SUN Newsletter
Home / Actualités / L’Union européenne et la FAO appellent à une transformation des systèmes agroalimentaires

L’Union européenne et la FAO appellent à une transformation des systèmes agroalimentaires

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

(c) Photo : FAO

L’Union européenne (UE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sont convenues d’intensifier les efforts communs de transformation des systèmes agroalimentaires afin de les rendre plus ouverts, efficients, résilients et durables.

Qu Dongyu, directeur général de la FAO et les commissaires de l’UE Jutta Urpilainen (en charge des Partenariats internationaux), Stella Kyriakides (en charge de la Santé et de la Sécurité alimentaire) ainsi que Janusz Wojciechowski (en charge de l’Agriculture) se sont entretenus à l’occasion du lancement du Dialogue stratégique 2021 entre l’UE et la FAO.

Le directeur général de la FAO et les commissaires de l’UE ont également échangé leurs points de vue au sujet des défis mondiaux liés à la lutte contre la faim et contre la malnutrition sous toutes ses formes, de la nécessité de préserver la biodiversité et les ressources naturelles ainsi que de l’importance de la sécurité alimentaire et de l’approche « Une seule santé » pour prévenir les pandémies.

« Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, de plus en plus de personnes sont confrontées à une insécurité alimentaire croissante » a déclaré Jutta Urpilainen, commissaire de l’UE en charge des Partenariats internationaux. « Il s’agit là d’un problème complexe. Nous continuerons de nous attaquer à ses causes sous-jacentes à l’échelle mondiale. Notre partenariat de longue date avec la FAO est primordial pour nous aider à relever les défis planétaires. Je me réjouis de la poursuite de notre étroite coopération dans les domaines de l’agriculture, de la pêche, des forêts, de la biodiversité, de la sécurité alimentaire, des crises alimentaires et de la sécurité sanitaire des aliments. »

« Nous sommes toujours résolus à vaincre la faim et la pauvreté et à réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030 » a souligné Qu Dongyu, directeur général de la FAO. « Ce dialogue stratégique nous permet d’entamer un nouveau chapitre de nos relations, marqué par l’urgence d’agir de manière coordonnée afin de soutenir la transformation indispensable des systèmes agroalimentaires. »

« La stratégie « De la ferme à la table », qui est au cœur du Pacte vert, définit une vision stratégique visant à transformer la manière dont nous produisons, distribuons et consommons les denrées alimentaires » a expliqué Stella Kyriakide, commissaire de l’UE en charge de la Santé et de la Sécurité alimentaire. « Il nous faut agir rapidement à l’échelle mondiale pour rendre nos systèmes alimentaires durables. La FAO jouera un rôle phare dans le cadre de l’action internationale entreprise afin d’atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies. Nos priorités communes comprennent notamment la lutte contre la résistance aux antimicrobiens, la promotion de systèmes agricoles respectueux de l’environnement et la prévention des pertes et gaspillages alimentaires. »

« Je suis convaincu que l’UE et la FAO ont toutes deux comme priorité de promouvoir la durabilité, la lutte contre le réchauffement climatique et le bien-être animal à travers le monde » affirme Janusz Wojciechowski, commissaire de l’UE en charge de l’Agriculture. « La crise sans précédent que nous traversons aujourd’hui n’a fait que rappeler l’importance de travailler main dans la main. Comme cela a été fixé durant l’élaboration de la stratégie « De la ferme à la table », la Commission s’emploie à faciliter la transition vers des systèmes alimentaires durables. À titre d’exemple, les agriculteurs européens recevront une aide tout au long de cette transition dans le cadre de la nouvelle Politique agricole commune. Cependant, nous ne pouvons pas y parvenir seuls. La transformation des systèmes agroalimentaires doit s’opérer à l’échelle mondiale. Je me réjouis à l’idée de travailler ensemble sur cette problématique cruciale. »

Les participants de cette rencontre ont applaudi les mesures audacieuses prises par l’UE dans le cadre de son Pacte vert et, en particulier, dans le cadre de sa stratégie « De la ferme à la table » visant à rendre les systèmes alimentaires durables, ce en maintenant cette transformation essentielle au cœur de ses politiques fondamentales.

Les participants ont également reconnu le nouveau Cadre stratégique 2022-2031 de la FAO comme la voie à suivre pour transformer durablement les systèmes agroalimentaires en les rendant plus efficients, ouverts, résilients et durables afin d’améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie, ce en ne laissant personne de côté.

Les participants ont déclaré attendre avec impatience le prochain Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires ainsi que le pré-sommet qui se dérouleront respectivement en septembre à New York et en juillet à Rome et auront pour objectif de modifier la manière dont nous produisons et traitons les denrées alimentaires.

Post A Comment

No Comments