SUN Newsletter
Home / Actualités / Retroussons nos manches pour faire de 2017 une année charnière pour la nutrition : Lettre de nouvel an de la Coordonnatrice du Mouvement SUN

Retroussons nos manches pour faire de 2017 une année charnière pour la nutrition : Lettre de nouvel an de la Coordonnatrice du Mouvement SUN

  |   Blogs
Photo courtesy of the Micronutrient Initiative

Crédit photo : Initiative pour les micronutriments

Chers collègues,

Pour beaucoup, 2016 a été une année inoubliable, autant pour des succès que pour des difficultés. Aujourd’hui, nous sommes face à la nouvelle année, comme devant un livre sur lequel un nouveau chapitre attend d’être écrit. Contribuons à écrire cette histoire en faisant un bilan et en fixant des objectifs. Une histoire marquée par la fin du conflit résultant du fait de déplacer le centre d’intérêt des systèmes alimentaires, jadis simplement focalisés sur l’approvisionnement, vers l’alimentation : faisant de notre monde un lieu de prospérité où personne n’est laissée pour compte. Une histoire où l’établissement de partenariats efficaces et la rupture des démarches en rangs dispersés sont des mesures incitatives qui concourent à rendre le monde meilleur. Une histoire où les femmes et les filles sont les personnages principaux, au centre de toute intervention. Une histoire qui triomphe de la malnutrition sous toutes ses formes et la renvoie aux oubliettes d’ici 2030.

En août 2016, j’ai eu le privilège de me joindre à vous dans le cadre de ce projet en tant que Coordonnatrice du Mouvement pour le renforcement de la nutrition (Mouvement SUN), au moment où l’énergie et l’enthousiasme collectif du Mouvement permettaient de relever le défi de démontrer les résultats et les retombées durables des interventions pour les populations à grande échelle. Dans cette lettre de nouvelle année, je souhaite également réfléchir à la façon dont la communauté mondiale de la nutrition a pu transformer l’année écoulée en une année notoire dans le cadre notre mission conjointe de faire de la nutrition une priorité de développement, partout dans le monde, et de consolider cette position.

Les résultats des grandes manifestations de 2016 ont ouvert la voie à un programme ambitieux qui nous met sur la bonne voie pour voir, respirer et vivre dans un monde où chaque fille et garçon peut bénéficier de son droit à l’alimentation et à la bonne nutrition. La nouvelle Stratégie et feuille de Route du Mouvement SUN (2016 – 2020) définit nos priorités et nous assure que nous jouons notre rôle vital dans l’éradication de la malnutrition et nous mobilisons à pleine puissance dans l’Agenda de développement durable, pour l’avenir que nous désirons.

Depuis un peu plus d’un an, les 193 pays qui composent l’Assemblée générale des Nations Unies ont adopté l’Agenda 2030 pour le développement durable. Cet Agenda mobilise les gouvernements à assurer des transformations exhaustives, intégrées et universelles, notamment la lutte contre la faim et la malnutrition au cours des quinze prochaines années. La Décennie d’action pour la nutrition 2016 – 2025, proclamée par l’Assemblée générale en avril 2016, oblige tous les États membres et les partenaires à dix ans d’actions soutenues et cohérentes en matière de nutrition, en augmentant les investissements et en mettant en œuvre des politiques et des programmes visant à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour tous. Il n’y a pas de meilleur moment que le présent pour intensifier ce travail.

Le changement n’est pas seulement possible mais il a déjà lieu sous nos yeux. L’année dernière, nous avons accueilli la Papouasie-Nouvelle-Guinée et le Gabon, en plus des États indiens d’Uttar Pradesh et de Jharkhand, dans la famille du Mouvement SUN, augmentant ainsi le nombre de pays pilotant le Mouvement à 58 pays et trois États indiens. Il y a cinq ans, au début de cette aventure, on comptait seulement 19 pays membres.

En 2015 et 2016, une série de pays dans le monde ont signalé une forte réduction du nombre de filles et de garçons victimes du retard de croissance, témoignant que le Mouvement est sur la bonne voie de réaliser sa mission et d’atteindre son idéal, et que ses démarches de coopération fonctionnent efficacement. Ces pays sont entre autres, le Bangladesh, le Cameroun, le Congo, El Salvador, la Gambie, le Guatemala, le Lesotho, le Népal, le Nigeria et le Swaziland.

A snapshot of teams in SUN Countries who undertook the 2016 joint assessment.

Un aperçu des équipes des pays SUN qui ont entrepris l’évaluation conjointe de 2016.

