SUN Newsletter
Home / Actualités / Mise à jour trimestrielle : Réseau des Nations Unies pour le SUN, 1er trimestre 2017

Mise à jour trimestrielle : Réseau des Nations Unies pour le SUN, 1er trimestre 2017

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

Cette mise à jour trimestrielle fait état des progrès réalisés par le Réseau des Nations Unies pour le SUN dans l’accélération des efforts de renforcement de la nutrition de janvier à mars 2017.

Communications, outils, rencontres et événements du Réseau des Nations Unies pour le SUN

  • Une réunion en face à face du Comité directeur du Réseau des Nations Unies pour le SUN/REACH s’est tenue le 29mars au siège du Programme alimentaire mondial à Rome.
  • Une réunion régionale sur la nutritiona eu lieu les 24 et 25 janvier à Bangkok. Le premier jour de la rencontre était consacré aux collègues du Réseau des Nations Unies pour le SUN, tandis que le deuxième jour s’adressait à un groupe plus large de parties prenantes de la région, les invitant à discuter de la nutrition en milieu urbain et la sécurité alimentaire et des causes de l’anémie en Asie.
  • Une série d’appelsont été lancés fin janvier et début février auprès des collègues du Réseau des Nations Unies pour le SUN pour orienter la mise en œuvre de la stratégie du Réseau. Des représentants du Réseau des Nations Unies pour le SUN issus de 48 pays ont participé activement aux appels, tout comme leurs collègues aux niveaux régional et mondial.
  • La Présentation du rapport du Réseau des Nations Unies pour le SUNa été lancée après avoir été mise à l’essai au Guatemala, au Kirghizistan et au Soudan à la fin de l’année 2016. Le taux de participation était de 81 %.
  • La Liste de vérificationsur les critères et les caractéristiques des « bons » plans nationaux de nutrition, récemment publiée en anglais, est désormais également disponible en français et en espagnol. L’élaboration de la liste de vérification a été facilitée par le travail conjoint du Secrétariat du Mouvement SUN et du Secrétariat du Réseau des Nations Unies pour le SUN/REACH qui ont assuré la liaison avec un petit groupe de travail composé d’experts.
  • En collaboration avec des organismes partenaires des Nations Unies, le Secrétariat du Réseau des Nations Unies pour le SUN/REACH travaille à définir un protocole d’Assistance technique (AT) fournie par les Nations Unies, dans le contexte plus large du Mouvement SUN. Dans le cadre de ce travail, l’expertise de l’ONU en matière de nutrition dans les domaines fonctionnels et techniques est répertoriée, afin de créer un référentiel des ressources disponibles au sein des organismes des Nations Unies. Ces efforts aideront le Réseau à répondre plus efficacement aux demandes d’assistance technique des pays.
  • L’Inventaire des actions de nutrition de l’ONUa été complété au Bangladesh, au Tchad, en RDC et au Mali. En outre, la nouvelle version Web de l’outil sera lancée au deuxième trimestre et elle sera présentée lors d’un webinaire organisé par le Secrétariat du Réseau des Nations Unies pour le SUN/REACH.
  • Le Rapport annuel REACH, qui souligne les principales réalisations de REACH en 2016, sera bientôt publié sur le site Web de REACH.
  • La mise à jour et la restructuration du site Web du Réseau des Nations Unies pour le SUN/REACH sont en cours de préparation afin d’améliorer le partage des connaissances et la complémentarité avec d’autres plateformes d’échange des connaissances (Comité permanent de la nutrition, Réseau de nutrition d’urgence, Mouvement SUN).
  • Un article consacré à la façon dont l’initiative REACH soutient les processus du Mouvement SUN au Burkina Faso a été récemment publié dans le 7enuméro de Nutrition Exchange du Réseau de nutrition d’urgence (arabeanglaisfrançais et espagnol). En outre, un podcast du Réseau de nutrition d’urgence est également disponible en français : y figurent des interviews du Point focal SUN du gouvernement du Burkina Faso, de la Facilitatrice internationale du REACH, et du Coordonnateur adjoint de l’initiative REACH/Réseau des Nations Unies pour le SUN.
  • La Mise à jour trimestrielle du réseau des Nations Unies pour SUNpour le 4e trimestre de 2016 est disponible.

