SUN Newsletter
Home / Actualités / L’Ouganda accordera la priorité à la nutrition dans son nouveau plan de développement

L’Ouganda accordera la priorité à la nutrition dans son nouveau plan de développement

  |   Réseau des pays SUN

© UNICEF Ose

Alors que le troisième plan national de développement (PND III) de l’Ouganda doit entrer en vigueur en juin de l’année prochaine, le gouvernement s’est engagé à accorder la priorité à la nutrition, à la lumière des progrès mitigés accomplis en vue de la réalisation des objectifs clés.

L’actuel PND II, dont l’objectif est de propulser le pays vers le statut de pays à revenu intermédiaire d’ici à 2020, sera progressivement abandonné à la fin de cette année. Les résultats du pays en matière de nutrition restent très faibles, ont observé les experts lors d’une réunion de deux jours à laquelle ont participé des représentants du gouvernement, du monde universitaire, des organismes des Nations Unies et de la société civile.

L’enquête démographique et sanitaire en Ouganda de 2016 révèle que 29 % des enfants ougandais souffrent d’un retard de croissance et 3 % d’émaciation, tandis que 32 % des femmes en âge de procréer souffrent d’anémie. « La nutrition représente un défi majeur pour le développement du pays », a déclaré Joses Tegyeza, commissaire chargé de la coordination et de la mise en œuvre stratégiques au Cabinet du Premier ministre à la retraite.

« Le Cabinet a approuvé le PND III et nous ne voulons pas que la nutrition soit laissée de côté, car il s’agit d’un enjeu fondamental. Le projet de plan souligne notre engagement à lutter contre la malnutrition sous toutes ses formes », a-t-il déclaré. L’Ouganda est l’un des huit pays qui bénéficient de l’initiative « Plateformes nationales d’information sur la nutrition (NIPN) », qui vise à aider les pays pour lesquels la dénutrition représente un lourd fardeau.

Parmi les autres pays bénéficiaires de l’initiative figurent le Bangladesh, le Burkina Faso, l’Éthiopie, le Guatemala, la Côte d’Ivoire, le Laos et le Niger.

Chacun de ces pays reçoit un soutien financier de l’Union européenne et une assistance technique d’experts internationaux en vue de créer des plateformes nationales sur la nutrition. Ce projet, qui porte sur une durée de quatre ans, est soutenu par l’Union européenne et mis en œuvre par le Cabinet du Premier ministre.

Patrick Nganzi, conseiller principal aux politiques dans le cadre du projet, a déclaré à New Vision que l’initiative aiderait les institutions à avoir accès à des informations en temps réel utiles à l’élaboration des politiques. « Nous disposons de nombreuses informations sur la nutrition, mais elles sont dispersées entre différents organismes. Nous avons mis au point un tableau de bord qui fournira des informations en temps réel aux décideurs politiques », a-t-il déclaré.

Informations complémentaires

  • Le gouvernement accordera la priorité à la nutrition dans son nouveau plan de développement – NewVision.co.ug

Post A Comment

No Comments