SUN Newsletter
Home / Actualités / Selon le roi Letsie III du Lesotho : « la collaboration multi-acteur est essentielle pour mettre fin à la malnutrition »

Selon le roi Letsie III du Lesotho : « la collaboration multi-acteur est essentielle pour mettre fin à la malnutrition »

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

© UN Malawi

Ambassadeur spécial de la FAO pour la nutrition, le roi Letsie III du Royaume du Lesotho a déclaré que tout pays souhaitant éradiquer la malnutrition se doit d’établir une collaboration entre les différentes parties prenantes. C’est à la fin de sa visite de quatre jours au Malawi du 18 au 21 juin qu’il a fait cette déclaration afin de plaider pour plus d’efforts visant à mettre fin à la malnutrition dans le pays.

« L’exemplarité du Malawi consiste en une collaboration entre les différentes parties prenantes dans la lutte contre la malnutrition, notamment les ministères de la Santé, de l’Agriculture et de l’Égalité des genres, les agences des Nations Unies et la société civile » a indiqué le roi. « Nous avons constaté un recul des niveaux de malnutrition et de retards de croissance au Malawi et nous souhaitons que cette tendance se poursuivre. Il ne fait aucun doute que ce partenariat accélérera ces avancées ».

Il a souligné la pertinence de la procédure d’examen stratégique Faim zéro menée par le gouvernement du Malawi avec la participation de parties prenantes et qui consiste à formuler des stratégies et des recommandations pour éradiquer les retards de croissance et la malnutrition.

Selon le roi Letsie III, « s’il est correctement mené selon une approche multisectorielle globale, cet exercice permettra d’identifier les goulots d’étranglement et les problèmes des programmes existants et fournira des solutions. Une fois terminé, le Malawi pourra faire état de la situation de la malnutrition et de la sécurité alimentaire dans son pays et trouvera des moyens de l’améliorer ».

Le ministre malawien de la Santé, Atupele Muluzi, indique qu’avec le soutien de partenaires entre autres des Nations Unies, son pays vient de lancer un programme nutritionnel multisectoriel national pour fournir des consignes sur la manière d’intensifier les efforts de lutte contre la malnutrition. « Nous espérons changer les choses, notamment les comportements, et nous souhaitons renforcer la collaboration multisectorielle dans le secteur de la nutrition au Malawi » a déclaré monsieur Muluzi.

 

La coordinatrice résidente des Nations Unies, madame Maria Jose Torres, a déclaré que les Nations Unies maintiennent leur engagement à soutenir le Malawi dans sa volonté d’améliorer la nutrition de sa population, notamment des populations les plus vulnérables et marginalisées.

« Nous sommes ravis qu’au cours des 20 dernières années, le Malawi est parvenu à réduire le pourcentage d’enfants souffrant de retards de croissance qui est passé de 53 % à 37 % » déclare Maria Jose Torres. « Néanmoins, des améliorations similaires ne sont pas visibles dans le nombre absolu d’enfants souffrant de malnutrition chronique. Cela appelle à une hausse des investissements publics dans des programmes multisectoriels en faveur de la nutrition afin de réaliser les objectifs d’amélioration de la nutrition fixés dans la nouvelle Stratégie de croissance et de développement III (Growth and Development Strategy, MGDS) du Malawi. Il faut également établir des partenariats solides, notamment avec le secteur privé et la société malawienne, pour développer des systèmes alimentaires efficaces. »

Lors de cette visite, le président du Malawi, Arthur Peter Mutharika, a organisé, en l’honneur du roi Letsie III, un dîner d’État réunissant plusieurs ministres : Agriculture, Irrigation et Développement des ressources en eau, Santé, Développement rural et Autorités locales, Affaires étrangères et Coopération internationale. Les Nations Unies étaient également présentes. Ce dîner d’État était la première activité d’engagement pour Sa Majesté au Malawi.

© UN Malawi

En plus du gouvernement du Malawi, le roi Letsie III a rencontré des parties prenantes impliquées dans les problématiques de nutrition, de sécurité alimentaire et d’agriculture, notamment des membres du Parlement, des organisations non gouvernementales, des partenaires du développement, le comité Faim zéro et les Nations Unies. Il a encouragé tous les acteurs à adopter des approches multisectorielles dans la nutrition avec une coordination renforcée. L’objectif ultime de la mission de Sa Majesté est de promouvoir l’objectif Faim zéro comme Objectif de développement durable réalisable pour le Malawi, qui impliquera un partenariat actif avec le secteur privé et une plus grande implication des populations.

Dans le district de Kasungu district, il a rencontré et dialogué avec des membres de communautés et a pu observer la mise en œuvre d’initiatives agricoles intégrées qui transforment l’état nutritionnel des populations locales.

Post A Comment

No Comments