SUN Newsletter
Home / Actualités / Les pays asiatiques définissent la stratégie de déblocage des financements publics pour la nutrition

Les pays asiatiques définissent la stratégie de déblocage des financements publics pour la nutrition

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

ImageDu 25 au 27 avril 2016, les représentants de gouvernements, de la Société civile et des partenaires de développement de 18 pays d’Asie se sont réunis à Bangkok pour initier un processus de mobilisation du montant supplémentaire estimatif de sept milliards de dollars US globalement nécessaires chaque année au cours de la prochaine décennie pour contribuer à la lutte contre la malnutrition.

Le déblocage des financements publics en Asie était une étape importante pour le suivi financier des investissements en matière de nutrition. Les participants et leurs réseaux de soutien, sont maintenant mieux en mesure d’identifier les moyens d’établir des budgets dans l’agriculture, l’éducation, les systèmes alimentaires, les systèmes de santé, la protection sociale, et l’eau et l’assainissement ; et peuvent en outre faire un plus grand impact sur les résultats en matière de nutrition.

Cet atelier de trois jours était le deuxième en Asie sur le financement de la nutrition, à la suite de l’atelier de 2015, auquel huit pays asiatiques SUN avaient participé et s’étaient réunis pour accélérer les efforts d’analyse budgétaire pour la nutrition. Pays SUN présents en 2016 : Bangladesh, Cambodge, Indonésie, Kirghizistan, Laos, Myanmar, Népal, Pakistan, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Philippines, Sri Lanka, Tadjikistan et Vietnam. L’Afghanistan, le Bhoutan, l’Inde, les Maldives et le Timor-Leste ont envoyé des représentants.

« Pour faire face à ce défi, le leadership et l’action sont requis du Secteur public, dans les contextes où le potentiel pour maximiser les dépenses courantes, et libérer de nouvelles ressources est important. Les gouvernements, la Société civile et les agences de développement intensifient leurs efforts pour que de plus grands pourcentages du budget alloués à l’agriculture, l’éducation, le système alimentaire, les systèmes de santé, la protection sociale et l’eau et l’assainissement contribuent plus directement à la nutrition », Patrizia Fracassi, Conseillère supérieure en stratégie de nutrition pour le Secrétariat du Mouvement pour le renforcement de la nutrition.

L’atelier en bref :

  • Jour 1 : Comprendre comment aller au-delà du reporting des données pour aboutir à des pistes de réflexion avec les données des finances publiques et l’analyse. Examiner les moyens de garantir la redevabilité dans les investissements en matière de nutrition et en même temps de garantir que ces investissements soient également orientés pour un meilleur impact.
  • Jour 2 : Explorer comment l’exercice d’analyse budgétaire peut faire partie des efforts plus exhaustifs pour suivre les ressources financières et les exercices de chiffrage de qualité à différents niveaux (national et sous-national). Comprendre la façon de tenir les parties responsables redevables et tirer parti de l’augmentation des investissements en matière de nutrition.
  • Jour 3 : Renforcement des capacités par la pratique, sur la façon de traduire les résultats en messages simples pour le plaidoyer, pour monter le dossier d’investissement pour la nutrition, avec différents publics.

Organisé par les bureaux régionaux de l’UNICEF et le Secrétariat du Mouvement SUN, l’événement est venu à point nommé après le récent lancement du Rapport régional sur la sécurité nutritionnelle par l’UNICEF, l’Organisation mondiale de la santé et de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est. Le rapport jette un éclairage nouveau sur la situation nutritionnelle des enfants à travers l’Asie du Sud-Est et constate que plusieurs pays sont confrontés à des crises simultanées de surnutrition et de sous-nutrition, avec un petit nombre d’enfants en surpoids tandis qu’un grand nombre souffrent de retard de croissance et d’émaciation.

En savoir plus sur la nutrition dans les budgets nationaux

En savoir plus sur l’exercice d’analyse budgétaire du Mouvement SUN

Lire les questions et réponses sur le suivi financier par Madhu Marasini, Point focal SUN du gouvernement du Népal

En savoir plus sur le cadre qui identifie le besoin de financement à hauteur de sept milliards de dollars US par année dans la nutrition

 

Post A Comment

No Comments