D’avril à juillet 2016, le nombre impressionnant de 45 pays SUN, soit 79 % du total des pays SUN, ont réuni leurs communautés de nutrition pour examiner leurs propres transformations institutionnelles pour l’atteinte des objectifs stratégiques du Mouvement SUN. Le résultat ? Un ensemble passionnant de profils de pays individuels dans le Rapport annuel d’avancement du Mouvement SUN 2016 qui examine également les progrès vers l’atteinte des objectifs de nutrition internationalement convenus. Il met en évidence les progrès réalisés en remplaçant les démarches isolées par la coopération, la participation de multiples secteurs et de multiples parties prenantes, aux niveaux national et infranational. De plus, 21 pays ont officiellement nommé des ambassadeurs de haut niveau de la nutrition, 39 ont créé des alliances de la société civile, 23 travaillent avec plus de 300 entreprises, 31 ont désigné des coordinateurs de donateurs et les 57 ont établi un réseau des Nations Unies.

Ces décideurs dévoués, nos collègues et amis, qui font des réseaux du Mouvement SUN ce qu’ils sont, se sont mobilisés au niveau mondial pour galvaniser l’action dans les pays au cours de l’année écoulée. L’Itinéraire d’apprentissage du Réseau de la société civile SUN au Rwanda a rassemblé des alliances de onze pays pour des échanges et l’apprentissage sur l’innovation à l’appui des efforts de gouvernement. Le Réseau des donateurs SUN a aidé à décompresser les mécanismes de financement de la nutrition dans le but de sensibiliser davantage sur ces derniers et de permettre qu’ils soient mieux compris et plus accessibles. Le Réseau du secteur privé SUN a œuvré à l’amélioration de l’accès à une alimentation nutritive et à sa demande en élaborant des lignes directrices pour les stratégies au niveau national. Plus récemment, j’ai salué la coopération entre le Réseau des Nations Unies pour SUN et le Secrétariat du Mouvement SUN qui a conduit au lancement de l’aide-mémoire pour l’établissement des plans nationaux de nutrition de qualité qui est le premier en son genre et est facile d’utilisation. Cet aide-mémoire sera d’une importance primordiale pour ceux d’entre vous qui sont en train de mettre à jour ou de réviser leurs plans nationaux de nutrition et je vous invite à le consulter.

En septembre, Ban Ki-moon, ancien secrétaire général des Nations Unies, a nommé 29 dirigeants mondiaux pour piloter la lutte contre la malnutrition en tant que membres du Groupe principal du Mouvement SUN. Ces responsables du changement, appuyés par le Comité exécutif du Mouvement SUN et le cadre éthique, concourent à galvaniser la mobilisation politique en matière de nutrition et à promouvoir l’éthique et les valeurs de notre Mouvement.

Pour ce chapitre passionnant en perspective du Mouvement SUN, nous accueillons chaleureusement le neuvième Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. Nous comptons sur sa volonté et son sens de pilotage pour accélérer la dynamique de la nutrition, car nous défions le statu quo et souhaitons des relations efficaces entre les décideurs, partout ; ce d’autant qu’après tout, une bonne nutrition est une condition préalable à la réalisation d’au moins 12 des 17 objectifs de développement durable, dont aucun ne peut être réalisé par un gouvernement ou secteur tout seul.

Ensemble, nous devons fonder toutes nos interventions sur les Principes d’engagement au Mouvement et veiller à préserver leur caractère unique de pilotage par les pays. Le Guide des partenariats, inspiré des Principes d’engagement au Mouvement et élaboré en partenariat avec « Chaque femme, chaque enfant » (Every Women, Every Child), le Partenariat mondial pour l’éducation, « l’assainissement et l’eau pour tous » et le Défi Faim Zéro, a récemment été approuvé lors de la deuxième réunion de haut niveau (HLM2) du Partenariat mondial pour une coopération efficace au développement en tant qu’initiative officielle de partenariat mondial. Ceci est un témoignage de la valeur de nos Principes d’engagement au Mouvement comme modèle de coopération pour atteindre des objectifs communs.

Pendant toute la planification et les préparatifs de cette année de transition, les pays SUN ont continué le chiffrage des plans, l’examen des budgets, le recrutement des ambassadeurs de la nutrition, la formation des travailleurs communautaires et l’établissement des plates-formes locales de prestation. Toutes vos expériences offrent des moments d’apprentissage riches dont d’autres pays et partisans SUN peuvent bénéficier. Le Secrétariat du Mouvement SUN organisera le prochain Rassemblement Global du Mouvement SUN en novembre 2017 pour donner le temps à ces expériences de s’affermir et pour que les contours des leçons précieuses et du chemin à parcourir soient davantage définis.

Nous pouvons tous être, et devrions tous être, des ambassadeurs de la nutrition en notre propre droit, et en pilotant le Mouvement de notre point d’ancrage, nous pouvons faire une différence substantielle dans la vie de nombreuses personnes. Alors, retroussons nos manches et faisons de 2017 une année charnière pour la nutrition. Je suis convaincue que nous sommes entourés des personnes qu’il faut.

Chaleureuses salutations,

 

Gerda Verburg

Coordonnatrice du Mouvement SUN

Sous-Secrétaire générale des Nations Unies

 

Post A Comment

No Comments