SUN Newsletter
Home / Actualités / Nutrition à la 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à Marrakech au Maroc

Nutrition à la 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à Marrakech au Maroc

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des donateurs SUN, Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN, Réseau du secteur privé SUN

we-will-move-ahead

Du 7 au 18 novembre 2016, la 22e session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) s’est tenue à Marrakech (Maroc).

La Conférence s’est déroulée en deux semaines d’activités et de manifestations parallèles qui ont réuni près de 500 chefs d’État et de gouvernement, des délégations et des participants du monde entier. Plus de 30 000 délégués occupaient la Zone bleue (espaces des Nations Unies) et environ 20 000, la Zone verte (Espace de l’innovation et de la société civile). De nombreuses activités liées au climat et à la culture, dont le Marrakech Climate Show (Foire climatique de Marrakech), le concert d’Akon « Light to Live » et le Women’s Leadership Summit (Sommet sur la gestion féminine) ont été organisées à Marrakech.

La 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) fait suite à la 21ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21) tenue en 2015, année au cours de laquelle d’importants progrès ont été accomplis. Elle a mis l’accent sur les mesures à prendre pour atteindre les priorités de l’Accord de Paris, notamment en matière d’adaptation, de transparence, de transfert de technologie, d’atténuation, de renforcement des capacités et de pertes et dommages. Les délégués à la 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) ont convenu que 2018 est la limite pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris.


Nous devons traduire les mots de l’Accord de Paris en politiques et actions concrètes »

Ban Ki-moon à la #COP22


 

À la 22ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, plus de 110 Parties avaient ratifié l’Accord de Paris, donnant un signal politique essentiel à l’engagement mondial en faveur de l’action climatique. Les pays participants ont publié une déclaration conjointe forte, la Proclamation d’action de Marrakech (Proclamation d’action de Marrakech pour le climat et le développement durable), qui a souligné un élan « irréversible » et a réaffirmé leur détermination à mettre en œuvre l’Accord de Paris.


Nous nous félicitons de l’Accord de Paris adopté dans le cadre de la Convention, de son entrée en vigueur rapide, de ses objectifs ambitieux, de son caractère ouvert et de sa réflexion sur l’équité et les redevabilités communes mais différenciées et les compétences respectives au regard des environnements nationaux diversifiés et nous affirmons notre détermination pour sa pleine mise en œuvre ».

Proclamation d’action de Marrakech


Les participants ont également exprimé leur soutien au « Partenariat de Marrakech pour l’action mondiale contre le changement climatique » qui vise à intensifier la réduction d’émissions qui seront atteintes d’ici à 2020.

En 2017, la 23ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques sera présidée par Fidji et se tiendra à Bonn, en Allemagne, et en 2018, la 24ème Conférence des parties à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques aura lieu en Pologne. À cette occasion, les États devront présenter des plans climatiques nationaux et être plus ambitieux dans leur mobilisation pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

MANIFESTATIONS PARALLÈLES

Systèmes alimentaires durables et résistance agro-écologique pour la biodiversité et la santé

Le 14 novembre 2016, IFOAM – Organics International a organisé une réunion sur le thème : « Systèmes alimentaires durables et résistance agro-écologique pour la biodiversité et la santé ». C’était un forum pour explorer les meilleures pratiques pour la conservation de la biodiversité pour la santé et la nutrition par la promotion de systèmes alimentaires durables et sains. L’accent était placé sur la résistance agroécologique et l’adoption d’une démarche de justice climatique dans le cadre de l’Agenda pour le développement durable (ODD).

En savoir plus sur cette réunion ici 

Réunion sur les interventions en matière de sécurité alimentaire

Le 16 novembre 2016, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Royaume du Maroc ont organisé une réunion sur les interventions en matière de sécurité alimentaire sur le thème : « Adapter l’agriculture au changement climatique pour la sécurité alimentaire ». Cette réunion a été marquée par la présentation de trois nouvelles initiatives pour mettre en valeur l’énorme potentiel du secteur agricole pour les actions climatiques.

 

En savoir plus sur la manifestation ici

Télécharger le programme

Résistance climatique pour l’agriculture et la sécurité alimentaire et le Défi faim zéro

La réunion sur le thème : « Résistance climatique pour l’agriculture et la sécurité alimentaire et le Défi faim zéro » a été organisée le 16 novembre 2016 à l’occasion de la 22e session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques tenue à Marrakech, présentée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA), le Groupe de la Banque mondiale et le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM).

Résistance climatique pour l’agriculture et la sécurité alimentaire et la Faim zéro par les services de rapport de l’IISD / ENV sur Vimeo.

Recadrer l’alimentation et l’agriculture : De la dégénérescence à la régénération

Le 18 novembre 2016, la réunion sur le thème « Recadrer l’alimentation et l’agriculture : De la dégénérescence à la régénération » a eu lieu lors de la 22e session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à Marrakech, organisée par Regeneration International, Organic Consumers Association, IFOAM Organic International, Shumei International et Biovision Foundation. La réunion a rassemblé un groupe d’experts en agriculture et en alimentation, des dirigeants communautaires et des agriculteurs du monde entier qui pilotent des initiatives régénératrices en matière d’alimentation et d’agriculture.

Recadrer l’alimentation et l’agriculture : De la dégénérescence à la régénération par les services de rapport de l’IISD / ENV sur Vimeo.

Post A Comment

No Comments