SUN Newsletter
Home / Actualités / Lutte contre la crise alimentaire en Haïti avec le soutien de l’Union européenne

Lutte contre la crise alimentaire en Haïti avec le soutien de l’Union européenne

  |   Réseau des donateurs SUN

© UNICEF/UN035926/LeMoyne

L’Union européenne a débloqué 9 millions d’euros d’aide humanitaire en réponse à la situation alimentaire et nutritionnelle qui se dégrade en Haïti. Cette aide humanitaire permettra de subvenir aux besoins alimentaires et nutritionnels de base de plus de 130 000 personnes vivant dans les zones les plus touchées.

Pour l’Union européenne, la situation humanitaire en Haïti n’est pas une crise oubliée« Nous nous sommes engagés à fournir un soutien vital aux personnes qui souffrent de la crise alimentaire et nutritionnelle en Haïti.Ce soutien vient s’ajouter aux 12 millions d’euros versés en 2018 afin de répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels urgents de la population haïtienne » a déclaré Christos Stylianides, commissaire européen à l’aide humanitaire et à la gestion des crises.

Les fonds qui ont été débloqués bénéficieront aux familles vivant dans les zones les plus touchées par la crise ainsi qu’aux enfants souffrant de malnutrition aiguë. Une assistance nutritionnelle vitale sera également prodiguée à plus de 5 000 enfants de moins de 5 ans victimes de malnutrition aiguë. En parallèle, l’Union européenne soutiendra des mesures de renforcement de l’analyse de la situation alimentaire et d’amélioration de la qualité de l’action humanitaire.

L’assistance humanitaire qu’apporte la Commission européenne se focalise sur les victimes de crises oubliées, à savoir de graves crises humanitaires prolongées dont les personnes touchées ne font pas l’objet d’une aide humanitaire internationale suffisante, comme cela est le cas en Haïti. Avec un soutien à hauteur de 404 millions d’euros depuis 1994, l’État d’Haïti est le principal bénéficiaire de l’aide humanitaire de la Commission européenne en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Contexte

Compte tenu de sa vulnérabilité face aux catastrophes naturelles et de son fort taux de pauvreté, Haïti ne dispose que d’une capacité limitée pour réagir aux situations d’urgence récurrentes telles que les tremblements de terre, les ouragans et les sécheresses prolongées.

Ces derniers mois, la situation humanitaire en Haïti s’est dégradée de manière spectaculaire et le pays est en proie à de graves pénuries alimentaires. Entre 2018 et 2019, le nombre de personnes en situation critique ou confrontées à une crise alimentaire a doublé pour atteindre les 2,6 millions, soit 25 % de la population. En outre, la prévalence de la malnutrition aiguë chez les enfants de moins de 5 ans reste élevée, voire même supérieure aux seuils critiques fixés par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans certaines zones, notamment le département du Nord-Ouest.

En Haïti, une attention particulière est accordée à la création d’un lien efficace entre l’aide d’urgence, la réhabilitation et le développement (LRRD) pour faciliter la transition entre le travail d’aide d’urgence et l’aide structurelle au développement à l’échelle nationale. Plus précisément en termes de coopération au développement, le montant des fonds alloués par l’Union européenne à Haïti est le plus élevé de la région, culminant à 420 millions d’euros sur la période 2014-2020. Ces fonds sont destinés à favoriser le développement et à combattre la pauvreté au sein du pays en se concentrant sur quatre éléments clefs : la consolidation et la modernisation de l’administration publique, l’éducation, le développement urbain et des infrastructures ainsi que la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Post A Comment

No Comments