SUN Newsletter
Home / Actualités / Prévention de la malnutrition au Burundi avec l’aide du Japon

Prévention de la malnutrition au Burundi avec l’aide du Japon

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN
Le gouvernement japonais a apporté une contribution de 1 million de dollars américains à la prévention de la malnutrition chronique et au soutien des familles vulnérables comptant des femmes enceintes, des mères allaitantes et des enfants de moins de deux ans dans la province de Kirundo, située au nord du Burundi. Le projet est dirigé par le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), en collaboration avec le ministère de la Santé publique et l’organisation non gouvernementale Concern Worldwide.

« Améliorer la santé et le bien-être de personnes requiert des investissements dans la prévention des facteurs ayant une influence sur leur bien-être et leur nutrition. Nous sommes honorés de la contribution apportée par le peuple japonais afin d’aider à répondre aux besoins nutritionnels de la population de Kirundo et de renforcer sa résistance » a déclaré Virginia Villar Arribas, directrice nationale et représentante au Burundi du PAM. .

Kirundo est l’une des provinces les plus touchées par la malnutrition chronique et l’insécurité alimentaire. Le PAM utilisera cette contribution pour distribuer des compléments alimentaires et nutritionnels aux femmes enceintes et aux mères allaitantes afin de combler leurs carences en nutriments ainsi que pour prévenir les risques de poids de naissance insuffisant et les infections entraînant une mortalité infantile accrue.

Le PAM encourage une éducation nutritionnelle assurée par des femmes pour d’autres femmes au sein de la communauté. Comptent parmi les principaux sujets traités la diversité du régime alimentaire, l’allaitement exclusif, les pratiques d’hygiène et la planification familiale. Avec cette approche, les femmes exercent un contrôle social entre elles pour faciliter les changements comportementaux au sein de leur foyer et avoir un impact durable sur les normes sociales et culturelles.

« Je suis ravi de pouvoir travailler à nouveau avec le PAM à l’amélioration de la santé et du bien-être du peuple burundais et tiens à remercier le PAM du Burundi. Le Japon va continuer d’apporter son soutien au développement du Burundi » a déclaré Takayuki Miyashita, ambassadeur du Japon au Burundi.

Depuis le début de 2019, le PMA a reçu de manière globale 2,8 millions de dollars américains de la part du peuple japonais, dédiés au traitement et à la prévention de la malnutrition ainsi qu’à la fourniture de repas quotidiens aux élèves issus des régions du pays les plus touchées par l’insécurité alimentaire et la malnutrition.

D’après l’Enquête démographique et de santé réalisée durant la période 2016-2017, 56 % des enfants burundais de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique. Un pourcentage bien supérieur au seuil critique de 40 % fixé par l’Organisation mondiale de la Santé. La malnutrition chronique a des effets à long terme sur les enfants, dont une capacité d’apprentissage amoindrie, de moins bons résultats scolaires et une productivité réduite.

Le gouvernement lutte activement contre la malnutrition et fait partie du réseau SUN depuis 2013.

Le PAM soutient les efforts entrepris par le Burundi en vue de combattre la pauvreté et la sous-nutrition et de mettre un terme à la faim en portant assistance aux personnes vulnérables dont font notamment partie les réfugiés, les personnes déplacées et rapatriées, les ménages vivant dans l’insécurité alimentaire, les enfants malnutris de moins de 5 ans, les femmes enceintes et les mères allaitantes. Le PAM vient en aide aux petits exploitants en leur donnant accès aux marchés. Le gouvernement ainsi que les partenaires humanitaires et de développement tirent quant à eux parti de la chaîne d’approvisionnement et des services logistiques du PAM existant au sein du pays.

 

Post A Comment

No Comments