Actualités des agences des Nations Unies et d’autres organismes des Nations Unies liés à la nutrition

  • L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a publié le manuel Agriculture et systèmes alimentaires sensibles à la nutrition en pratique. Options d’intervention (en anglais), qui est le dernier élément ajouté à sa Boîte à outils sur l’agriculture et les systèmes alimentaires sensibles à la nutrition.
  • De nouvelles Bases de données FAO/INFOODS sur la composition des alimentssont désormais disponibles pour les aliments type poissons et crustacés  (Version 1.0, uFiSh1.0) 1.0) et pour les légumineuses (version 1.0, uPulses1.0).
  • L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a diffusé le 5ebulletin de sa section consacrée aux Études environnementales liées à la santé et à la nutrition. Il présente les différentes activités entreprises durant le second semestre de 2016.
  • Le cours en ligne sur les Programmes d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, gratuit et conçu par l’UNICEF et l’université Cornell, a été mis à jour. Le cours comprend désormais 11 modules et 3 études de cas.
  • Une nouvelle page de ressources est disponible pour l’évaluation d’un Paquet de counseling communautaire pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE), menée conjointement par l’UNICEF et l’Initiative de renforcement des partenariats, des résultats et des innovations en matière de nutrition dans le monde (SPRING). Ce « paquet » comprend un certain nombre de dossiers, des résultats de référence de l’évaluation, divers matériels de formation, des outils d’évaluation, des illustrations de réussites en la matière, et d’autres contenus liés à ce thème.
  • Le Bureau régional de l’UNICEF pour l’Asie de l’Est et le Pacifique a publié un Manuel de Nutrition et Wash, qui résume les données les plus récentes sur l’importance d’un travail conjoint des secteurs de la nutrition et de l’eau, assainissement et hygiène (WASH), et qui identifie des mesures concrètes permettant de renforcer les actions conjointes de Nutrition et de WASH.
  • Une étude conjointe de l’UNICEF et du Global Nutrition Cluster (Groupe mondial pour la nutrition) portant sur l’accompagnement de la transition de la coordination par secteur/groupe sectoriel de l’aide humanitaire est disponible. Elle souligne les découvertes sur les enjeux stratégiques du passage de structures de coordination par groupes sectoriels à des plateformes de coordination nationales.
  • Approuvée en février, la nouvelle Politique en matière de nutrition du Programme alimentaire mondial(2017-2021) confirme la poursuite de son engagement en faveur de la nutrition dans les situations d’urgence et son rôle dans le traitement de la malnutrition aiguë. Elle élargit également la portée du Programme alimentaire mondial dans les programmes à dimension nutritionnelle et dans le traitement de toutes les formes de malnutrition.
  • Le Programme alimentaire mondial, en étroite collaboration avec l’UNICEF et avec le support technique de l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI), l’University of California Davis et Epicentre, a développé un nouvel outil pour combler les déficits en nutriments, Fill the Nutrient Gap(FNG), qui permet d’éclairer la planification stratégique et les évaluations du défi Faim zéro. L’analyse FNG a été réalisée au Ghana, à Madagascar et en République d’El Salvador, et elle est actuellement en cours au Cambodge, au Guatemala, au Laos, au Pakistan et en Tanzanie. Ces analyses regroupent les informations secondaires et la programmation linéaire pour soutenir les stratégies nationales visant à éliminer les obstacles à l’apport adéquat en nutriments.
  • En prévision du Forum économique mondial, l’ancienne Directrice exécutive du PAM, Ertharin Cousin, a formulé 5 étapes pour répondre au défi Faim zéro.
  • Le PAM a produit une vidéo sur l’enrichissement du riz qui souligne comment cette stratégie est susceptible de soutenir les efforts pour combattre les carences en micronutriments en Asie.
  • L’Organisation mondiale de la Santéest en train de finaliser l’élaboration d’un cadre stratégique Ambition et action en matière de nutrition de 2016 à 2025, qui coïncide avec la période de la Décennie d’action des Nations Unies pour la nutrition et la date butoir pour la réalisation des six cibles mondiales en matière de nutrition de l’Assemblée mondiale de la Santé. Le document distingue les trois domaines prioritaires suivants comme étant au cœur du travail de l’OMS sur la nutrition : le leadership, les recommandations et le suivi.
  • En 2016, l’OMS a publié les Recommandations de l’OMS concernant les soins anténatals pour que la grossesse soit une expérience positive. Celles-ci comprennent des recommandations en matière de nutrition qui devraient faire partie d’un kit de soins anténatals adaptés au contexte.
  • L’Organisation mondiale de la Santé a publié une mise à jour de la directive sur l’Utilisation d’associations de micronutriments en poudre pour l’enrichissement à domicile de l’alimentation des nourrissons et des enfants de 6 à 23 mois et des enfants de 2 à 12 ans (en anglais).
  • Le  Document de discussion du Comité permanent des Nations Unies sur la nutrition intitulé Gouvernance mondiale au service de la nutrition et rôle du UNSCNest désormais disponible.

