SUN Newsletter
Home / Actualités / Les parlementaires de la Sierra Leone privilégient l’allaitement

Les parlementaires de la Sierra Leone privilégient l’allaitement

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des pays SUN

En juillet 2017, des parlementaires et défenseurs de l’allaitement de la Sierra Leone se sont réunis pendant deux jours pour discuter des manières de promouvoir, préserver et encourager l’allaitement.

Photo : Focus 1000

Lors d’une réunion de travail organisée à la plage de Tokeh, un groupe de représentants officiels des Commissions parlementaires de la santé et de la réglementation, de la Direction de l’alimentation et de la nutrition, du ministère de la Santé et de l’Assainissement, du Secrétariat du Mouvement SUN, d’Action contre la faim, de l’UNICEF ainsi que d’autres partenaires se sont penchés sur la situation nutritionnelle des enfants de la Sierra Leone et ont réexaminé l’avant-projet de Code des substituts au lait maternel.

Une nouvelle commission parlementaire

Ainsi, neuf parlementaires ont formé une commission ayant pour mandat d’accélérer la rédaction du Code national de réglementation de la vente de substituts au lait maternel dans tout le pays.


Encourager les parlementaires à diffuser les informations présentées dans les documents fournis aujourd’hui est un excellent moyen de soutenir cette problématique essentielle. C’est en diffusant un maximum d’informations qu’un plus grand nombre de personnes prendront conscience des enjeux et que les attitudes changeront. Les mères actives ne disposent que de 3 mois de congé maternité avant de reprendre le travail. Comment peuvent-elles, dans ces conditions, allaiter durant 6 mois ? Les législateurs se doivent de trouver une solution. Si nous voulons préserver l’allaitement, nous devons élaborer des lois qui protègent les mères. »

L’honorable Chernor Marju Bah, président adjoint du Parlement.


Les participants ont salué la progression des taux d’allaitement exclusif des enfants de moins de 6 mois. Depuis l’an 2000, les taux d’allaitement ont plus que décuplé, passant de 4 % en 2000 à plus de 58 % en 2014.

Nouvelle plate-forme d’engagement

Cet atelier de sensibilisation de haut niveau, coordonné par Focus 1000 et organisé en collaboration avec le Secrétariat du Mouvement SUN, la Direction de l’alimentation et de la nutrition et Action contre la faim, fut l’occasion de créer une nouvelle plate-forme de participation et de collaboration avec les parlementaires permettant d’aborder différents aspects de la santé maternelle et infantile dans tout le pays.

Pour en savoir plus : Focus 1000 Les parlementaires s’engagent à accélérer la rédaction d’un Code des substituts au lait maternel

Post A Comment

No Comments