SUN Newsletter
Home / Actualités / Première réunion internationale des responsables et directeurs des programmes de lutte contre les maladies non transmissibles de l'Organisation mondiale de la santé

Première réunion internationale des responsables et directeurs des programmes de lutte contre les maladies non transmissibles de l’Organisation mondiale de la santé

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

Du lundi 15 au mercredi 17 février 2016, la première réunion internationale des responsables et directeurs nationaux des programmes de lutte contre les maladies non transmissibles de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est tenue à Genève, en Suisse. La réunion était l’occasion pour les responsables et directeurs nationaux des programmes de lutte contre les maladies non transmissibles d’échanger sur les expériences locales et les perspectives globales, avec au centre la façon de renforcer les réponses nationales aux maladies non transmissibles. Les autres participants étaient des représentants des organismes des Nations Unies, des centres de collaboration de l’OMS, ainsi que des leaders d’opinion académiques sur les maladies non transmissibles.

Les objectifs de la réunion étaient les suivants :

  • Renforcer les capacités : renforcer les capacités des responsables et directeurs nationaux des programmes de lutte contre les maladies non transmissibles à diriger les efforts et coordonner l’action multisectorielle nécessaire pour accélérer la réalisation des quatre engagements assortis de délais, y compris les neuf cibles des maladies non transmissibles contenues dans le Document final 2014 de l’Organisation des Nations Unies sur les maladies non transmissibles et la réponse aux six cibles liées aux maladies non transmissibles dans les objectifs de développement durable (ODD).
  • Catalyser les progrès des pays dans l’atteinte des cibles nationales pour les maladies non transmissibles : mettre en évidence la nécessité d’élaborer et d’exécuter des plans et politiques nationaux multisectoriels, cohérents et intégrés, sous réserve des priorités nationales, pour réduire l’exposition aux facteurs de risque et renforcer les systèmes de santé, afin d’accélérer les progrès dans l’atteinte des cibles nationales des maladies non transmissibles et les quatre engagements assortis de délais contenus dans le document final 2014 des Nations Unies sur les maladies non transmissibles.
  • Soutenir les réponses nationales contre les maladies non transmissibles : mettre en évidence l’importance du financement public national pour les maladies non transmissibles à travers des données probantes et des stratégies novatrices, y compris la possibilité d’accroître les recettes intérieures d’impôt sur le tabac et l’alcool, et d’affecter une partie de ces produits nationaux à la santé. Objectifs
  • Promouvoir la redevabilité aux niveaux national et global : renforcer la compréhension par les responsables et directeurs nationaux des programmes de lutte contre les maladies non transmissibles, des cadres de redevabilité nationaux, régionaux et mondiaux sur les maladies non transmissibles, lesquels cadres permettent de régulièrement mesurer et faire des rapports d’activités nationaux à l’Assemblée mondiale de la santé, à l’Assemblée générale des Nations Unies et au Conseil économique et social des Nations Unies.
  • Approche One-WHO pour la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles : fournir une compréhension de l’approche intégrée et stratégique de l’OMS pour aider les pays dans la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles, et mettre à jour les plates-formes, les outils et directives existants afin de mieux lier la demande de soutien au large éventail de ressources disponibles de l’OMS et des ressources des Nations Unies et des organes intergouvernementaux.
  • Unir les forces et renforcer la compréhension commune : établir une communauté de pratique globale des responsables et directeurs nationaux des programmes de lutte contre les maladies non transmissibles, dirigée par l’OMS, pour l’échange de connaissances et d’expériences et la création des synergies en vue d’accélérer les progrès nationaux de prévention et de lutte contre les maladies non transmissibles.

 

(Combattons les MNT, OMS@OMS, 16 février 2016) En savoir plus sur l’événement avec la note conceptuelle Arabic English | Français ру́сский Español et la brochure de présentation English | Français| ру́сский Español

Contexte

 

 

              • En mai 2013, la Soixante-Sixième Assemblée mondiale de la Santé a adopté le cadre global de suivi (document A/66.8), élaboré par l’OMS pour permettre le suivi global des progrès dans la prévention et la lutte contre les principales maladies non transmissibles. Le cadre comprend neuf cibles mondiales et 25 indicateurs et suit la mise en œuvre du « Plan d’action global de prévention et de lutte contre les principales maladies non transmissibles » à travers le suivi et reporting sur la réalisation des 9 cibles globales de prévention et de lutte contre les principales maladies non transmissibles, d’ici à 2025 avec 2010 comme base de référence. L’Assemblée a également approuvé le Plan d’action mondial pour la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles (2013-2020) (document complet : English / Brochure : English) pour rendre opérationnels les engagements pris dans la Déclaration politique des Nations Unies sur les maladies non transmissibles. Le plan d’action fournit une feuille de route et un menu d’options politiques permettant à tous les États membres et autres parties prenantes d’engager des actions coordonnées et cohérentes pour atteindre les 9 cibles mondiales volontaires.
                              • Cible 1 : 25 % de réduction relative de la mortalité globale due aux maladies cardiovasculaires, cancer, diabète ou aux maladies respiratoires chroniques

                 

                 

 

 

      • Cible 2 : 10 % au moins de réduction relative de l’usage nocif de l’alcool, selon le cas, dans le contexte national

 

 

      • Cible 3 : 10 % de réduction relative de la prévalence de l’insuffisance de l’activité physique

 

 

