SUN Newsletter
Home / Actualités / Mise à jour trimestrielle | Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

Mise à jour trimestrielle | Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

Réseau des Nations Unies pour SUN, mise à jour trimestrielle à partir de février 2016.

Récents développements

    • Le secrétariat du Réseau des Nations Unies pour SUN a facilité les consultations avec les collègues des Nations Unies aux niveaux régional et global au début de février en vue d’articuler les contributions du Réseau des Nations Unies dans le développement de la Feuille de route du Mouvement SUN. Les discussions ont permis de définir les rôles et responsabilités du Réseau des Nations Unies au sein du Mouvement SUN, de fixer les échéances, et de se préparer pour la prochaine réunion des coordinateurs de réseaux SUN.
    • Les traductions en français et en espagnol des documents clés (par exemple FAQ, one-pager, Terms of Reference) sur le réseau des Nations Unies pour SUN sont maintenant disponibles sur la page Web dédiée au Réseau des Nations Unies dans le site web SUN.
    • L’Agenda global de nutrition des Nations Unies est maintenant disponible en français et en espagnol
    • L’Agenda global de nutrition des Nations Unies, mis au point par le Réseau des Nations Unies pour SUN au Mozambique, a été approuvé par les chefs d’agences. Ce travail suit celui de l’exercice d’inventaire de la nutrition des Nations Unies achevé en 2015.
    • L’inventaire de la nutrition des Nations Unies est achevé au Burkina Faso, au Ghana et au Mozambique.
    • Le secrétariat du Réseau des Nations Unies pour SUN / REACH a rédigé une note explicative sur l’Agenda 2030, le Mouvement SUN (y compris le soutien de l’ONU), les objectifs de l’AMS, le Défi faim zéro et les engagements de la Déclaration de Rome endossés par la Deuxième conférence internationale sur la nutrition (CIN 2) pour clarifier les relations entre ces efforts complémentaires. En outre, le Secrétariat a préparé les questions les plus fréquemment posées (FAQ) qui aident à différencier le Réseau SUN des Nations Unies et REACH, articulant la division du travail autour du Réseau des Nations Unies pour SUN et REACH.
    • Les rapports d’évaluation REACH – Les rapports finaux (complet + résumé) de l’évaluation conjointe de l’Initiative pour le renforcement des efforts contre la faim des enfants (REACH) (2011 – 2015) ont été publiés, avec le rapport de synthèse de l’évaluation et la réponse de la direction présentés à la session du Conseil d’administration du PAM le 10 Une évaluation succincte est également disponible sur le site web indiqué ci-dessus.
    • Une brochure du Réseau des Nations Unies pour SUN / REACH a été préparée pour distribution lors du Rassemblement global du Mouvement SUN. La section de la brochure portant sur REACH illustre comment les contributions des exercices analytiques de REACH peuvent être mises à profit pour informer la planification cohérente et globale de la nutrition, tant au niveau national que sous-national. Pendant ce temps, la section sur le Réseau des Nations Unies met en évidence l’évolution de l’adhésion au réseau, le nouvel exercice d’inventaire de la nutrition des Nations Unies et la nouvelle Stratégie / Agenda de nutrition des Nations Unies, entre autres.
    • Le PAM a lancé un processus d’examen stratégique de pays (CSR) pour l’élaboration de plans stratégiques nationaux dans un effort visant à faciliter l’articulation de la manière dont le PAM peut aider les pays à atteindre les ODD. L’exercice se sert d’une approche à plusieurs volets, englobant la recherche et l’analyse, des réunions / consultations bilatérales avec les parties prenantes clés, d’un atelier de consultation et d’un atelier de validation.
    • Le FIDA a renouvelé son engagement à la nutrition et travaille avec diligence afin d’intégrer la nutrition dans ses investissements. Il recrute de nouveaux employés et élabore un plan d’action conjoint de nutrition pour guider ces efforts d’optimisation au cours de son Dixième cycle de reconstitution (FIDA10). L’objectif du Plan d’action pour la nutrition du FIDA est d’améliorer la nutrition grâce à l’agriculture et aux approches fondées sur l’alimentation, avec des investissements dont les activités sont durables du point de vue économique, social et environnemental, et tiennent compte des sexospécificités.  Le plan d’action s’articule autour de trois principes directeurs à savoir : (1) l’autonomisation des populations rurales, y compris les peuples autochtones ; (2) l’encouragement de l’égalité des sexes ; et (3) l’appui des stratégies et des partenariats multisectoriels.  Le plan d’action sera disponible sur le site web du FIDA.

