SUN Newsletter
Home / Actualités / Lutte contre la malnutrition au Pakistan : lancement d’un projet pilote d’enrichissement de la farine de blé en partenariat avec le PAM

Lutte contre la malnutrition au Pakistan : lancement d’un projet pilote d’enrichissement de la farine de blé en partenariat avec le PAM

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

© UNICEF/UNI61191/Ramoneda

La NFAT (National Fortification Alliance) du Pakistan a lancé, avec l’assistance technique du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies et le soutien financier du gouvernement australien, un projet pilote pour lutter contre la malnutrition en enrichissant la farine de blé à Islamabad et à Rawalpindi. Ce projet aidera les chakkis (les producteurs artisanaux de farine) à fabriquer une farine enrichie en micronutriments contribuant à la protection de la santé des familles.

« Comme les chakkis produisent beaucoup de farine de blé destinée à la consommation, ce projet offrira une base solide pour venir en aide aux populations vulnérables sur le plan nutritionnel et leur fournir un accès aux nutriments essentiels. Il viendra ainsi s’ajouter aux mesures prises par le PAM pour lutter contre la malnutrition au Pakistan », a déclaré Finbarr Curran, le représentant national du PAM, lors du lancement du programme.

Baseer Achakzai de la National Fortification Alliance (ministère des Services nationaux de la santé, de la réglementation et de la coordination) a également participé au lancement du projet.

Près de la moitié de la population du Pakistan souffre de carences en micronutriments qui peuvent entraîner un déficit de croissance chez les enfants, de l’anémie et bien d’autres problèmes de santé. La réduction de ces carences est une priorité importante du gouvernement pakistanais.

Pour améliorer la situation nutritionnelle des familles dans ce pays, le Pakistan a déjà démarré un programme d’enrichissement systématique de la farine de blé des principaux producteurs. Dans les cinq prochaines années, l’ensemble des producteurs industriels fabriqueront de la farine de blé enrichie en nutriments essentiels.

Il est cependant impossible d’atteindre les objectifs en matière d’enrichissement sans mettre en œuvre une démarche liée à la production des chakkis. Ces producteurs artisanaux fabriquent de la farine de blé consommée par près de 70 % de la population dont la plupart des familles font partie des plus démunies. Ce projet qui vise les populations les plus vulnérables ambitionne de répondre au besoin urgent d’intégration des chakkis  dans le programme national d’enrichissement de la farine de blé.

Finbarr Curran observe qu’il est important d’adopter une approche fondée sur des données factuelles pour concevoir et mettre en œuvre un modèle efficace d’enrichissement de la farine produite par les chakkis dans l’optique de changer ultérieurement d’échelle.

Grâce à ce projet pilote, le gouvernement disposera de données factuelles pour connaître la contribution du programme d’enrichissement de la production des chakki  en faveur de la lutte contre les carences en micronutriment et la malnutrition, notamment parmi les populations les plus pauvres.

 

Post A Comment

No Comments