Home / Actualités / Mon expérience de la Route d'Apprentissage au Pérou

Mon expérience de la Route d’Apprentissage au Pérou

  |   Blogs
Tanzania delegation: Belinda Liana, Senior Program Officer, Centre for Counselling, Nutrition and Health Care (left), Dr. Kaganda and Anna J.H. Temu, Managing Director, Power Foods Ind. (right).

Tanzania delegation: Belinda Liana, Senior Program Officer, Centre for Counselling, Nutrition and Health Care (left), Dr. Kaganda and Anna J.H. Temu, Managing Director, Power Foods Ind. (right).

Permettez-moi de partager mon expérience du programme Route d’apprentissage au Pérou. Ayant fait plus de 20 heures d’avion de Tanzanie pour venir à Lima afin d’apprendre et de partager des expériences en matière d’amélioration de la nutrition, cette expérience se révéla riche et merveilleuse.

C’était d’autant plus intéressant de rencontrer des collègues issus de différents continents (Asie, Amérique du Sud et Afrique) parlant différentes langues (français, espagnol et anglais). Pour moi, l’organisation de ce programme était tout simplement extraordinaire!

Au cours des quatre premiers jours de mon expérience au Pérou, j’ai appris qu’il n’est pas facile de parvenir à des résultats rapides. Depuis 2007, le Pérou a parcouru un long chemin dans l’élimination de la malnutrition chronique des enfants. Durant cette période, le pays a subi de changements marquants qui ont peu à peu contribué à la réalisation des objectifs escomptés.

Une fois de retour au pays, je compte reproduire les bonnes pratiques issues des enseignements tirés de cette expérience. Lors des quatre jours, j’ai notamment appris:

  • l’importance de placer les questions de l’élimination de la malnutrition chronique des enfants au cœur des programmes de développement national et politique ;
  • l’importance d’impliquer différents secteurs et acteurs dans la prise de décisions concernant l’élimination de la malnutrition chronique chez les enfants ;
  • que la lutte contre la pauvreté et l’élimination de la malnutrition sont des éléments sont des éléments indissociables ;
  • que pour atteindre nos objectifs relatifs à l’élimination de la malnutrition chronique des enfants, il est crucial d’y allouer des budgets nécessaires ;
  • l’importance de parler d’une voix commune et d’articuler des politiques et stratégies à tous les niveaux ;
  • qu’il faut mettre en place des interventions holistiques ayant pour but de réduire la bureaucratie et accroître l’efficacité en ce qui concerne, par exemple, l’enregistrement des enfants à la naissance la fourniture de l’assurance maladie (éléments très bien pris en compte au Pérou) ;
  • que les organismes nationaux de statistiques devraient dresser des statistiques sur le suivi et l’évaluation et de fournir des tendances de planification et de reprogrammation ;
  • l’importance de la transparence et de la reddition de comptes ;
  • que de manière à atteindre un objectif commun, il faut aligner et hiérarchiser les programmes sur les études nationales sur la nutrition en commençant par les zones les plus vulnérables.

Pour réaliser tout ce qui précède, il y a besoin un fort besoin de renforcer des capacités en termes de gestion et d’appuis technique, humain et financier. La visite de la communauté a clairement démontré le niveau élevé de sensibilisation. Les leaders communautaires ainsi qu’au niveau de district ont montré un haut niveau de compréhension des dangers provenant de la malnutrition chronique des enfants et de l’anémie. Par ailleurs, ils sont déterminés et engagés à éliminer le fléau.

Les revendications émanant des populations constituent une arme puissante du succès. L’expérience a illustré la formulation des politiques jusqu’au niveau de la communauté. Toutes acteurs au niveau local parlent d’une même. C’était un grand exploit. Je tiens à féliciter tous les acteurs impliqués et notamment ceux du district de Huamanga !

Comme pour chaque exploit réussi, il y a toujours des défis. Parmi les défis majeurs qui n’ont pas encore été relevés, il y a notamment la prise en compte du rôle du secteur agricole dans l’élimination de la malnutrition chronique des enfants et la nécessité d’estimer les coûts liés à l’élimination de la malnutrition chronique pour chaque enfant, composante essentielle dans l’établissement des budgets.

DANS L’ENSEMBLE, JE TIENS A SOULIGNER QUE CECI A CONSTITUE L’UNE DES PLUS GRANDES EXPERIENCES DANS MA VIE ET POUR MON PAYS. J’ai également fait part de notre travail aux collègues participant à cette Route d’apprentissage. Toutefois, je n’ai pas pu assouvir votre soif d’apprendre de nos expériences. C’est pourquoi je vous invite tous en Tanzanie de sorte que vous puissiez également apprendre davantage sur notre travail en vue d’éliminer la malnutrition. Muchas Gracias au Secrétariats de SUN, de MIDIS et de PROCASUR pour l’organisation réussie de cette Route d’apprentissage. Asante sana na karibu Tanzania ! (expression swahilie signifiant, Merci beaucoup et bienvenus en Tanzanie !).

A propos de l’auteur

Dr. Joyceline Kaganda
Directeur général par intérim du Tanzania Food and Nutrition Centre (Centre tanzanien pour l’alimentation et la nutrition), institution affiliée au ministère de la santé et des affaires sociales.

Post A Comment

No Comments