SUN Newsletter
Home / Actualités / Les organisations de jeunes utilisent des outils en ligne pour surveiller les budgets de la nutrition au Pérou

Les organisations de jeunes utilisent des outils en ligne pour surveiller les budgets de la nutrition au Pérou

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des pays SUN

Si de nombreux acteurs reconnaissent l’importance d’écouter toute une pluralité d’opinions, les jeunes sont souvent oubliés à la table de décision, surtout lorsqu’il s’agit de questions budgétaires. L’Initiative contre la malnutrition infantile (IDI) au Pérou est déjà en train de changer la donne en formant les organisations de jeunes au suivi en ligne des budgets publics – avec le soutien du Fonds commun du Mouvement SUN.

En 2006, l’Initiative contre la malnutrition infantile (IDI), également connue aujourd’hui sous le nom de PERUSAN, a été créée par plusieurs organisations de la société civile au Pérou pour lutter contre les taux élevés de malnutrition infantile. En 2010, le Pérou est devenu membre du Mouvement SUN et en 2019, l’Initiative péruvienne contre la malnutrition infantile a obtenu sa première subvention octroyée par le Fonds de financement commun du Mouvement SUN.

Grâce à ce financement, l’IDI, en ayant établi des partenariats avec 34 organisations de jeunes à ce jour, renforce les capacités des organisations de jeunes à influencer les politiques de lutte contre le retard de croissance et l’anémie. En offrant des formations sur l’utilisation des outils numériques utilisés pour surveiller les allocations budgétaires dans leurs régions et au niveau national, les organisations de jeunes peuvent analyser les dépenses, demander des comptes au secteur public et utiliser efficacement ces informations dans leurs campagnes de sensibilisation.

En utilisant des bases de données en ligne, les organisations de jeunes sont en mesure de savoir qui dépense quel montant, comment les dépenses sont financées et structurées, et où les dépenses sont effectuées, ce qui permet de faire plus facilement pression sur les autorités pour qu’elles améliorent les investissements publics dans la nutrition.

Les données obtenues sont actuellement utilisées pour faire pression sur les régions afin qu’elles respectent l’accord visant à réduire de 30 % la malnutrition infantile chronique et à diminuer de moitié la prévalence de l’anémie chez les enfants de moins de trois ans, un engagement politique obtenu lors des élections présidentielles de 2011.

Rocío Quispe, une jeune représentante de la région sud de Puno, explique les avantages des outils en ligne pour surveiller les dépenses du gouvernement :

« Nous influençons les politiques publiques en faveur de la réduction de l’anémie et de la malnutrition chronique des enfants, nous mettons en place des stratégies et faisons des alliances avec les autorités locales.  Cela nous permet  d’avoir  un  plus grand impact sur la société et ainsi,  de diminuer les taux de ces maladies qui touchent la population localede Puno. Cela a par exemple déjà été fait avec le Conseil régional du Collège des nutritionnistes VII de Puno et avec le Groupe de jeunes contre le COVID-19. »

Le COVID-19 a été un catalyseur pour ces organisations de jeunes et aussi une fenêtre d’opportunité. Le ministère péruvien de l’Économie et des Finances a élargi sa plateforme de consultation budgétaire, permettant aux utilisateurs de suivre les dépenses de la budgétisation spécifique au COVID-19 à tous les échelons de gouvernement. Dans cette optique, et avec le soutien du Fonds commun du Mouvement SUN via sa subvention spécifique COVID du Guichet 1 Cycle 4, l’IDI a créé une plateforme d’apprentissage virtuel qui offre une formation aux organisations de jeunes.

Grâce à ce soutien, la question de la malnutrition et de sa relation avec les finances publiques reste une priorité, comme l’a souligné Shadia Burga lors de la formation. En tant que représentante des jeunes de la région de Madre de Dios, elle souligne qu’il y a encore un grand nombre d’enfants classés comme souffrant de malnutrition dans sa région, et conclut : « Nous avons encore beaucoup à faire. »

Malgré ces difficultés, le rôle de premier plan joué par les organisations de jeunes dans le suivi des budgets de nutrition et le travail de plaidoyer qui y est lié est en train de changer le paysage de la nutrition du Pérou. En fournissant les compétences et les connaissances à son organisation de jeunes motivée et en les combinant avec les outils technologiques disponibles, le changement structurel au Pérou est déjà en cours.

En savoir plus

• Surveillance du budget : Un nouveau rôle pour les organisations de jeunes péruviennes – Site web de l’IDI (en espagnol)

 

Post A Comment

No Comments