SUN Newsletter
Home / Actualités / Résolution de l'Union interparlementaire sur la réalisation de l'objectif de la couverture sanitaire universelle d'ici 2030

Résolution de l’Union interparlementaire sur la réalisation de l’objectif de la couverture sanitaire universelle d’ici 2030

  |   Réseau des pays SUN
 

© Kevin R. Hamdorf ADB (CC BY-NC-ND 2.0)

Une résolution historique appelant les parlements à prendre toutes les mesures législatives et politiques nécessaires à la mise en place, d’ici 2030, de la couverture sanitaire universelle (CSU) d’ici 2030, la nutrition étant intégrée, a été adoptée par les différents parlements du monde, réunis en Serbie pour la  141e Assemblée de l’UIP. La résolution enjoint aux parlements d’instaurer une législation efficace sur la CSU de manière à garantir à tous, en droit et en pratique, l’accès à la santé publique et à des soins médicaux sans discrimination.

Plus de 1 800 parlementaires et partenaires de l’ONU et de la société civile du monde entier se sont réunis à Belgrade du 13 au 17 octobre derniers. La résolution, adoptée lors de la séance plénière de clôture de l’Assemblée, vise à accélérer la mise en place de la couverture sanitaire universelle, au bénéfice des cinq milliards de personnes qui, selon les projections, pourraient être privées d’accès aux services essentiels de santé d’ici 2030. Elle s’inscrit dans le droit fil de la Déclaration politique adoptée en septembre lors de la Réunion de haut niveau sur la couverture sanitaire universelle de la 74e session de l’Assemblée générale des Nations Unies.


« [The resolution] demande aux parlements de veiller à ce que les politiques nationales visant à mettre en œuvre la CSU prennent en compte la malnutrition sous toutes ses formes, en accordant une attention particulière aux besoins nutritionnels des adolescentes, des femmes enceintes et allaitantes et des enfants pendant les 1 000 premiers jours.

Résolution de l’UIP, paragraphe 12


Gabriela Cuevas Barron, Présidente de l’UIP, a indiqué : « L’adoption de cette résolution parlementaire historique a un véritable potentiel de transformation de la vie des citoyens – si nous le voulons vraiment. C’est une question de volonté politique. Il nous incombe, à nous parlementaires, d’améliorer la vie des citoyens que nous représentons en instaurant la couverture sanitaire universelle, en particulier pour les femmes, les enfants et les adolescents. C’est l’une des grandes priorités de l’UIP : traduire les accords internationaux en réalités nationales pour nos pays et nos peuples. »

Martin Chungong, Secrétaire général de l’UIP et membre du Groupe principal du Mouvement SUN, a quant à lui déclaré : « Il reste au monde onze ans pour réaliser ses engagements au titre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Cette résolution de l’UIP arrive à point nommé pour guider les parlementaires dans la mise en place de la législation et des moyens nécessaires à l’instauration d’une couverture sanitaire universelle, et pour les aider à s’assurer que leurs gouvernements tiennent leurs promesses. »

« On constate une dynamique et un engagement politique sans précédent en soutien à la conviction que la santé est un droit fondamental qui doit être assuré à tous, et non réservé à quelques privilégiés », a indiqué le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, présent à Belgrade à cette occasion. Il a ajouté : « S’appuyant sur la déclaration politique sur la couverture sanitaire universelle approuvée lors de l’Assemblée générale des Nations Unies, cette résolution historique de l’UIP constitue l’étape essentielle qui permettra de faire déboucher cet engagement sur des lois et des ressources concrètes, pour que la CSU devienne une réalité dans la vie des citoyens, partout dans le monde. »

La résolution appelle les parlements à utiliser tout leur pouvoir pour obtenir que les gouvernements nationaux rendent des comptes sur la mise en œuvre effective de leurs engagements relatifs à la CSU, pour contrôler les résultats des politiques et des programmes de CSU, et pour créer des mécanismes parlementaires permettant de mesurer les progrès de l’accès à des soins de santé pour tous d’ici à 2030.

Le Forum des femmes parlementaires de l’UIP, qui s’est réuni dans le cadre de l’Assemblée, s’est également penché sur les moyens de faire en sorte que la CSU réponde aux besoins des femmes et des filles, de lever les obstacles qui freinent leur accès aux services de santé et de contribuer au renforcement de la composante de la résolution consacrée au genre.

Résolution – Parvenir à la couverture sanitaire universelle d’ici 2030 : le rôle des parlements dans la garantie du droit à la santé (Achieving universal health coverage by 2030: The role of parliaments in ensuring the right to health)

 

Post A Comment

No Comments