Autres réunions et événements internationaux comptant une participation importante des Nations Unies

  • Le 10février, le  Groupe de travail à composition non limitée sur la nutrition du Comité de la sécurité alimentaire mondiale s’est réuni pour discuter du programme de travail de la Décennie d’action des Nations Unies pour la nutrition, des prochains événements intersessions sur la nutrition (en mai) et de la structure de l’événement de partage des expériences qui aura lieu lors de la 44e session du CSA, en octobre, à Rome.
  • Une consultation en lignesur le programme de travail de la Décennie d’action pour la nutrition a été organisée début 2017 par l’intermédiaire du Forum global sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Les différents acteurs étaient invités à donner leur opinion sur les façons de renforcer la première version du programme de travail.
  • Le 27 février, la FAO a accueilli une consultation informelle sur le programme de travail de la Décennie d’action pour la nutrition. Depuis lors, la FAO a organisé des réunions d’information avec les États membres sur la Décennie d’action pour la nutrition.
  • Le 20 mars, un événement parallèle a été organisé en marge de la 61esession de la Commission de la condition de la femme à New York sur le thème « Les femmes et le travail : une perspective nutritionnelle ». Co-organisé par l’Argentine, l’Indonésie et le Sri Lanka en collaboration avec la FAO, l’UNICEF, ONU Femmes, l’OMS et la Banque mondiale, l’événement a mis en évidence les liens entre la malnutrition des femmes et le développement économique.
  • L’OMS et l’UNICEF ont organisé conjointement une réunion surLe renforcement et la mise en œuvre du contrôle et du suivi dans la nutrition : leçons de terrain à Genève, les 23 et 24  La réunion était axée sur le renforcement des capacités de recueil de données pour améliorer la qualité et la disponibilité des données nutritionnelles dans les pays. La même semaine avait lieu une réunion du Groupe technique consultatif d’experts sur la surveillance de la nutrition (TEAM) OMS / UNICEF qui fait partie des efforts de suivi des cibles mondiales de l’Assemblée mondiale de la Santé en matière de nutrition et d’autres indicateurs du Cadre mondial de suivi concernant la nutrition (GNMF) au niveau des pays.
  • Le Global Nutrition Cluster a organisé saRéunion annuelle des partenaires les 29 et 30 mars à Beyrouth, au Liban.
  • Une réunion en face à face du Comité permanent des Nations Unies sur la nutritiona eu lieu le 30 mars dans les bureaux du Fonds international de développement agricole (FIDA), à Rome. La gestion des connaissances et les problèmes émergents faisaient partie des sujets discutés lors de cette réunion.

 

 

Post A Comment

No Comments