Outils et ressources du Réseau des Nations Unies pour SUN

La nouvelle page Web sur les outils et ressource du Réseau des Nations Unies pour SUN a été mise à disposition sur le site Web SUN. La page Web comprend une gamme de matériaux spécifiques au Réseau de l’ONU tels que l’outil d’inventaire de la nutrition des Nations Unies et les documents d’appui, La Stratégie / Agenda de nutrition des Nations Unies, le tableau d’indicateur du Réseau des Nations Unies, ainsi que des liens vers les sites Web des organismes membres, REACH, SCN et Groupe sectoriel global sur la nutrition. La page Web est actuellement disponible en anglais et en français et elle sera également disponible sous peu en espagnol. Voir le Réseau des Nations Unies pour les outils et ressources SUN.

Événements récents

  • Le 12 février 2016, les membres du secrétariat du Réseau des Nations Unies pour SUN / REACH ont participé à la réunion des coordinateurs de réseaux SUN. La réunion était l’occasion de discuter des rôles et responsabilités communes et spécifiques au réseau, nécessaires à la réalisation de la vision SUN 2020, de manière à faciliter la collaboration en vue d’atteindre les résultats escomptés.
  • Le 10 février 2016, l’UNICEF a organisé un webinaire sur la dernière série de documents du The Lancet portant sur les avantages de l’allaitement, où de nouvelles preuves sont divulguées sur les avantages de l’allaitement pour la santé maternelle.
  • Le 4 février 2015, une réunion du groupe consultatif d’experts techniques de suivi de la nutrition (TEAM) a eu lieu au siège de l’UNICEF. Ce groupe consultatif était créé conjointement par l’OMS et l’UNICEF en vue d’améliorer la qualité des efforts de suivi de la nutrition à tous les niveaux. La réunion a été l’occasion de discuter des priorités du groupe, des modalités opérationnelles et de la mobilisation des ressources pour les activités du groupe, ainsi que pour disséminer ses termes de référence et son plan de travail.
  • Le 2 février 2015, la FAO a organisé un atelier sur le chiffrage, le suivi financier et l’analyse économique et financière pour l’agriculture contribuant à la nutrition, réunissant des experts et des collègues de la FAO, du FIDA, de l’OMS, de la Banque mondiale, du secrétariat du Réseau des Nations Unies pour SUN, du Secrétariat du Mouvement SUN et de MQSUN. L’atelier a permis aux participants de partager les leçons apprises sur les différentes approches appliquées ces dernières années et d’identifier les façons possibles d’améliorer les méthodes existantes ainsi que la collaboration entre les agences / organisations et dans toutes les disciplines.  .
  • Le 27 janvier 2016, au cours de la semaine de la réunion du Conseil exécutif de l’OMS (EB138), le Département de Nutrition de l’OMS a organisé, en collaboration avec les agences des Nations Unies, un événement sur le Rapport mondial sur la nutrition.
  • Le 1er janvier 2016, le Comité permanent pour la nutrition a été déplacé de l’OMS à Genève à la FAO à Rome. Le Vice-président du FIDA, Michel Mordasini, a été désigné comme le nouveau président du Comité permanent pour la nutrition. Le Comité permanent pour la nutrition développe une nouvelle stratégie, qui a été examinée le 14 janvier 2016 lors d’une réunion en face-à-face avec ses membres à Rome.
  • Le 7 décembre 2015, un événement parallèle à la conférence sur le climat mondial (Conférence des Parties 21) à Paris a été organisé par l’IUNS, la FAO, l’UNSCN et l’OMS pour sensibiliser la population aux effets néfastes des changements climatiques sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et la santé des millions de personnes vulnérables, en particulier les femmes et les enfants pauvres (cliquez ici pour voir un note conjointe).
  • En décembre 2015, l’OMS a organisé une réunion technique sur l’étiquetage des aliments en vue de promouvoir une alimentation saine. La réunion était organisée par le gouvernement du Portugal et rentrait dans le cadre des efforts de l’OMS pour la mise en œuvre du Plan d’application global pour la nutrition de la mère, du nourrisson et du jeune enfant, approuvé conjointement avec les six objectifs mondiaux de nutrition pour 2025 par l’Assemblée mondiale de la Santé (AMS) en 2012, ainsi que le plan d’action mondial pour la prévention et la lutte contre les maladies non transmissibles 2013 – 2020, approuvés par l’Assemblée mondiale de la santé en 2013. La réunion a examiné les systèmes actuels d’étiquetage FOP, y compris les éléments de preuve sur l’efficacité de ces différents systèmes et les expériences des pays. Les résultats de la réunion serviront de base à l’élaboration d’un manuel d’orientation pour les pays sur la façon de mettre en œuvre des systèmes d’étiquetage FOP.
  • Du 3 au 6 novembre 2016, la Consultation technique du Réseau global de l’ONU a réuni des collègues de la FAO, du FIDA, de l’UNICEF, du PAM et de l’OMS. L’atelier a impulsé les efforts de réflexion sur un cadre relatif au développement des capacités, à la cartographie des outils existants et à l’identification des zones de chevauchement et de lacunes ainsi qu’à la définition des processus conjoints coordonnés pour offrir des services d’appui harmonisés des efforts nationaux de développement des capacités.
  • En décembre 2015, au cours du 152e Conseil de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), un événement parallèle a eu lieu dans le cadre du suivi de la Deuxième conférence internationale sur la nutrition avec pour thème, l’éradication de la malnutrition dans l’Agenda 2030. Les objectifs nutritionnels globaux énoncés par la CIN 2 et l’Agenda 2030 figuraient à l’ordre du jour de l’événement. En outre, la FAO a annoncé sa nouvelle vision et sa position en ce qui concerne une approche des systèmes alimentaires pour résoudre toutes les formes de malnutrition, ainsi que les efforts en cours pour améliorer la position de l’agenda de nutrition au sein de l’Organisation et du Système des Nations Unies.

