SUN Newsletter
Home / Actualités / Patrimoine agricole et aliments sous-représentés : nourrissants, abordables et à fort impact

Patrimoine agricole et aliments sous-représentés : nourrissants, abordables et à fort impact

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des pays SUN

Appel urgent à l’action pour renforcer la nutrition en Asie du Sud

La troisième table ronde de l’Initiative en faveur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Asie du Sud (SAFANSI selon son acronyme en anglais) s’est tenue la semaine dernière à Bangkok, en Thaïlande, et a été une formidable occasion de souligner le rôle des systèmes alimentaires sensibles à la nutrition sous représentés à fort impact en Asie du Sud.

L’évènement a réitéré l’appel urgent à l’action en faveur d’une transformation des systèmes mondiaux transmis par de nombreux participants au EAT Stockholm Food Forum (qui s’est déroulé du 11 au 12 juin). Avec la région d’Asie du Sud comme point de mire, les discussions traitaient essentiellement des opportunités et défis uniques que présentent le patrimoine agricole et les aliments sous-représentés, qui sont pour la plupart nourrissants, adaptés au climat et localement disponibles.

Organisé par la Banque mondiale, en partenariat entre autres avec la Commission européenne, le Mouvement SUN, la FAO, l’IFPRI, l’ICRISAT, Bioversity International, DSM, Food Industry Asia, le GAIN et The Global Panel, l’évènement fut une occasion rare d’échanger des éléments probants et des expériences de programmes sensibles à la nutrition, d’explorer les implications d’une promotion d’autres systèmes alimentaires, notamment du patrimoine agricole, ainsi que le rôle que le secteur privé et le secteur public peuvent jouer dans la consommation à grande échelle des aliments du patrimoine agricole.

L’approche stratégique de la SAFANSI

En encourageant le dialogue et les partenariats transversaux, la SAFANSI cherche à élaborer des solutions visant à améliorer sensiblement la sécurité nutritionnelle et alimentaire

L’objectif de la SAFANSI est de stimuler les interventions transversales aboutissant à des améliorations sensibles de la sécurité nutritionnelle et alimentaire.. Pour ce faire, il est essentiel que les gouvernements et les partenaires du développement d’Asie du Sud renforcent leur engagement en faveur de programmes et politiques sensibles à la nutrition et à l’alimentation. La SAFANSI dialogue avec des décideurs et des acteurs politiques de la région, avec des représentants du secteur public, des partenaires du développement, des experts techniques qui ont rejoint des groupes thématiques afin de décider, de manière consensuelle, des mesures à prendre.

Pourquoi s’intéresser au patrimoine agricole et aux aliments sous-représentés ?

« La diversité alimentaire est le seul moyen de renforcer la nutrition sans effets néfastes » explique Fabrice DeClerck, de Bioversity International et de la EAT Foundation

En Asie du Sud, l’urgence est criante : malgré une croissance économique spectaculaire, le problème de la malnutrition chronique n’est toujours pas résolu. Ce problème complexe et multisectoriel doit être traité à l’échelle locale, nationale et régionale et il présente des défis et des opportunités uniques.

Les discussions globales menées à la SAFANSI abordaient avant tout le besoin urgent de faire progresser les mesures multiacteurs et multisectorielles nationales et locales afin de surmonter les problèmes de nutrition et de renforcer, ensemble, les actions nutritionnelles en faisant plus de place aux systèmes alimentaires sensibles à la nutrition sous-représentés en Asie du Sud.

L’évènement utilise les derniers faits probants et expériences de programmes sensibles et spécifiques à la nutrition, tout en explorant les répercussions d’une promotion des systèmes alimentaires sensibles à la nutrition à fort impact et sous-représentés, comme des solutions et systèmes agroalimentaires piscicoles, les aliments d’origine animale et de cultures issues du patrimoine agricole plus ou moins ancien. L’évènement a également dressé une liste des avantages des partenariats public-privé et des technologies pour encourager les systèmes alimentaires sensibles à la nutrition à fort impact. Les discussions abordaient des thèmes divers comme les changements de politiques nécessaires pour que des aliments sous-représentés soient mis à la disposition du grand public pour leur consommation, les meilleures manières de faire bon usage des cultures indigènes nutritives et saines et du patrimoine agricole, et l’identification de partenariats et collaborations entre secteur public et secteur privé en faveur de systèmes alimentaires sensibles à la nutrition à fort impact.

