SUN Newsletter
Home / Actualités / Redevabilité en matière de nutrition : le rôle clé de la société civile

Redevabilité en matière de nutrition : le rôle clé de la société civile

  |   Blogs, Réseau de la société civile SUN

À propos de l’auteur : Dr Claire Blanchard, Coordinatrice du Réseau de la société civile SUN écrit sur la façon dont le Réseau de la société civile doit montrer la voie concernant la redevabilité en matière de nutrition.

Accountability Think Piece_001La société civile a un rôle central à jouer pour faire de la redevabilité en matière de nutrition une réalité. Cette redevabilité en matière de nutrition consiste à garantir que les investissements et les activités soient effectivement et directement orientés vers les personnes touchées par la malnutrition. Elle consiste à faire en sorte que lorsque tout acteur prend un engagement, qu’il s’en acquitte et ait au centre de ses préoccupations l’intérêt des communautés. En reconnaissance de ce rôle clé de « gardien » dans la redevabilité, le Réseau de la société civile SUN a commandé une nouvelle ressource intitulée Redevabilité en matière de nutrition (Accountability for Nutrition). 

An inspirational learning tool

(Redevabilité pour la nutrition : Un outil d’apprentissage qui inspire)

Cette ressource est conçue pour inspirer les acteurs de la société civile et disséminer l’apprentissage aussi largement que possible. Nous considérons cette publication comme un document de réflexion car il est plus qu’une boîte à outils ou un guide pratique. Il vise à soutenir les efforts spécifiques contextuels d’alliances nationales de la société civile afin de garantir que les actions et les politiques en matière de nutrition des différents acteurs de divers secteurs soient empreintes de redevabilité. Il ne s’agit pas d’une tâche qui incombe uniquement aux organisations non gouvernementales nationales et internationales. Pour le Réseau de la société civile SUN (CSN SUN), la société civile comprend les petits exploitants agricoles, les éleveurs et fermiers, les travailleurs ruraux, les peuples autochtones, les groupes de femmes, les organisations confessionnelles et communautaires et bien d’autres.

Les six études de cas contenues dans l’ouvrage Redevabilité en matière de nutrition (Accountability for Nutrition) visent à faire l’état des lieux des efforts en matière de redevabilité. Ces études de cas examinent les recherches et réflexions majeures sur la redevabilité en menant l’analyse depuis la perspective de la société civile. Ces études de cas fournissent également des liens vers les ressources les plus pertinentes de redevabilité qui existent. Tirant parti de tout cela, les principaux auteurs du document de réflexion, les consultants Jay Goulden et Bernie Ward, distillent des leçons clés pour la Société civile et font une série de recommandations pratiques.

Principaux apprentissages

  • Un mélange d’approches : De l’expérience des alliances de la société civile SUN, la redevabilité fonctionne efficacement dans les contextes où la société civile se sert d’une gamme d’outils et d’approches en même temps. De multiples stratégies de redevabilité qui évoluent au fil du temps sont nécessaires pour répondre efficacement à un contexte changeant. On trouve de bons exemples dans les études de cas sur le Pérou, où la redevabilité mutuelle entre les parties prenantes clés est bien établie, ainsi que dans celles sur le Malawi, où l’analyse budgétaire annuelle est devenue un outil de plaidoyer clé.
  • Engagement des citoyens : Dans les cas où la société civile cherche à autonomiser les communautés afin qu’elles puissent diriger directement, l’engagement des citoyens aide à garantir la compréhension et la prise en compte des besoins des communautés locales et les voix des femmes, des personnes vulnérables et des personnes auxquelles l’accès est difficiles dans les politiques. Cela donne également la possibilité de suivre les engagements au niveau local. Le constat peut en être fait dans les études de cas sur le Pérou, où des audiences de citoyens sont organisées et sur le Cameroun, où des forums sont également organisés.
  • Plaidoyer budgétaire : Le suivi budgétaire est un exercice important pour renforcer le travail de plaidoyer budgétaire, surtout lorsqu’une convention collective avec le gouvernement et la Société civile peut être mise en place. L’étude de cas du Malawi détaille la comparaison annuelle faite par leur alliance de la société civile sur les engagements pris dans le cadre du Pacte de la nutrition pour la croissance, par rapport aux autres pays de la région. Ce processus a permis à l’alliance d’obtenir le type de données fortes qui attirent l’attention des parlementaires. L’organisation de la société civile SUN de la Zambie a travaillé avec le gouvernement sur une convention collective sur la définition des interventions pouvant être classées comme contribuant à la nutrition et des interventions pouvant être classées comme spécifiques à la nutrition. Cette analyse est maintenant une source crédible de données budgétaires pour la nutrition et est utilisée par les donateurs, le gouvernement, le Parlement ainsi que les acteurs de la société civile.
  • Maintenir l’engagement politique : L’attention politique sur la nutrition se heurte à des défis à chaque cycle électoral. L’étude de cas du Zimbabwe examine comment les efforts de la société civile maintiennent l’accent du gouvernement sur la nutrition, quel que soit le résultat du cycle électoral. Pour l’Alliance des organisations de la société civile SUN au Zimbabwé (ZCSOSUNA), engager le dialogue avec les parlementaires tous partis confondus, et faire d’eux des ambassadeurs de la nutrition, a conduit à un engagement soutenu en faveur de la nutrition.

En perspective

Redevabilité en matière de nutrition (Accountability for Nutrition) a permis au Réseau de la société civile SUN d’élaborer des connaissances sur les efforts actuels de participation des citoyens et sur l’approche qu’elle peut utiliser pour informer des modèles novateurs pilotes au cours des prochaines années. La participation directe sera une priorité du Mouvement pour le renforcement de la nutrition de 2016 à 2020 ; et plus généralement cette nouvelle ressource informera la Feuille de route SUN 2.0.

Dans le Réseau de la société civile SUN, nous considérons Redevabilité en matière de nutrition (Accountability for Nutrition) comme un document de réflexion de haute qualité et de valeur pratique pour la société civile. Nous sommes également fiers du processus de consultation dont il est l’aboutissement. Les acteurs internes et externes clés ont été impliqués dans l’élaboration du produit final. Les alliances de la société civile ont été chargées de produire les études de cas et ont été soutenues pour le faire, l’objectif étant de renforcer leur capacité de reporting et de présentation de l’impact de notre travail dans notre réseau.

Ceci est un exemple de redevabilité mutuelle que nous visons tous à renforcer dans la Feuille de route SUN 2.0.

Par définition, la redevabilité mutuelle s’applique dans les deux sens et l’une des principales recommandations du document de réflexion est que la société civile a besoin de « pratiquer » la redevabilité. Il ne suffit pas d’attendre que le gouvernement soit ouvert et transparent. La société civile doit ouvrir la voie et le Réseau de la société civile SUN fait continuellement des efforts pour améliorer la redevabilité et la transparence.

Nous aspirons à vivre et ressentir les Principes d’engagement SUN dans tous nos efforts.

Consulter le document de réflexion sur la redevabilité pour la nutrition  Accountability for Nutrition Think Piece (En anglais)

Les versions française et espagnole seront disponibles sur le Blog du Réseau de la société civile

 

 

Accountability Think Piece_008

Cliquer pour voir les dix recommandations issues du document de réflexion Accountability for Nutrition Think Piece

 

Post A Comment

No Comments