SUN Newsletter
Home / Actualités / Le réseau de la société civile SUN lance sa nouvelle stratégie quinquennale

Le réseau de la société civile SUN lance sa nouvelle stratégie quinquennale

  |   Réseau de la société civile SUN

* Publié initialement par le réseau de la société civile SUN


Plaidoyer, nutrition des enfants, levée de fonds et durabilité, santé maternelle, suivi et évaluation, planification régionale, Afrique occidentale et centrale, nutrition des femmes, jeunes ambassadeurs, Asie, Afrique orientale et australe, Amérique latine et Caraïbes, Afrique occidentale et centrale

La stratégie 3.0 du réseau de la société civile SUN (2021-2025) forme la base essentielle au regroupement de l’ensemble des efforts collectifs des membres de la société civile dans le cadre d’une mission et d’une vision de premier plan. La Stratégie 3.0 du réseau de la société civile a été élaborée par et pour le réseau, en harmonie avec la Stratégie générale 3.0 du Mouvement SUN. Le groupe de pilotage du réseau de la société civile, les coordinateurs régionaux, les Alliances de la société civile, les jeunes ambassadeurs de la nutrition et le Secrétariat du Mouvement SUN ont ainsi tous pris part au développement et à la validation du contenu de ce document. Au moyen de leur expertise et de données probantes, les membres du réseau dirigeront la mise en œuvre de la stratégie tout en renforçant leur durabilité et leur indépendance.

Afin de concrétiser notre mission d’éradication de la malnutrition sous toutes ses formes d’ici 2030, nous avons conjointement identifié cinq objectifs stratégiques clés que chacun doit s’approprier :

  1. promouvoir, à travers le Mouvement SUN et au-delà, une représentation de la société civile et un engagement adéquats, notamment en ce qui concerne les plus marginalisés ;
  2. plaider en faveur de l’amélioration de l’action financière, politique et juridique relative à la nutrition et demander des comptes à l’ensemble des parties prenantes ;
  3. favoriser une durabilité au sein du réseau de la société civile en dotant ses structures des compétences et ressources nécessaires pour qu’elles puissent appliquer leurs plans d’action et relever les défis auxquels elles font face ;
  4. intensifier les interventions efficaces en faveur de la nutrition et les actions de sensibilisation au niveau communautaire ;
  5. produire des éléments de preuve et les exploiter afin d’orienter la prise de décisions et de réaliser les interventions prometteuses à plus grande échelle.

La poursuite de ces objectifs s’appuie sur quatre éléments catalyseurs transversaux :

  1. la gouvernance ;
  2. les communications ;
  3. l’engagement des jeunes ;
  4. l’égalité de genre.

En quoi consiste cette troisième phase ?

La phase 3.0 du réseau de la société civile vise à regrouper les enseignements, intensifier les pratiques prometteuses et rendre le réseau plus durable et autosuffisant. En l’occurrence, les membres du réseau auront à leur disposition les dernières données probantes et outils, et donc les moyens d’induire un changement à l’échelle nationale. Nous continuerons de promouvoir l’apprentissage et l’assistance technique entre pays, d’intégrer l’engagement des jeunes à tous les niveaux, de prodiguer une assistance sur mesure permettant de saisir les opportunités pertinentes, d’améliorer les communications pour esquisser les résultats obtenus et de veiller à un accès équitable aux mécanismes de gouvernance et de redevabilité à tous les niveaux.

Quels sont les défis et opportunités à venir ?

Le lancement de cette stratégie arrive à un moment crucial, alors que la pandémie de COVID-19 relègue au second plan des années de progrès en matière de nutrition et met à mal des systèmes de santé déjà sous pression ainsi que des économies fragiles, à l’instar des systèmes alimentaires et des moyens de subsistance. Les crises humanitaires, les modes de production et de consommation alimentaires non durables, le changement climatique, l’instabilité politique, la réduction de l’espace civique, les inégalités de genre et d’autres déséquilibres de pouvoir sont d’autres obstacles à franchir.

« Relever ces défis est précisément ce qui anime le réseau. À nos yeux, exploiter le potentiel de la société civile et la vaste expertise des jeunes, mais aussi cibler ces derniers et leur donner les moyens de forger de puissantes alliances multisectorielles et multipartites constitue la meilleure manière de s’attaquer aux problématiques mondiales à l’unisson. »

Hannah Stephenson, vice-présidente du Groupe de pilotage du réseau de la société civile

Le lancement de cette stratégie arrive à point nommé, car il coïncide avec l’Année d’action « Nutrition pour la croissance » durant laquelle gouvernements et parties prenantes sont encouragés à prendre des engagements durables en faveur de la nutrition. Le Mouvement SUN et le réseau de la société civile ont considérablement progressé en matière d’accroissement de la visibilité de la nutrition au sein des programmes nationaux et internationaux et via les mécanismes internationaux tels que les Cibles de l’Assemblée mondiale de la Santé, les Objectifs de développement durable et la Décennie d’action pour la nutrition des Nations Unies. Un nombre croissant de pays a élaboré des plans d’action nationaux en faveur de la nutrition auxquels des budgets spécifiques ont été affectés. Et pourtant, malgré ces avancées, il nous faut mettre les bouchées doubles. Il est urgent d’agir rapidement pour préserver les acquis nutritionnels si chèrement obtenus en nous inspirant des leçons tirées et en investissant dans le changement systémique requis afin de garantir, à tout un chacun et en ne laissant personne de côté, un accès sur le long terme à une nutrition adéquate et à des régimes alimentaires sains.


« La Stratégie 3.0 du réseau de la société civile facilitera une réponse coordonnée de la société civile aux défis et opportunités de ces cinq prochaines années, ce qui contribuera à la prise d’engagements et à l’obtention de résultats durables au profit des personnes les plus vulnérables et, par conséquent, nous permettra de tirer définitivement un trait sur la malnutrition. »

Christopher Twiss, coordinateur du réseau de la société civile du Mouvement SUN


Vers quoi nous tournons-nous ?

Cette stratégie mettant en lumière la manière dont nous voulons aller de l’avant durant les cinq prochaines années, cela explique pourquoi il était si important que l’ensemble du réseau prenne part à son élaboration. Les objectifs et éléments catalyseurs transversaux ont trait à des sujets qui nous sont chers. Nous savons par exemple qu’il nous sera impossible de mettre fin à la malnutrition sans le concours des femmes et des filles. Ainsi, la promotion de l’égalité de genre a toujours été une priorité et, en raison de la place qui lui est accordée dans le cadre de la stratégie, elle le restera pour les cinq années à venir. De même, notre collaboration avec les jeunes ambassadeurs de la nutrition a placé le réseau de la société civile à l’avant-garde de l’autonomisation des jeunes au sein du Mouvement SUN, ce sur quoi nous continuerons d’insister lors de la prochaine phase. Fruit de la contribution et de la collaboration de l’ensemble des membres du réseau, cette stratégie promet un brillant avenir au réseau de la société civile au vu des priorités qui ont été soulignées.

Post A Comment

No Comments