SUN Newsletter
Home / Actualités / Populations, productivité et capacités : Nutrition comme pierre angulaire des objectifs de développement durable

Populations, productivité et capacités : Nutrition comme pierre angulaire des objectifs de développement durable

  |   Blogs, Secrétariat et Groupe principal du Mouvement SUN

15 January 2015, Rome, Italy - Ms Gerda Verburg, Chairperson of the Committee on World Food Security (CFS), Ambassador Permanent Representative of the Kingdom of the Netherlands to the United Nations organizations for Food and Agriculture, FAO headquarters.

Les objectifs de développement durable (ODD) adoptés l’année dernière modifient non seulement nos centres d’intérêt en matière de santé et de développement mais également la façon dont nous abordons les difficultés et ouvertures.Il est maintenant reconnu que les objectifs sont reliés, le succès de chacun étant étroitement lié à la réussite de tous.Les objectifs sont ambitieux mais de nature difficile à cerner et pour cela, ne sont réalisables que si les gouvernements, la société civile, les donateurs, le secteur privé et les autres organisations collaborent.

Cette nouvelle approche de pensée et de partenariat constitue le fondement du Mouvement pour le renforcement de la nutrition.Pourtant, pour atteindre les objectifs de développement durables, nous aurons besoin de nourrir les personnes qui sont au bout du compte, les agents du succès.Comment pouvons-nous libérer cette productivité et ces capacités ?En veillant à ce que les populations soient bien nourries.

La nutrition est une pierre angulaire des objectifs de développement durable, le maillon essentiel de la chaîne qui retient tous les autres.Avec une personne sur trois souffrant de malnutrition sous une forme quelconque, notre ambition d’offrir à tout le monde des aliments de qualité est maintenant plus que jamais de mise.

La malnutrition affaiblit notre capacité à atteindre tous les objectifs de développement durable.Comment un enfant peut-il se concentrer à l’école si son cerveau n’est pas disposé pour apprendre et son corps ne peut pas combattre l’infection ?Comment une femme peut-elle atteindre son statut légitime, égal et équitable à la maison, dans le milieu professionnel et la société si elle subit les conséquences des carences en micronutriments ou n’a pas accès à une alimentation adéquate ?

Ceci est non seulement un problème de santé mais une question de développement qui a des répercussions sur la croissance et le développement socio-économique des personnes et des nations.L’amélioration de la nutrition des enfants leur permet d’apprendre plus à l’école et d’augmenter leurs revenus lorsqu’ils deviennent des adultes.La recherche diffusée en début de cette année par la Commission mondiale sur les systèmes agricoles et alimentaires pour la nutrition a révélé que la malnutrition coûte aux pays africains entre trois à six pour cent de leur Produit intérieur brut chaque année.Cette même analyse a révélé qu’en investissant dans la nutrition, 15 pays africains pourraient ajouter 83 milliards de dollars US à leurs revenus nationaux s’ils atteignent la cible de l’Assemblée mondiale de la Santé 2025 de réduire le retard de croissance de 40 pour cent

.

Les faits sont probants : quand les personnes sont freinées par la malnutrition, cela porte un coup de la même envergure aux nations.Nous ne pouvons pas atteindre les objectifs mondiaux en restant freinés par la malnutrition sous quelque forme que ce soit.C’est la raison pour laquelle les pays prennent des mesures de renforcement de la nutrition.

Depuis sa création en 2010, 57 pays et trois États indiens, se sont engagés dans le Mouvement pour le renforcement de la nutrition en privilégiant les politiques, les investissements et les mesures multisectorielles et multi-acteurs pouvant améliorer la nutrition et impulser le développement.Des milliers d’organisations à travers la société civile, les fondations privées, les gouvernements, le secteur privé et le milieu universitaire se sont alignées sur les plans nationaux de ces pays pour les faire avancer.

Sous la direction des pays et le soutien de multiples parties prenantes, le Mouvement a suscité une volonté politique sans précédent d’amélioration de l’état nutritionnel de tous et partout dans le monde.Il l’a fait en brisant les barrières qui ont de longue date freiné les efforts d’amélioration de la santé et du développement mondial restés cloisonnés.L’adoption des objectifs de développement durable réaffirme l’importance de cette démarche collective au cœur de la nouvelle stratégie et feuille de route du Mouvement SUN 2016 – 2020.

Le Mouvement SUN n’adopte pas une démarche unique : plutôt nous présentons une conception pratique de la façon dont nous pouvons travailler ensemble pour mettre fin à la malnutrition d’ici 2030, chaque pays et partenaires jouant son rôle, le tout sur la base de la confiance, transparence et intégration de tous dans le processusEn cela, nous travaillons pour tous les pays du Mouvement pour établir des cibles nationales et élaborer et chiffrer les plans d’action en vue d’atteindre ces objectifs.La mobilisation des ressources est un autre centre d’intérêt clé à mesure que les partenaires travaillent non seulement à accroître les investissements dans la nutrition, mais également à veiller à ce que les ressources soient dépensées efficacement.

La nouvelle stratégie repose sur l’immense énergie qui sous-tend cet effort collectif pour impulser les résultats de la nutrition et réitère le fait que nous sommes tous impliqués.Après six ans dans le Mouvement SUN, les nations ont réalisé des progrès incroyables et la lutte contre la malnutrition occupe une place de choix comme jamais auparavant.Désormais, nous nous tournons vers l’avenir.En 2030, ou peut-être même avant, nous aimerions sortir victorieux du combat contre la malnutrition et constater qu’elle fait à jamais partie du passé.

Cette publication fait partie d’une série produite par The Huffington Post pour marquer le premier anniversaire de l’adoption des objectifs de développement durable (ODD, ou, officiellement, « Transformer notre monde : l’Agenda 2030 pour le développement durable »).Les objectifs de développement durable représentent un accord historique, une feuille de route de grande portée en matière de développement durable, couvrant 17 objectifs et 169 cibles. Les parties prenantes doivent également être redevables de leurs engagements.Pour consulter toutes les publications de la série, cliquer ici.

Post A Comment

No Comments