Publications et outils récents

l’OMS a mis au point un outil de suivi des cibles de l’AMS qui permet aux utilisateurs de simuler des scénarios basés sur les taux de progrès vers les six objectifs de l’AMS menant jusqu’en 2025. L’outil comporte trois modules :

  • (1) Profils d’indicateurs de pays ;
  • (2) Cartographie de l’indicateur ; et
  • (3) Aperçu global et régional.

En outre, les résultats de l’outil informeront le Rapport mondial sur la nutrition, le Cadre mondial de suivi pour la santé de la mère, du nourrisson et du jeune enfant, ainsi que des rapports sur d’autres initiatives mondiales (par exemple Mouvement SUN, Défi faim zéro du Secrétaire général de l’ONU). De plus amples informations sont disponibles sur http://www.who.int/nutrition/trackingtool/en/. La Communauté de pratique (COP) sur l’effort de réduction accélérée de l’anémie (AREA) a organisé un webinaire pratique sur l’utilisation de l’outil de suivi de la cible le 24 février 2016. Un guide pratique pour fixer votre cible pour l’anémie.

  • L’UNICEF a récemment publié un rapport sur les transferts sociaux d’argent et les résultats des enfants, en tirant parti de l’expérience des cinq programmes de pays de l’UNICEF. Le rapport examine les données par secteur et comprend une section sur la consommation, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, mettant en évidence une série de conséquences liées à la nutrition et des considérations de programmation.
  • L’UNICEF a également préparé un document d’information sur l’allaitement maternel, qui met en évidence les avantages de l’allaitement et décrit comment il peut atténuer les inégalités et contribuer à la sécurité alimentaire ainsi que les tendances (des séries de tendances géographiques et temporelles) sur l’initiation précoce et l’allaitement maternel exclusif.
  • Un document conjoint sur les interventions d’Eau, assainissement et hygiène et la nutrition a été publié récemment, qui résume les données actuelles sur les avantages des interventions d’Eau, assainissement et hygiène pour améliorer les résultats en matière de nutrition. Préparé par l’OMS, l’UNICEF et l’USAID, la publication fournit également des indications à la fois sur « quelles interventions*» et « comment les interventions » d’Eau, assainissement et hygiène peuvent être intégrées dans les programmes de nutrition. En outre, cette publication sensibilise la communauté des interventions d’Eau, assainissement et hygiène sur leur rôle / contribution à la nutrition. Elle servira comme une ressource précieuse pour aider les pays à mettre en œuvre les options stratégiques liées aux interventions d’Eau, assainissement et hygiène et recommandées dans le cadre d’action de la CIN 2 adopté par les États membres.
  • La FAO a récemment publié des orientations et un aide-mémoire sur la formulation de programme pour les investissements dans l’agriculture contribuant à la nutrition. Le manuel définit des recommandations clés pour améliorer la nutrition par l’agriculture et est basé sur un examen approfondi de l’expérience sur l’agriculture contribuant à la nutrition, mis au point grâce à une vaste consultation au sein de la FAO avec ses partenaires de développement.
