SUN Newsletter
Home / Actualités / Montée en flèche du nombre de personnes souffrant de la faim au Sahel central alors que plane la menace du COVID-19

Montée en flèche du nombre de personnes souffrant de la faim au Sahel central alors que plane la menace du COVID-19

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

Photo : PAM

La crise humanitaire au Sahel central en Afrique devient incontrôlable avec plus de 5 millions de personnes devant faire face à une insécurité alimentaire grave dans toute la région, selon une récente étude conjointe sur la sécurité alimentaire publiée par des partenaires œuvrant dans ce domaine, notamment le PAM (Programme alimentaire mondial de l’Organisation des Nations Unies).

Cette spectaculaire montée en flèche du nombre de personnes souffrant de la faim survient au moment même où la pandémie du COVID-19 déferle sur les pays de la région où les systèmes de santé sont les plus fragiles au monde.

Au Burkina Faso, pays où, selon les chiffres officiels, le nombre de personnes décédées du COVID-19 est le plus important de toute l’Afrique subsaharienne, le nombre de personnes en proie à l’insécurité alimentaire pourrait plus que tripler pour atteindre 2,1 millions alors que la période de soudure débutera en juin, contre un peu plus de 680 000 personnes à la même période l’année dernière.

« Cette crise s’ajoute à une autre crise et nous risquons de perdre le contrôle de la situation » déclare Chris Nikoi, directeur régional du PAM pour l’Afrique de l’Ouest. « Les populations sont au bord du gouffre et nous devons agir dès maintenant si nous voulons sauver des vies. Pour des millions de gens, nous sommes leur seul espoir. »

« Le message que nous voulons adresser au monde entier est clair : si vous regardez ailleurs maintenant, les conséquences seront catastrophiques » insiste Chris Nikoi.

Dans le Sahel central, une région englobant le Burkina Faso, le Mali et le Niger, la situation est extrêmement inquiétante face au nombre en constante augmentation de personnes souffrant de la faim au fur et à mesure que la région s’enfonce dans la crise, faisant basculer 1,3 million de personnes au Mali et 2 millions au Niger dans une situation d’insécurité alimentaire grave.

Le nombre de personnes déplacées au sein même des pays a également été multiplié par quatre dans le Sahel central avec des chiffres pouvant atteindre 780 000 personnes au Burkina Faso comparés à un demi-million au début de l’année. Ces communautés ont dû quitter leur maison sous la violence des extrémistes et dépendent maintenant presque entièrement de l’aide externe pour leur survie.

Post A Comment

No Comments