      • Cible 4 : 30 % de réduction relative d’apport moyen de sel / sodium chez les populations

 

 

      • Cible 5 : 30 % de réduction relative de la prévalence actuelle de consommation de tabac chez les personnes âgées de 15 ans et plus

 

 

      • Cible 6 : 25 % de réduction relative de la prévalence de l’hypertension artérielle ou le maintien de la prévalence actuelle, selon les contextes nationaux

 

 

      • Cible 7 : Arrêter la montée du diabète et de l’obésité

 

 

      • Cible 8 : 50 % de personnes admissibles, au moins, reçoivent un traitement médicamenteux et des conseils (y compris pour le contrôle de la glycémie) pour prévenir les crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux

 

 

      • Cible 9 : 80 % de disponibilité des technologies de base et des médicaments essentiels abordables, y compris les génériques, nécessaires pour traiter les principales maladies non transmissibles à la fois dans les établissements publics et privés

 

 

          • En juillet 2014, l’Assemblée générale des Nations Unies a organisé une réunion de haut niveau pour examiner et évaluer la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles. Les États membres ont adopté à l’unanimité un, Document final concis orienté vers l’action suite à l’examen par l’ONU. Ce document final inclut des engagements spécifiques, assortis de délais qui auront pour effet d’orienter la prochaine phase de la réponse globale et nationale de prévention et lutte contre les maladies non transmissibles (document A/68/L.53).
                      • D’ici 2015, envisager de fixer des cibles nationales de prévention et lutte contre les maladies non transmissibles pour 2025

             

             

 

 

      • En 2015, envisager d’élaborer des politiques et plans nationaux multisectoriels pour atteindre les cibles nationales en 2025

 

 

      • En 2016, réduire les facteurs de risque de maladies non transmissibles, en s’inspirant des orientations énoncées dans le Plan d’action global de prévention et lutte contre les maladies non transmissibles de l’OMS

 

 

      • En 2016, renforcer les systèmes de santé pour lutter contre les maladies non transmissibles à travers les soins de santé primaires et la couverture maladie universelle axés sur les personnes, en s’inspirant des orientations énoncées dans le Plan d’action global de prévention et lutte contre les maladies non transmissibles de l’OMS.

 

 

 

 

        • Mai 2015, l’Organisation mondiale de la Santé a publié une Note technique sur la façon dont l’OMS rendra compte, en 2017, à l’Assemblée générale des Nations Unies, des progrès accomplis dans la mise en œuvre des engagements nationaux inclus dans la Déclaration politique des Nations Unies 2011 et le Document final 2014 des Nations Unies sur les maladies non transmissibles. La Note technique comprenait un ensemble de dix indicateurs de suivi des progrès, destinés à montrer les progrès réalisés par les pays dans la mise en œuvre des quatre engagements assortis de délais pour 2015 et 2016, inclus dans le Document final 2014.

 

 

          •  Septembre 2015, le non-communicable diseases progress monitor [Moniteur de progrès dans la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles (2015)] a été lancé à l’occasion du Sommet sur le développement durable des Nations Unies 2015. L’objectif du rapport est la présentation de l’information pour chaque pays sur ses réalisations dans ces indicateurs de suivi des progrès. Les profils comprennent également des informations sur la population, le pourcentage et le nombre de décès dus à des maladies non transmissibles, et la probabilité de mortalité prématurée des suites de maladies non transmissibles. Les données présentées dans les pages de pays sont tirées de plusieurs sources, chacune d’elle étant détaillée dans les notes suivantes.

 

 

                • Un rapport sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre du Document final et de la Déclaration politique de 2011 sera soumis à l’Assemblée générale, à la fin de 2017, en préparation pour un examen complet en 2018.

 

      ncd-handout_001 2013-11-06-who-dc-c268-whp-gap-ncds-techdoc-def3_001ncd-infographic-2014_001

Liens utiles

                • Outils pour le développement, la mise en œuvre et le suivi du Plan d’action national multisectoriel pour la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles: OMS

 

 

          • Application mobile – WHO NCD Data Finder – pour une utilisation sur tous les appareils portatifs tels que les smart phones et les tablettes. NCD Data Finder présente des informations sur la situation des maladies non transmissibles dans chaque pays, y compris les données sur les décès, les facteurs de risque et la réponse des systèmes nationaux. La nouvelle application peut être téléchargée pour les appareils Android ou iOS à partir des liens suivants : Télécharger l’application depuis Google Play, Télécharger l’application depuis ITunes.

 

 

          • Groupe thématique sur les maladies non transmissibles et la santé mentale (NMH) – La mission du Groupe thématique sur les maladies non transmissibles et la santé mentale consiste à assurer le leadership et la base de preuves pour une action internationale de surveillance, de prévention et de lutte contre les maladies non transmissibles, les troubles de la santé mentale, la malnutrition, la violence et les blessures, et les incapacités. En collaboration avec les bureaux régionaux et nationaux, le Groupe thématique sur les maladies non transmissibles et la santé mentale soutient les États membres dans la promotion de la santé et dans la prévention des décès prématurés et de l’invalidité que causent ces conditions en répondant à leurs facteurs de risque et déterminants et en améliorant les services de soins de santé et de réadaptation. Brochure : Assurer le leadership global – Groupe thématique sur les maladies non transmissibles et la santé mentale 2014 – 2017

 

 

Post A Comment

No Comments