SUN Newsletter
Home / Actualités / Répondre aux besoins de sécurité alimentaire et nutritionnelle des pauvres en milieu urbain

Répondre aux besoins de sécurité alimentaire et nutritionnelle des pauvres en milieu urbain

  |   Réseau de la société civile SUN

Le monde se trouve à un stade sans précédent du développement durable. Pour la première fois dans l’histoire, le nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté, soit celles qui vivent avec moins de 1,90 dollar par jour, est tombé en dessous de 10 % de la population mondiale. Cependant, deux ans après l’adoption du Programme de développement durable à New York, et après des années de déclin constant, la faim dans le monde semble être à la hausse. Selon l’édition 2017 du rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde (SOFI), 815 millions de personnes souffraient de sous-nutrition en 2017, contre 777 millions en 2015. L’organisation SNV a produit un rapport qui étudie la malnutrition en milieu urbain et envisage les interventions pouvant être utilisées pour y remédier.

Le rapport SOFI met en lumière la convergence entre les conflits, le changement climatique et la sécurité alimentaire. La portée mondiale de ces facteurs a contribué à accroître la migration des personnes en quête de sécurité et de services vers les villes. Il est attendu que l’urbanisation exerce une pression accrue sur les systèmes alimentaires mondiaux. À mesure que les villes s’étendent à travers le monde, elles accueillent un nombre accru de personnes souffrant de malnutrition, en particulier des femmes et des jeunes enfants. Les personnes les plus pauvres au monde restent toujours vulnérables à la dénutrition.

 

Le triple fardeau de la malnutrition se fait de plus en plus sentir dans les zones urbaines pauvres, où coexistent des taux élevés de malnutrition infantile, d’anémie et de surpoids chez les adultes. La malnutrition reste l’un des principaux obstacles qui empêchent les enfants, les communautés et les sociétés de réaliser leur plein potentiel. Il y a plus d’un an, en octobre 2016, le Nouveau Programme pour les villes a été adopté. L’ensemble de principes et engagements non contraignants guidera les efforts de développement urbain jusqu’en 2036. Cependant, de nombreuses questions demeurent. Le programme pour les villes peut-il jouer un rôle plus important dans l’inversion de cette tendance alarmante en matière d’insécurité alimentaire et nutritionnelle, et question plus urgente encore, comment? Le présent document vise à explorer ces questions.

Télécharger le document : English

Post A Comment

No Comments