Des discussions approfondies et plus intimistes ont permis aux participants de converser plus amplement sur d’autres enjeux avec d’éminents experts comme Xuan Li du Bureau régional de la FAO pour l’Asie et le Pacifique , avec un dialogue sur l’initiative Future Smart Foods et sur la manière dont le projet réexplore les trésors cachés d’espèces négligées et sous-utilisées en Asie ; avec Ray-yu Yang, un nutritionniste du World Vegetable Center pour échanger des conseils et pléthore d’informations sur les légumes et les raisons d’en manger de nombreux et variés ; et avec Derek Headey de l’IFPRI, sur les raisons pour lesquelles les aliments d’origine animale sont essentiels à l’amélioration de la nutrition dans les pays en développement, tout particulièrement ceux d’Asie du Sud.

Une mission des dirigeants politiques : mettre les aliments sous-représentés à la disposition du grand public

Savita Malla, experte en politiques au Secrétariat du Mouvement pour le renforcement de la nutrition a participé à un débat sur les changements politiques nécessaires pour que les aliments sous-représentés soient mis à la disposition du grand public avec Son Excellence le ministre de l’Agriculture du Royaume du Bhoutan et des représentants de la Bill and Melinda Gates Foundation, de la FAO et de l’Autorité indienne des normes et de sécurité alimentaires.

La discussion a permis de faire état des lacunes en matière de politiques de sécurité alimentaire, tout particulièrement en ce qui concerne les systèmes alimentaires sous-représentés : poisson, cultures indigènes, légumes secs, légumes et autres aliments d’origine animale. Comment faire pour combler ces lacunes ? Quels changements faut-il mettre en œuvre dans le domaine de la publicité, des informations et de la désinformation ciblant les consommateurs ? Quels sont les changements politiques nécessaires pour que le secteur privé soutienne et finance les systèmes alimentaires sous-représentés à fort impact ?

La nutrition sur un plateau, pour le bonheur de tous les participants !

Cuisiner ? Rien de plus facile ! Voilà le message clé de l’évènement. Les invités étaient ravis de la présence de Chef Black de Blackitch Artisan Kitchen qui nous a montré à quel point cuisiner n’est pas si compliqué, avec une démonstration culinaire pour tous. Chef Black a envahi la salle de merveilleuses fragrances du Thai Khao Sol, un mets composé d’ingrédients nutritifs, locaux, du patrimoine culinaire du nord de la Thaïlande d’où il est originaire.

Les invités ont pu déguster un repas spécialement préparé par Chef Black, plein d’herbes et d’épices, avec des crevettes séchées, de la noix de coco, du poisson-chat et d’autres ingrédients nutritifs locaux.

Les chefs cuisiniers du Grand Hyatt Erawan où s’est déroulé l’évènement ont également fait un travail remarquable pour présenter des ingrédients locaux. Les organisateurs leur ont proposé de créer un menu à base d’ingrédients provenant d’une longue liste d’espèces sous-utilisées fournie par Stefano Padulosi de Bioversity International. Les menus des chefs cuisiniers ont alimenté les conversations de tous les invités autour de la table et leur ont rappelé que les ingrédients sous-utilisés sont souvent délicieux et peuvent être cuisinés de manières très diverses !

Nos félicitations à tous les chefs cuisiniers pour le délicieux menu !

Cinq idées à retenir

Avec ses principaux partenaires, le Mouvement SUN était ravi de contribuer à fournir cinq leçons à retenir


 

 

Post A Comment

No Comments