SUN Newsletter
Home / Actualités / Programmation multisectorielle au niveau infranational : étude de cas dans les régions de Matam et de Kédougou au Sénégal

Programmation multisectorielle au niveau infranational : étude de cas dans les régions de Matam et de Kédougou au Sénégal

  |   Implication de plusieurs parties prenantes

Dans de nombreux pays, la tendance est à une délégation de la gouvernance, avec des effets méconnus sur la programmation nutritionnelle multisectorielle. Cette étude de cas fait partie d’une série élaborée par l’ENN ayant pour but de nous faire découvrir la mise en œuvre de programmes au niveau infranational dans trois pays SUN : le Sénégal, le Kenya et le Népal. Dans chacun d’entre eux, deux districts ont fait l’objet d’études approfondies et au sein de chaque district, un programme multisectoriel spécifique a été examiné. Cette étude de cas se penche sur le Sénégal, plus précisément sur la région de Kédougou et l’initiative Integrated Nutrition Project (PINKK) déployée dans les régions de Kolda et Kédougou, ainsi que sur la région de Matam et le projet Yaajeende financé par USAID.

Les deux régions dont il est question dans le rapport intitulé « Programmation multisectorielle au niveau infranational : étude de cas dans les régions de Matam et de Kédougou au Sénégal » ont été choisies car comparées aux autres régions du pays, elles présentent des tendances différentes en matière de sous-nutrition. Dans la région de Matam, le fardeau de l’émaciation reste lourd, bien supérieur à la moyenne nationale, tandis que la région de Kédougou présente des taux de retards de croissance parmi les plus élevés du pays.

En plus de cette étude de cas, une vidéo d’Ambarka Youssoufane de l’ENN a été filmée pour illustrer la mise en œuvre d’un programme multisectoriel au niveau infranational au Sénégal.

Pour en savoir plus :

Pôle média de l’ENN : https://www.ennonline.net/mediahub/video/senegalmsp

Téléchargez le rapport

Regardez et découvrez

Cette étude de cas se penche sur la situation dans la région de Kédougou, avec l’initiative Integrated Nutrition Project (PINKK) à Kolda et à Kédougou et dans la région de Matam avec le projet Yaajeende financé par USAID.

Téléchargez l’étude de casEn anglais | En français

Cette vidéo accompagne le rapport intitulé « Programmation multisectorielle au niveau infranational : étude de cas dans les régions de Matam et de Kédougou au Sénégal » et explore la mise en œuvre d’un programme multisectoriel au niveau infranational au Sénégal.

Exploration de la programmation multisectorielle au niveau infranational au Sénégal, au Népal et au Kenya


La documentation disponible est souvent axée sur les politiques, les stratégies et les cadres nationaux, et les directives proposées sont la plupart du temps trop génériques et descendantes. Ainsi, en avril 2018, l’ENN a publié une série d’études de cas sur la programmation nutritionnelle multisectorielle au niveau infranational dans le cadre de ses travaux de gestion des connaissances menés à l’occasion du programme d’assistance technique pour la nutrition financé par le Département britannique pour le développement international (DFID) et qui soutient l’apprentissage au sein du Mouvement pour le renforcement de la nutrition. Le principal objectif des travaux de l’ENN était d’élaborer des études de cas offrant des descriptions détaillées de mises en œuvre au niveau infranational.

Ce travail englobe trois études de cas de trois pays SUN choisis pour leurs très bonnes performances et qui ont su se faire les ambassadeurs de la nutrition et renforcer la lutte contre la sous-nutrition. Il s’agit du Kenya, du Népal et du Sénégal. Ces trois études de cas de pays s’accompagnent d’une synthèse qui présente certains enseignements à tirer. En outre, elles se basent sur un travail de terrain et des entretiens menés par des spécialistes de gestion des connaissances régionaux de l’ENN à la fin de l’année 2017.

Téléchargez le document de synthèse ici

Post A Comment

No Comments