SUN Newsletter
Home / Actualités / Nutrition International revoit son portefeuille de projets d’assistance technique à la suite de la pandémie de COVID-19

Nutrition International revoit son portefeuille de projets d’assistance technique à la suite de la pandémie de COVID-19

  |   Réseau des donateurs SUN

* Article publié initialement par Nutrition International


En raison de la pandémie de COVID-19, Nutrition International a procédé, par l’entremise de son Mécanisme d’assistance technique à la nutrition (NTEAM), à un examen approfondi de l’ensemble de son portefeuille de projets d’assistance technique (AT) actuels ou prévus afin de déterminer et de mettre en œuvre les modifications nécessaires qui pourraient optimiser leur contribution aux mesures nationales d’atténuation des effets de la COVID-19. L’examen comprenait également un réajustement des plans de travail de chaque projet d’AT, dans le cas où les résultats escomptés initialement ne constituent plus une priorité en raison de la COVID-19, ou lorsque les activités ne sont plus réalisables, comme les voyages, les ateliers, les réunions en personne avec le gouvernement, etc.

Pour le projet TAN, le plus grand projet d’assistance technique mené dans le cadre du NTEAM et financé par UKaid du gouvernement britannique, l’examen a été réalisé conjointement entre les points focaux SUN, les directeurs nationaux de Nutrition International et les fournisseurs d’une AT dans le cadre du projet TAN et, dans certains cas, les responsables de la nutrition au sein du gouvernement. Ces consultations ont été menées par les équipes de projet régionales de TAN en Asie et en Afrique et soutenues par le personnel de TAN basé à Ottawa, Canada (au siège). Pour partager les informations et garantir un alignement avec d’autres mesures, Nutrition International organise également des appels de coordination avec le Secrétariat du Mouvement SUN afin de partager les enseignements tirés sur le contexte national et l’adaptation de l’AT qui en résulte.

Jusqu’à présent, un total de 21 projets d’AT qui sont actuellement menés ou qui vont bientôt être lancés ont été examinés dans quatre pays asiatiques (Bangladesh, Indonésie, Pakistan et Philippines) et six pays africains (Éthiopie, Kenya, Malawi, Mozambique, Nigeria et Sénégal), ainsi que l’AT fournie au Secrétariat du Mouvement SUN à Genève et à la Communauté de la santé de l’Afrique de l’Est, centrale et australe.

Nous sommes rassurés par le fait que les dix pays ont réaffirmé l’importance de l’AT convenue et qu’ils ont convenu qu’elle devait se poursuivre. Dans certains cas, les points focaux SUN ont estimé que l’AT a gagné en pertinence à la suite de la pandémie de COVID-19, comme le soutien à l’élaboration du plan d’action national indonésien pour l’alimentation et la nutrition 2020-2024. Cependant, dans plusieurs projets, l’approche adoptée pour fournir l’AT a dû être adaptée aux limites imposées par les mesures de riposte à la COVID-19, par exemple

  • afin de soutenir la fourniture d’une AT au niveau infranational en Éthiopie et au Kenya, où les voyages au niveau infranational ne peuvent être réalisés, les fonds affectés aux voyages dans les budgets d’AT sont réaffectés aux crédits internet et téléphonie, à l’amélioration de la communication avec les équipes infranationales et aux travaux d’impression, qui peuvent être effectués au niveau infranational pour garantir l’accès des bénéficiaires visés ;
  • au Pakistan, les ateliers de diffusion sont remplacés par des échanges virtuels, et au Kenya, le manuel d’orientation en cours d’élaboration afin d’aider les responsables des comtés à mettre au point des plans d’action de nutrition comprendra des informations visant à garantir que ces plans d’action seront également réactifs et adaptables aux situations d’urgence comme la pandémie de COVID-19 ;
  • dans plusieurs pays, les réunions de travail de routine en face à face sont remplacées par des appels téléphoniques ou vidéo ;
  • aux Philippines, le soutien apporté aux entités infranationales dans le cadre l’exercice de budgétisation de la nutrition pour 2020 est fourni par l’intermédiaire de plateformes virtuelles telles que Zoom ;
  • dans certaines situations, certaines activités, telles que la formation, ont été reportées de deux à trois mois, tandis que la situation est régulièrement réévaluée.

Enfin, l’examen du portefeuille de projets d’AT a permis de cerner des besoins supplémentaires en matière de soutien aux réponses nationales à la COVID-19 qui ont été intégrés dans les plans de travail de chaque projet d’AT, comme indiqué dans le présent article.Au fur et à mesure de l’évolution de la situation de la COVID-19, l’examen se poursuivra avec tous les pays qui reçoivent ou vont recevoir une AT, afin de s’assurer que chaque plan de travail reflète les considérations actualisées de la COVID-19.

Post A Comment

No Comments