SUN Newsletter
Home / Actualités / Le soutien du Renforcement des efforts contre la faim de l’enfant et la sous-nutrition (REACH) est essentiel pour le développement de l’Agenda des Nations Unies pour la réduction de la sous-nutrition chronique au Mozambique, qui s’étale sur la période de 2015 à 2019

Le soutien du Renforcement des efforts contre la faim de l’enfant et la sous-nutrition (REACH) est essentiel pour le développement de l’Agenda des Nations Unies pour la réduction de la sous-nutrition chronique au Mozambique, qui s’étale sur la période de 2015 à 2019

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

UN Agenda for the Reduction of Chronic Undernutrition-Mozambique_00122 mars 2016 | La célébration par le Réseau des Nations Unies pour le SUN au Mozambique de la réussite de l’Agenda des Nations Unies pour la réduction de la sous-nutrition chronique (2015-2019), suscite l’admiration d’autres pays qui se tournent vers ce réseau comme un exemple à répliquer. Le Mozambique est le premier pays à entreprendre cette action recommandée du Réseau des Nations Unies (généralement appelée la Stratégie / Agenda de nutrition des Nations Unies), qui se fonde sur les résultats de l’inventaire de la nutrition des Nations Unies mené à la mi-2015. Les deux exercices ont bénéficié des compétences en coordination de REACH et ont engagé six agences des Nations Unies actives dans le réseau des Nations Unies au niveau de pays, à savoir : la FAO, le FIDA, le FNUAP, l’UNICEF, le PAM et l’OMS.

L’Agenda des Nations Unies pour la réduction de la dénutrition chronique au Mozambique exprime une vision commune des Nations Unies pour la réduction de la malnutrition chronique dans le contexte des défis liés au retard de croissance dans le pays et du Plan national du gouvernement. Il examine également la programmation actuelle par l’Agence des Nations Unies en matière de gouvernance et de mise en œuvre (par exemple, les points de convergence et les lacunes) et leur relation avec la nutrition, et d’ailleurs, définit comment les agences des Nations Unies vont travailler ensemble pour aborder les domaines d’action prioritaires et les questions émergentes, telles que la préservation de la nutrition des adolescentes. Enfin, l’Agenda des Nations Unies pour la réduction de la dénutrition chronique au Mozambique identifie les indicateurs pour mesurer son opérationnalisation en vue de garantir que le soutien des Nations Unies est sur la bonne voie par rapport aux engagements pris. L’agenda jette les bases pour l’élaboration du Cadre d’aide au développement des Nations unies (UNDAF).par rapport à la nutrition. En outre, des mesures concrètes ont déjà été prises pour opérationnaliser l’agenda, y compris les efforts visant à aligner le plan de travail 2016 du Réseau des Nations Unies au Mozambique avec les priorités de l’agenda. Les agences des Nations Unies se sont engagées à aller au-delà de la rhétorique pour passer à la pratique, en faisant valoir que les représentants des Nations Unies sont convaincus qu’ils sont à même de relever le défi.

Cet article a été initialement publié sur le site Web de REACH.

Post A Comment

No Comments