SUN Newsletter
Home / Actualités / Les journalistes pakistanais renforcent leurs capacités journalistiques en matière de nutrition

Les journalistes pakistanais renforcent leurs capacités journalistiques en matière de nutrition

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des pays SUN, Réseau du secteur privé SUN

Depuis août 2017, plus d’une centaine de journalistes ont participé à des ateliers de formation ayant pour objectif de renforcer leur capacité à rapporter sur le thème de la nutrition à travers le pays. Ces ateliers, intitulés « Éradiquer la faim cachée » (« Eradicating hidden hunger »), ont été organisés par Mishal, une organisation spécialisée en communication stratégique, avec le soutien financier du gouvernement australien.


« Les médias peuvent promouvoir la mise en œuvre de mesures concrètes et véhiculer une vision claire d’un Pakistan où la malnutrition n’a pas sa place, »

M. Jurek Juszczyk, Haut-Commissaire australien par intérim, lors de la cérémonie de clôture de l’atelier d’Islamabad.


Les journalistes ont surtout été sensibilisés à l’ampleur de la crise nutritionnelle qui sévit au Pakistan. Avec les retards de croissance affichant une prévalence de 44 %, on estime que le coût économique de la malnutrition représente, à lui seul, plus de 3 % du PIB annuel, soit 7,6 milliards de dollars US.

M. Mubarik Zeb Khan, journaliste chevronné basé à Islamabad qui a participé à l’atelier de la ville, a souligné : « Grâce à cette initiative, les médias seront en mesure de générer des reportages bien informés sur les questions liées à l’économie de la santé, démarche qui permettra de sensibiliser le public et d’accroître le degré de responsabilité des décideurs ». De la même manière, M. Saleem Shahid, directeur principal du bureau du journal « Dawn », a précisé, lors de l’atelier organisé à Quetta : « La malnutrition est un problème concret. Nos journalistes ont vraiment besoin de tels ateliers pour le comprendre et savoir comment rapporter à son sujet. Nous devons impliquer les journalistes et inviter les rédacteurs en chef à les encourager à parler des problèmes sanitaires. Aujourd’hui, des reportages basés sur les faits plutôt que sur l’opinion doivent être réalisés pour combler les lacunes en connaissances des sphères publiques et politiques. »

Liens sur le journalisme autour du thème de la nutrition au Pakistan

Post A Comment

No Comments