SUN Newsletter
Home / Actualités / L’engagement d’une militante pour approvisionner la vallée de Suusamyr (Kirghizistan) en farine enrichie

L’engagement d’une militante pour approvisionner la vallée de Suusamyr (Kirghizistan) en farine enrichie

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des pays SUN

JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES 2019

Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement !

Ainagul Muratalieva n’avait jamais sérieusement réfléchi à la question de l’enrichissement des aliments. Elle pensait qu’il suffisait d’être rassasié pour être bien nourri. Présidente d’une organisation non gouvernementale locale d’action communautaire, elle vit avec sa famille à Kozhomgul dans la vallée de Suusamyr, un village qui se trouve derrière le col de Too-Ashuu, à 20 km de la route. Bien qu’il ne semble pas si éloigné des infrastructures routières et du principal foyer de population le plus proche, son village est difficile d’accès. Les transports en commun sont rares et les habitants doivent dépenser beaucoup d’argent pour prendre le taxi, car il faut deux heures pour atteindre la ville la plus proche.

En 2016, les représentants de KACS SUN — un réseau de la société civile de la plateforme nationale multiacteurs engagée pour la nutrition — ont organisé un atelier réservé à ses membres dans le village de Kozhomgul. Il portait sur le thème de la qualité nutritionnelle, et a mis l’accent sur l’importance de la farine enrichie.

D’après Tursun Mamyrbaeva, spécialiste de la nutrition, la farine enrichie est une des solutions les plus efficaces et économiques pour lutter contre les carences en fer, en zinc et en acide folique. Il a été démontré que l’enrichissement de la farine réduisait les risques de carence en fer et d’anémie et diminuait les cas d’anomalie liée au tube neural chez les enfants de 30 à 70 %.

Ainagul, qui a participé à cet atelier, a constaté qu’il n’était pas possible de se procurer de la farine enrichie dans son village et dans les villages voisins, en dépit de la loi kirghize qui rend obligatoire l’enrichissement de la farine de boulangerie. Après l’atelier, des villageois ont estimé que leurs familles devaient pouvoir se procurer de la farine enrichie. Ainagul et ses amis ont alors essayé de trouver un accord avec des commerçants de sept municipalités pour qu’ils ne vendent que de la farine enrichie. Ces commerçants se sont donc approvisionnés en farine enrichie, mais ils la revendaient à un prix très élevé. Les femmes ont alors décidé de demander aux chauffeurs de taxi de livrer de la farine enrichie aux villages, mais ces chauffeurs demandaient 100 soms (monnaie kirghize) par sac de farine. Ainagul était désespérée. Heureusement, KACS SUN lui a proposé son aide. Cette plateforme nationale multi-acteurs est composée d’organisations de la société civile, d’universitaires, d’acteurs des secteurs privé et public et d’organisations internationales. Ses membres peuvent échanger rapidement des informations, accéder à l’ensemble des ressources de la plateforme et partager des actions communes et un discours commun.

L’Alliance de la société civile a négocié pendant quelques mois avec l’association des meuniers pour que les habitants de ces villages puissent accéder à de la farine enrichie. Elle s’est déplacée dans les commerces de sept villages, a recensé les habitants et a évalué leurs besoins en farine. Le président de l’association des meuniers, Rustam Zhunushev, a trouvé des producteurs prêts à aider les habitants des sept villages de la municipalité de Suusamyr. Akun, la plus grande minoterie, a ainsi proposé son aide.

Depuis automne 2017, Ainagul recueille des informations sur les volumes de farine requis pour approvisionner les commerces, les transmet à Akun et fait office de garant pour que l’entreprise tire des profits de l’opération. Ainagul bénéficie de relais dans chaque village.

Aujourd’hui, les habitants de ces sept villages peuvent acheter de la farine enrichie. La commande de farine enrichie, qui portait sur 1,5 tonne le premier mois, s’élève désormais à 7 tonnes par mois, et les prix ont fortement baissé.

Ce résultat est le fruit de l’action de plaidoyer de l’Alliance de la société civile du Mouvement SUN auprès des habitants des sept villages de la municipalité de Suusamyr. Ces habitants ont pris conscience de l’importance de préserver leur santé, notamment celle des femmes et des enfants, par la consommation de farine enrichie en fer, en zinc et en acide folique. Cela s’est traduit dans les faits et c’est un résultat important pour cette plateforme composée d’acteurs du secteur public, de la société civile et du secteur privé.

Post A Comment

No Comments