SUN Newsletter
Home / Actualités / Nutrition et leadership en matière de genre au menu pour les pays francophones du Mouvement SUN !

Nutrition et leadership en matière de genre au menu pour les pays francophones du Mouvement SUN !

  |   Réseau des pays SUN, Secrétariat SUN

Photo : UNICEF

Le renforcement des capacités est un domaine crucial pour accélérer les actions multisectorielles en faveur de la nutrition aux niveaux national et infranational. Cela s’avère vrai également pour améliorer l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes et des filles au sein du Mouvement SUN. Le Mécanisme d’assistance technique à la nutrition (NTEAM) de Nutrition International, par le biais du programme d’assistance technique à la nutrition (TAN), aide les pays SUN dans la conception, la mise en œuvre et le suivi de leurs actions nationales multisectorielles en faveur de la nutrition. Une partie importante de ce soutien consiste à aider à renforcer les capacités des parties prenantes nationales et infranationales du Mouvement SUN, y compris les points focaux SUN des gouvernements. Dans ce cadre, Nutrition International, le Secrétariat du Mouvement SUN, le Programme africain de leadership nutritionnel (ANLP) et les partenaires du programme TAN, MQSUN+ et TASC, ont développé – et déployé – un programme de renforcement des capacités en ligne pour les points focaux francophones du Mouvement SUN. Juste à temps pour la Journée internationale des femmes de 2021, des conseillers en genre de NTEAM  ont présenté un module axé sur le renforcement de l’égalité entre les sexes dans le domaine de la nutrition.

Un atelier virtuel de développement du leadership : aider les pays francophones du Mouvement SUN à renforcer la nutrition

En réponse à une évaluation des besoins en capacités fonctionnelles menée avec les points focaux SUN lors du Rassemblement mondial qui s’est tenu à Abidjan en 2017, un atelier de renforcement du leadership nutritionnel a été élaboré, qui a identifié le leadership, le plaidoyer stratégique, la communication, la négociation et le travail en réseau parmi les principaux domaines à renforcer (entre autres).

Cet atelier a démarré le 28 janvier 2021, avec quelque 44 participants francophones provenant de 21 des 62 États membres du Mouvement SUN, et il s’est tenu en distanciel. Il comprenait un cours hybride de formation en ligne en 10 modules.[1]

Cet atelier est le troisième d’une série qui a débuté par des ateliers de renforcement des capacités fonctionnelles en présentiel, organisés sur le terrain à Bangkok en 2018 et à Stockholm en 2019, proposés par le Secrétariat du Mouvement SUN, l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI), le Programme africain de leadership nutritionnel (ANLP), MQSUN+ et Nutrition International, financés en grande partie par le Bureau des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement du Royaume-Uni, par le biais du programme TAN. Ces ateliers renforcent les capacités fonctionnelles des points focaux SUN, dans le but d’améliorer leur efficacité en tant que leaders dans le renforcement des processus de nutrition dans leurs pays, tout en favorisant le travail en réseau et l’échange de connaissances entre pays.

Coup de projecteur sur l’égalité entre les sexes

Paulette Beat Songue et Alina Mayer, Conseillères en égalité des sexes pour le projet TAN, ont dirigé le module sur l’égalité entre les sexes et la nutrition, dispensé au cours de la première semaine de mars. Comme dans les ateliers précédents, cette session comprenait une clarification sur les concepts clés de l’égalité entre les sexes et l’impact disproportionné des inégalités de genre sur la situation nutritionnelle des femmes et des filles. Les animateurs ont également fourni des pistes de réflexion pour aider les participants à s’interroger sur leurs propres préjugés et sur la manière dont ils peuvent influencer leur capacité à mener des actions en matière de genre et de nutrition dans le cadre de leurs fonctions. Les notions de déséquilibre des pouvoirs, de normes culturelles, de violence à l’égard des femmes, de pouvoir décisionnel, de dynamique sur le lieu de travail et d’autres ont été abordées, à la fois en distanciel et lors d’une session en direct.

La session a été bien accueillie par les participants, qui ont activement participé à des discussions en petits groupes, et ont fait état de certaines des difficultés et réalités rencontrés dans leurs pays. Les participants ont indiqué que la session avait renforcé leur compréhension des concepts clés et modifié certaines de leurs perceptions vis à vis de l’égalité entre les sexes. Tous ont reconnu qu’il faudrait du temps avant de parvenir à l’égalité entre les sexes et que cela nécessiterait des efforts soutenus en matière d’éducation et de sensibilisation, mais ils ont également exprimé leur détermination à faire davantage pour défendre l’égalité entre les sexes dans leur pays.  Sachant que certaines des actions qui ont reconnu et combattu les inégalités sociales et liées au genre comptent parmi les actions de nutrition les plus performantes à ce jour, cet atelier peut être considéré comme une étape clé vers la mise en œuvre complète de la vision transformatrice du genre de la Stratégie du Mouvement SUN pour 2021-2025.


[1] Cette formation est hébergée sur le système de gestion de l’apprentissage (LMS – Learning Management System) de Nutrition International et a été rendue possible grâce au travail du concepteur pédagogique de NTEAM et à une étroite collaboration avec l’ANLP. Le soutien de NTEAM est rendu possible grâce au financement du gouvernement du Canada et à l’aide du gouvernement britannique.

 

Post A Comment

No Comments