et nutritionnelle et aux enjeux posés par le changement climatique qui ont des répercussions sur la vie et le bien-être des populations » a déclaré madame Gérardine Mukeshimana, ministre rwandaise de l’Agriculture et des Ressources animales« Les fonds soutiennent les efforts de transformation et d’amélioration des moyens de subsistance de nos exploitants en augmentant la productivité agricole et la valeur ajoutée et en facilitant l’accès aux marchsé de manière durable et écologique. »

Consultez le communiqué de presse de la Banque mondiale (en anglais).

À propos du GAFSP

Créé en avril 2010, le GAFSP fournit des aides financières ciblées pour accroître les investissements dans l’agriculture et encourager des systèmes alimentaires durables dans les pays à faible revenu. Le GAFSP prend la relève lorsque les interventions d’urgence et les aides au relèvement s’achèvent. Il œuvre en faveur d’une transformation et d’un développement durables et soutient donc sur le long terme des projets d’ensemble s’articulant autour d’initiatives sérieuses en matière de nutrition, de genre, de création d’emplois et de lutte contre les changements climatiques.

Le GAFSP fut créé suite à la crise alimentaire mondiale pour financer des solutions sur le long terme visant à renforcer les capacités de résilience des populations, à mettre en place des politiques aidant à faire face à la volatilité des prix des denrées alimentaires et à éviter les futures crises. À ce jour, le GASFP a reçu des promesses de financement d’un montant total de 1,3 milliard de dollars venant de l’Allemagne, de l’Australie, du Canada, de la Corée du Sud, de l’Espagne, des États-Unis, de la Fondation Bill & Melinda Gates, de l’Irlande, du Japon, des Pays-Bas et du Royaume-Uni. Les fonds sont destinés à des pays disposant de programmes stratégiques, innovants et crédibles déjà en place visant à améliorer la productivité agricole et la sécurité alimentaire.

 

Post A Comment

No Comments