SUN Newsletter
Home / Actualités / Le renforcement de la nutrition face au changement climatique : participation du Mouvement SUN à la COP 25

Le renforcement de la nutrition face au changement climatique : participation du Mouvement SUN à la COP 25

  |   Secrétariat et Groupe principal du Mouvement SUN

Le Mouvement SUN a participé pour la toute première fois à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (#COP25) qui s’est tenue à Madrid (Espagne). La conférence visait à élaborer les prochaines mesures cruciales dans le cadre du processus des Nations Unies relatif aux changements climatiques.

Au travers de différents engagements, le Mouvement SUN, représenté sur place par Gerda Verburg, Coordinatrice du Mouvement SUN et Sous-secrétaire générale des Nations Unies, a veillé à ce que la nutrition soit intégrée aux débats relatifs au climat, à ce que la question de la sécurité alimentaire ne soit pas traitée séparément et à ce qu’un accent soit plutôt mis sur la sécurité nutritionnelle. Le Mouvement a également souligné que tout ne tournait pas seulement autour de la quantité d’aliments, mais aussi de leur qualité, et que ce n’était qu’en investissant aussi bien dans les populations que dans la planète que nous serons en mesure de bâtir un avenir radieux.

Les engagements pris lors de la COP25 reposaient sur le thème « Nourrir la planète et ses habitants », qui avait été au cœur du Rassemblement mondial 2019 du Mouvement SUN organisé le mois dernier au Népal, à Katmandou, au cours duquel la mondialisation, l’urbanisation, les inégalités, les crises humanitaires et les chocs climatiques avaient été reconnus comme des facteurs d’évolutions négatives sans précédent au niveau de la nutrition de la population mondiale. Pour y faire face, les systèmes alimentaires doivent fournir des régimes nutritifs, sûrs, abordables et viables à tous, dans des limites garantissant la durabilité de la planète.


« Le plus grand défi est de changer les mentalités. Bien souvent au niveau des gouvernements, mais aussi de l’industrie et peut-être même aussi des foyers, l’on pense bien trop souvent que la sécurité alimentaire équivaut à disposer de suffisamment de nourriture, or ce n’est pas le cas… L’agriculture et la production alimentaire devraient miser sur les ressources humaines et, bien entendu, les exploitants agricoles et les entrepreneurs tout au long de la chaîne de valeur. Mais nous devons arrêter de raisonner en termes de quantité et commencer à penser en termes de qualité. »
Gerda Verburg, Coordinatrice du Mouvement SUN

Lors d’un événement parallèle organisé conjointement avec le gouvernement des Fidji au Pavillon Moana et intitulé « Renforcer la nutrition dans les petits États insulaires en développement face au changement climatique », Gerda Verburg s’est jointe aux intervenants suivants à l’occasion d’un débat animé sur l’importance de la nutrition dans les débats sur le changement climatique : M. Ferreir, ministre de l’Environnement et du Logement, gouvernement des Bahamas ; Mme Maguire, ambassadrice de l’Irlande en Espagne et le docteur Diarmid Campbell-Lendrum, chef d’équipe, Changement climatique et Santé, OMS. Les échanges ont mis en lumière l’incidence du changement climatique sur toutes les formes de malnutrition, y compris le surpoids et l’obésité ainsi que les carences en micronutriments, tandis que M. Ferreir a souligné avec beaucoup d’éloquence que le changement climatique nous rappelait que nous cohabitions tous sur cette planète et que personne n’était à l’abri.

Présence du mouvement SUN à la COP25

Lors d’un entretien diffusé en direct sur la page Facebook du Mouvement SUN, Gerda Verburg s’est exprimée sur l’intégration de la nutrition dans le programme relatif au changement climatique. Fervente partisane de la nutrition, Mme Verburg a conclu l’entretien avec une ferme déclaration d’engagement au nom du Mouvement SUN :

« Nous sommes ravis d’être présents à la COP25 et je m’engage à ce que le Mouvement SUN fasse tout ce qui est en son pouvoir pour décloisonner les différents domaines que sont le climat, l’alimentation, l’agriculture et la santé. Tous doivent être abordés globalement. Peu importe où nous nous rendrons et peu importe ce que le Mouvement fera dans un avenir proche : nous inviterons tous les partenaires à œuvrer ensemble à rendre ce monde meilleur et à investir en faveur des populations ».

 


 

Anchoring nutrition in the climate change agenda

SUN Movement Coordinator, Ms. Gerda Verburg, reflects on the importance of nutrition for sustainable and resilient food systems

Posted by Scaling Up Nutrition Movement on Friday, December 6, 2019

Post A Comment

No Comments