SUN Newsletter
Home / Actualités / Plaidoyer pour la nutrition dans le système de gouvernement nouvellement mis en place au Kenya

Plaidoyer pour la nutrition dans le système de gouvernement nouvellement mis en place au Kenya

  |   Réseau de la société civile SUN, SUN dans la pratique

1611Un article ENN par Titus Mung’ou, Directeur en charge du plaidoyer et de la communication chez Action Contre la Faim (ACF) au moment de la rédaction de cet article (Il est actuellement le président en exercice de l’Alliance de la société civile SUN) et Jacob Korir, Chef du département Santé et nutrition à la Mission de l’ACF au Kenya.

Contexte

Les Enquêtes démographique et de santé du Kenya (KDHS) 2014 indiquent des progrès significatifs en matière de nutrition au Kenya au cours des cinq dernières années. Les niveaux de retard de croissance ont diminué de 35 % à 26 % ; le taux d’émaciation, de 7 % à 4 % ; et la proportion d’enfants souffrant d’insuffisance pondérale, de 16 % à 11 %. Le Rapport mondial sur la nutrition 2015 classe le Kenya comme étant l’unique pays dans le monde qui est en voie d’atteindre toutes les cinq cibles de nutrition maternelle et infantile1. Malgré les progrès, cependant, la malnutrition continue de poser un risque pour la vie et les moyens d’existence d’une proportion importante de la population.

Depuis 2013, les parties prenantes du secteur de la nutrition au Kenya réalignent des programmes pour répondre à la décentralisation du pouvoir politique, économique et de prise de décision vers les 47 comtés nouvellement créés2. En vertu de la nouvelle constitution, le secteur de la santé, notamment le volet de la nutrition, est entièrement décentralisé vers les gouvernements de comté, tout comme les services d’approvisionnement en eau et certains services de trésorerie. La sensibilisation des acteurs de la nutrition sur les structures et les opérations des gouvernements est donc importante pour la réussite dans la mise en œuvre des programmes de nutrition dans ces comtés. Cet article se penche sur certains des progrès à ce jour.

Redevabilités dans le secteur de la santé aux niveaux national et de comté

La politique de santé du Kenya 2014 – 2030 propose la mise en place des départements de santé de comté dont le rôle sera de créer et de fournir une structure de coordination des affaires institutionnelles et de gestion redevable de « la coordination et de la gestion de l’exécution des mandats et services de soins de santé au niveau de comté ». Les équipes de gestion de la santé de comté fournissent des « structures de gestion professionnelles et techniques » pour coordonner la prestation des services par le biais des établissements de santé dans chaque comté.

Toutefois, l’allocation des fonds reste faible. Une étude de la Banque mondiale note que le Kenya, en tant que signataire de la Déclaration d’Abuja de 2001, s’est « engagé à allouer au moins 15 pour cent de son budget national à la santé. Non seulement le Kenya dépense un montant relativement réduit (7 % en 2013) en pourcentage du Produit intérieur brut pour la santé, mais l’affectation des fonds aux établissements publics a été inéquitable ». Les établissements de soins primaires et de santé communautaire jouent un rôle important en tant que premiers point de contact dans la prestation de services de soins de santé.

Au cours des dernières années, le niveau de comtés a davantage focalisé son attention sur la nutrition. Selon les Enquêtes démographiques et de santé au Kenya 2014, plus de dix comtés sont aux prises avec l’augmentation des taux de malnutrition.

Continuer la lecture de cet article à ENN Nutrition Exchange

Télécharger cet article en PDF

En savoir plus sur le Renforcement de la nutrition au Kenya


Emergency Nutrition Network, ENN (Réseau de nutrition d’urgence) et soutien au Mouvement SUN

ENN est une association caritative britannique mise en place pour améliorer la pratique et renforcer la mémoire institutionnelle des agences impliquées dans les secteurs de l’alimentation et de la nutrition d’urgence. ENN se focalise sur les communautés en crise, généralement en cas d’urgences humanitaires. ENN permet la mise en réseau et l’apprentissage en matière de nutrition pour construire une base de données probantes pour les programmes de nutrition à travers trois approches :

  • Field Exchange (FEX), une publication en ligne et imprimée sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les situations d’urgence et des contextes à forte charge de morbidité. Field Exchange est imprimé trois fois par an.
  • Nutrition Exchange (NEX), est une publication en ligne d’articles brefs, et faciles à lire sur les expériences et l’apprentissage tirés des programmes de nutrition. Nutrition est un résumé des informations de la publication phare, Field Exchange.
  • en-net, une ressource gratuite et ouverte qui permet aux praticiens d’accéder aux conseils techniques face aux défis opérationnels par le biais du forum en ligne. Un espace spécifique pour SUN en-net a été lancé en 2015. Visiter SUN en-net ►

ENN fait partie du programme Technical Assistance for Nutrition (programme d’assistance technique pour la nutrition) financé par le Département britannique pour le développement international (DFID) grâce auquel ENN fournit des services de gestion des connaissances au Mouvement SUN dans le cadre de la Phase 2 (2016 – 2020). ENN se focalise sur la collecte, la conservation et la diffusion des connaissances et l’apprentissage sur le renforcement de la nutrition avec un accent sur les États à forte charge ainsi que les États fragiles et touchés par un conflit. Trois spécialistes régionaux et un coordinateur de la gestion des connaissances travaillent avec des acteurs SUN au niveau des pays (gouvernement, Nations Unies, donateurs, Société civile, Secteur privé et Milieu universitaire) pour dégager les enseignements tirés du renforcement des activités spécifiques à la nutrition et contribuant à la nutrition.

Post A Comment

No Comments