SUN Newsletter
Home / Actualités / Les Classes Vertes pour une production innovante, ludique, éducative et nutritive

Les Classes Vertes pour une production innovante, ludique, éducative et nutritive

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

Article écrit par Dossa Codjo, Spécialiste horticulture, FAO SFC Gabon and
Aissa Mamadoultaibou, Nutrition Officer for Central Africa FAO SFC


 

Promouvoir une agriculture et des systèmes sensibles à la nutrition dans les écoles pour lutter efficacement contre la faim et la malnutrition

Permettre une autosuffisance alimentaire et lutter contre la faim et la malnutrition passent par la promotion d’une agriculture et de systèmes alimentaires sensibles à la nutrition en milieu scolaire. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en étant convaincue, elle promeut des systèmes éducatifs sensibles aux besoins des communautés rurales et cherche à faciliter l’accès au niveau des écoles. Ainsi, elle appuie plusieurs pays en Afrique Centrale en créant des jardins scolaires ou « Classes Vertes » à travers différentes techniques innovantes.

Le projet « Classes Vertes pour une production innovante, ludique, éducative et nutritive » a pour objectif de contribuer à l’amélioration de l’alimentation, de l’état nutritionnel et de la santé et par conséquent d’aider à accroitre le niveau d’éducation des enfants et de leurs familles, aussi bien en zones rurales qu’en zones urbaines. Mis en œuvre au Cameroun, au Congo et au Gabon, le projet s’est implanté dans les écoles du primaire comme du secondaire. Des enseignants, des agents d’agriculture, des agents de la santé et des parents d’élèves ont été formés sur l’agriculture sensible à la nutrition suivant les techniques innovantes à partir notamment de l’utilisation de bouteilles en plastique, pneus usagés, bacs,  sacs. Au total, plus de 300 personnes ont été ainsi formées sur l’agriculture et les systèmes alimentaires sensibles à la nutrition (combinant les techniques de production par les micro-jardins et la nutrition) pour pouvoir à leur tour former les apprenants.

Une grande diversité de légumes a été produite grâce aux « Classes Vertes ». Au cours de l’année académique 2019-2020, plus de 3.5 tonnes de légumes ont été produites par les écoles du Gabon et du Cameroun. En enseignant la nutrition, l’agriculture et les systèmes alimentaires sensibles à la nutrition, cela permettra aux apprenants et aux communautés de mettre en pratique une nutrition adéquate. Ils seront ainsi plus productifs et pourront créer des opportunités pour briser progressivement les cycles de la pauvreté, de la faim et de la malnutrition.

Madame Lauraine Manfoumbi, s’est engagée post formation à mettre en place un jardin avec ses élèves pour produire les fruits et légumes, et à leur enseigner une agriculture sensible à la nutrition : « En agriculture, on produit bien avec la connaissance, cette formation sur l’agriculture sensible à la nutrition m’a donné plus de motivation et permis de bien produire des fruits et légumes. Désormais, il ne s’agit plus d’une production agricole simple mais une agriculture qui soit intimement liée à la nutrition afin de résoudre les nombreux défis de la malnutrition qui sévit dans mon pays. Produire avec les connaissances permet de remonter la pente de la malnutrition mais aussi de la pauvreté. Nous n’avons pas besoin de grande superficie ou de grand moyen pour avoir des fruits et légumes frais pour l’alimentation de la famille. De plus, il y a toujours un surplus qui peut être vendu aux autres et apporter de revenus à la famille ».

 

Post A Comment

No Comments