SUN Newsletter
Home / Actualités / Rôle de la communication et du plaidoyer dans le renforcement de la nutrition : leçons et plans tirés de l'expérience zambienne

Rôle de la communication et du plaidoyer dans le renforcement de la nutrition : leçons et plans tirés de l’expérience zambienne

  |   SUN dans la pratique

1625Un article ENN rédigé par Eneya Phiri, responsable du plaidoyer et de la communication à l’Alliance de la société civile pour le renforcement de la nutrition en Zambie.

Contexte

En Zambie, les enfants de moins de cinq ans souffrent de niveaux élevés de retard de croissance (40 %) et d’émaciation (6 %), ainsi que des niveaux élevés de déficience en micronutriments. Au fil des ans, le surpoids / obésité se sont également intensifiés, touchant environ 23 % des femmes.

La Zambie est membre du Mouvement SUN depuis 2010 et le gouvernement est déterminé à lutter contre la malnutrition à travers une approche multi-sectorielle et multi-acteurs. Le Cadre d’action du Mouvement SUN pour la Zambie est conçu pour placer au centre des efforts de renforcement de la nutrition, la Commission nationale de l’alimentation et la nutrition qui est l’organe statutaire redevable de la coordination de l’action en matière de nutrition en Zambie et placé sous les auspices du ministère de la Santé. Il abrite le Point focal SUN du gouvernement (SUN FP). Le Point focal SUN du gouvernement coordonne l’action à travers d’autres réseaux du Mouvement SUN, y compris les réseaux du milieu universitaire, des Nations Unies, du Secteur privé et de la Société civile. En conséquence, pour la première fois, le gouvernement, la Société civile, le Secteur privé et les partenaires de coopération sont engagés collectivement dans la lutte contre la malnutrition. Cet article donne un aperçu du rôle des contributions en termes de communication et de plaidoyer de l’Alliance de la société civile SUN (SC-SUN) en Zambie.

Continuer la lecture de cet article à ENN Nutrition Exchange

Télécharger cet article en PDF

En savoir plus sur le Renforcement de la nutrition en Zambie


Emergency Nutrition Network, ENN (Réseau de nutrition d’urgence) et soutien au Mouvement SUN

L’ENN est une association caritative britannique mise en place pour améliorer la pratique et renforcer la mémoire institutionnelle des agences impliquées dans les secteurs de l’alimentation et de la nutrition d’urgence. L’ENN se focalise sur les communautés en crise, généralement en cas d’urgences humanitaires. L’ENN permet la mise en réseau et l’apprentissage en matière de nutrition pour construire la base de données probantes pour les programmes de nutrition à travers trois approches :

  • Field Exchange (FEX), une publication en ligne et imprimée sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les situations d’urgence et les contextes au fardeau élevé. Field Exchange est imprimé trois fois par an.
  • Nutrition Exchange (NEX), est une publication en ligne d’articles brefs, et faciles à lire sur les expériences et l’apprentissage tirés des programmes de nutrition. Nutrition Exchange est un résumé des informations de la publication phare, Field Exchange.
  • en-net, une ressource gratuite et ouverte qui permet aux praticiens d’accéder aux conseils techniques face aux défis opérationnels par le biais du forum en ligne. Un espace spécifique pour SUN en-net a été lancé en 2015. Visiter SUN en-net ►

L’ENN fait partie de Technical Assistance for Nutrition (programme d’assistance technique pour la nutrition) financé par le Département britannique pour le développement international (DFID) grâce auquel l’ENN fournit des services de gestion des connaissances au Mouvement SUN dans le cadre de la Phase 2 (2016 – 2020). L’ENN se focalise sur la collecte, la conservation et la diffusion des connaissances et l’apprentissage sur le renforcement de la nutrition avec un accent sur les États à forte charge ainsi que les États fragiles et touchés par des conflits. Trois spécialistes régionaux et un coordinateur de la gestion des connaissances travaillent avec des acteurs SUN au niveau des pays (gouvernement, Nations Unies, donateurs, Société civile, Secteur privé et Milieu universitaire) pour mettre à profit l’apprentissage tiré de l’intensification des activités spécifiques à la nutrition et contribuant à la nutrition.

Post A Comment

No Comments