SUN Newsletter
Home / Actualités / Le soutien de l’Union européenne permet au PAM d’éviter une situation alimentaire catastrophique au Burkina Faso

Le soutien de l’Union européenne permet au PAM d’éviter une situation alimentaire catastrophique au Burkina Faso

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des pays SUN

(c) Photo : PAM

Un financement de 4,2 millions d’euros de l’Union européenne (UE) a permis de soutenir les efforts du PAM visant à contribuer à éviter une situation alimentaire catastrophique au Burkina Faso, où 2 millions de personnes luttent pour se nourrir à cause des conflits, des chocs climatiques et des conséquences économiques de la pandémie de coronavirus.

La contribution de l’UE, octroyée par le département européen de la protection civile et des opérations d’aide humanitaire (ECHO), a permis au PAM d’intensifier son intervention d’urgence en 2020, pour atteindre plus de 1,2 million de personnes à travers le pays avec une assistance alimentaire qui leur est vitale.

« L’aide humanitaire de l’UE finance les interventions d’assistance alimentaire d’urgence au Burkina Faso depuis 2014, en aidant à apporter une aide alimentaire aux communautés déplacées et hôtes », a déclaré Delphine Buyse, chef du bureau de l’aide humanitaire de l’UE à Ouagadougou. « Grâce à des partenaires comme le Programme alimentaire mondial, nous pouvons soutenir les populations vulnérables tout au long de l’année, et en particulier pendant la période de soudure, entre deux saisons de récoltes. »

Plus d’un million de personnes ayant fui la violence sont déplacées à l’intérieur du pays et vivent dans des conditions précaires. La plupart de ceux contraints de fuir sont des agriculteurs vivriers et des éleveurs qui ont dû abandonner leurs champs, leurs maisons, leurs biens et leurs moyens de subsistance.

« L’insécurité alimentaire a atteint des niveaux sans précédent dans ce pays et nous sommes reconnaissants que des partenaires comme l’Union européenne se soient mobilisés pour aider à sauver des vies », a déclaré Antoine Renard, directeur pays et représentant du PAM au Burkina Faso. « Nous avons pu soutenir les personnes dans le besoin malgré la situation sécuritaire instable, mais la situation alimentaire est toujours précaire et nous devons maintenir une aide aussi cruciale. »

Le soutien de l’UE a permis au PAM de fournir une assistance alimentaire en temps opportun aux communautés vulnérables pendant la période de soudure de cette année, c’est-à-dire la période entre juin et août où les stocks alimentaires sont au plus bas tandis que les familles attendent la prochaine récolte.

« Le sorgho blanc que nous avons récolté l’année dernière s’est épuisé en quatre mois », a déclaré Awa Ganame, 27 ans, mère de cinq enfants, résidente de la commune de Oula. « Nous n’avions plus rien et ne pouvions même pas manger deux fois par jour. L’aide alimentaire que nous avons reçue nous a donné de l’énergie pour semer, dans l’espoir que la récolte sera meilleure cette année. »

La contribution de l’UE a également permis au PAM de lancer le Service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS) au Burkina Faso. L’UNHAS fournit un service de vol qui est crucial pour tous les acteurs humanitaires et de développement puisqu’il leur permet d’atteindre des zones difficiles d’accès.

 

Post A Comment

No Comments