SUN Newsletter
Home / Actualités / Nouvelles directives de l'Organisation mondiale de la santé « Mises à jour sur la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère chez les nourrissons et les enfants »

Nouvelles directives de l’Organisation mondiale de la santé « Mises à jour sur la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère chez les nourrissons et les enfants »

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

Le 27 novembre 2013, l’OMS a publié de nouvelles directives liées au traitement des près de 20 millions d’enfants de moins de cinq ans qui souffrent de malnutrition aiguë sévère dans le monde.

Ces nouvelles directives font des recommandations mondiales, fondées sur des preuves et liées à des problèmes spécifiques relatifs à la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère chez les nourrissons et les enfants, y compris ceux exposés au VIH.

Cette directive aidera les États membres et leurs partenaires dans leurs efforts de prise de décisions avisées relatives aux mesures appropriées de nutrition en faveur des enfants très mal nourris. Elle soutiendra également les efforts consentis par les États membres en vue de l’atteinte des objectifs mondiaux liés à la mise en œuvre complète du plan de nutrition en faveur de la mère, du nourrisson et du jeune enfant. Il s’agit en particulier de l’objectif mondial 1, qui consiste à réduire de 40 % d’ici à 2025 le nombre d’enfants de moins de 5 ans au monde ayant un retard de croissance et l’objectif mondial 6, soit réduire le taux d’insuffisance pondérale et le maintenir en-deçà de 5 %.

La directive est destinée à une vaste audience, y compris les décideurs, leurs conseillers experts et le personnel technique et chargé du programme au sein des organisations impliquées dans la conception, la mise en œuvre et le renforcement des actions de nutrition en vue de la santé publique. Cette directive servira de base au manuel révisé sur la prise en charge de la malnutrition sévère par les médecins et autre personnel supérieur de santé, ainsi qu’un module de formation sur la prise en charge de la malnutrition sévère.

Consulter le rapport ici

Post A Comment

No Comments