SUN Newsletter
Home / Actualités / Selon les nouvelles données, le financement pour la lutte contre le retard de croissance doit tripler pour que les objectifs soient atteints

Selon les nouvelles données, le financement pour la lutte contre le retard de croissance doit tripler pour que les objectifs soient atteints

  |   Réseau des donateurs SUN, Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

Le 14 juillet 2015, l’événement « Financement de la croissance : mobiliser le leadership et des investissements dans la nutrition » a eu lieu en marge de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement (FfD3) pour plaider en faveur de l’investissement pour la nutrition. De nouvelles estimations diffusées par la Banque mondiale révèlent qu’un montant supplémentaire de 8,50 dollars US par enfant de moins de 5 ans est nécessaire pour atteindre les cibles mondiales de retard de croissance et couvrir l’échelle d’interventions éprouvées à impact élevé. Ceci est équivalent à 49,6 milliards de dollars US supplémentaires sur dix ans qui comprennent les 42 milliards de dollars US pour les 37 pays les plus fortement touchés.

49,6 milliards de dollars US de financement global supplémentaire sont nécessaires pour la nutrition sur 10 ans

L’événement a été co-organisé par l’Initiative pour les micronutriments, le Gouvernement de l’Éthiopie, la Fondation Bill & Melinda Gates, la Fondation du Fonds d’investissement de l’enfance, la Banque mondiale, l’UNICEF, RESULTS for Development (R4D) et 1,000 Days (les 1000 jours les plus décisifs), et a été suivi par des sympathisants en reconnaissance de ce que la nutrition est fondamentale pour le développement durable et la prospérité.

Dans le discours d’ouverture, le ministre éthiopien de la Santé a souligné l’importance de reconnaître la nutrition comme un problème multisectoriel – nécessitant le leadership, la coordination et des ressources de nombreux secteurs. La Première Dame de l’Éthiopie a souligné que la priorité de la nutrition est au-delà de la santé – que la nutrition est également une priorité économique et de développement.

« Les plans de nutrition des pays sont à la base, ce sont les plans qui doivent être financés et sur lesquels l’appui doit être aligné. 55 pays du Mouvement SUN mettent en place des plans et apprennent les uns des autres. Les efforts globaux de mobilisation des ressources sont destinés à soutenir ces plans » – Tom Arnold, Coordonnateur par intérim, Mouvement SUN

Les discussions ont donné lieu à l’identification d’un éventail d’approches de financement de la nutrition pour la croissance saine des enfants et la croissance des économies. La Banque mondiale et R4D ont lancé le premier d’une série de scénarios de chiffrage et de financement pour atteindre les objectifs globaux de la nutrition, en particulier l’objectif prévoyant une réduction de 40 % du retard de croissance chez les enfants.

Les objectifs du document étaient les suivants :

  • Souligner l’importance de prioriser le financement de la nutrition dans les objectifs proposés de développement durable Sustainable Development Goals
  • Explorer la nécessité d’une coopération et du partenariat afin de mobiliser toutes les sources de financement, y compris nationales et internationales, publiques et privées afin de cibler à la fois les interventions contribuant à la nutrition et les interventions spécifiques à la nutrition
  • Fournir une rampe de lancement pour la discussion sur la cible globale du retard de croissance, et les premières estimations financières globales nécessaires pour atteindre les six objectifs globaux de nutrition six global nutrition targets

Meera Sheeker, spécialiste en chef pour la nutrition et la santé à la Banque mondiale a présenté l’envergure du problème. Elle a affirmé la nécessité globale des investissements supplémentaires dans le monde entier afin d’atteindre les 162 millions d’enfants qui sont victimes du retard de croissance et a rappelé à l’auditoire que chaque 1 dollar US investi dans l’éradication du retard de croissance fait gagner 18 dollars US en retombées économiques.

Voir les biographies des conférenciers speaker biographies, y compris celle de Christian Paradis, ministre canadien du développement international, qui est également membre du Groupe principal du Mouvement SUN.

En savoir plus sur l’événement : Micronutrient Initiative | Results for Development

En savoir plus sur les objectifs globaux de l’Assemblée mondiale de la Santé 2025 : World Health Organisation 

En savoir plus sur la troisième Conférence internationale sur le financement du développement : Nutrition at the Third International Conference on Financing for Development

Twitter pic 3

Post A Comment

No Comments