  • La troisième édition du bulletin de l’AIEA sur les études environnementales sur la nutrition et la santé (NAHRES) est disponible. Le bulletin profile des informations sur les nouveaux projets de recherche et des réunions récentes, telles que la réunion technique sur les conséquences de la vie dans des conditions insalubres sur l’intégrité intestinale et l’absorption des nutriments, qui a eu lieu à la fin de 2015.
  • Une série d’outils sont maintenant disponibles sur le site Web du Global Cluster Nutrition (Groupe sectoriel global sur la nutrition) parmi lesquels la boîte à outils de gestion de l’information. Développée par Global Cluster Nutrition à travers le partenariat avec ACF-UK, ces outils ont été conçus en vue de soutenir les groupes sectoriels nationaux dans leurs fonctions de gestion de l’information. Les partenaires du groupe fourniront des contributions sur le terrain (données / informations) tandis que l’information consolidée sera alors destinée à être utilisée par les coordinateurs de groupe et des partenaires pour la planification de la réponse stratégique, la coordination de la mise en œuvre et le suivi, la préparation des propositions de financement, etc.

Multimédia et formation en ligne

  • La FAO a mis au point le cours ENACT (éducation nutritionnelle efficace en action), qui vise à renforcer la capacité professionnelle pour aider les personnes à améliorer leur régime et habitudes alimentaires. Le cours contient environ 10 unités et est conçu pour un module destiné aux étudiants de premier cycle, ou est facultatif pour ceux du troisième cycle. ENACT a été testé intensivement dans les facultés de nutrition des universités africaines et est en cours d’adoption dans d’autres parties du monde pour les travailleurs communautaires et les médecins. Des informations supplémentaires sont fournies dans le dépliant ci-joint. Une version française du cours est à venir.
  • FAO / INFOODS est un cours en ligne sur les données de composition d’aliments qui vise à combler le déficit de connaissances sur la composition d’aliments chez les nutritionnistes et tous ceux qui produisent, compilent ou se servent des données de composition des aliments. C’est un cours interactif gratuit, centré sur l’apprenant organisé en 14 leçons, pour un total d’environ 10 heures d’apprentissage à son propre rythme. Le cours en ligne offre une multitude d’exemples, des exercices et des études de cas fondés sur les meilleures pratiques.

  • La FAO a produit une courte vidéo sur l’Année internationale de légumineuses (2016), qui met en évidence la façon dont les légumineuses peuvent contribuer à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et favoriser une agriculture durable.
  • eLENA-mobile-appL’OMS a lancé en décembre 2015, une application de téléphonie mobile pour sa bibliothèque électronique des preuves scientifiques pour les actions de nutrition (eLENA), une bibliothèque en ligne pour des orientations fondées sur les preuves scientifiques pour les interventions en matière de nutrition. eLENAmobile offre aux utilisateurs de smartphones iPhone et Android un contenu eLENA hors ligne et sur le pouce, ce qui rend eLENAmobile idéal pour une utilisation sur le terrain ou dans les milieux où Internet et/ou la connectivité Wi-Fi est limitée. L’application eLENAmobile peut être téléchargée via Google Play et App Store d’Apple.

En savoir plus sur le Réseau des Nations Unies pour SUN

Lire l’intégralité des mises à jour trimestrielles du Réseau de la société civile, Réseau des donateurs et Réseau du secteur privé.

Post A Comment

No Comments