SUN Newsletter
Home / Actualités / Sociétés civiles mobilisées pour renforcer la nutrition en République du Kenya

Sociétés civiles mobilisées pour renforcer la nutrition en République du Kenya

  |   Blogs
Titus Mung'ou SUN CSA Chair, KenyaPar Titus Mung’ou

Titus Mung’ou est Responsable Plaidoyer et Communication chez Action Contre la Faim (ACF) et préside l’Alliance de la société civile pour le renforcement de la nutrition au Kenya (ASC – SUN).

Deux ans après sa création, l’Alliance de la société civile pour le renforcement de la nutrition au Kenya (ASC – SUN) a réalisé des progrès significatifs en mobilisant 42 organisations au niveau national et 30 autres dans les comtés, et en plaidant pour la nutrition. La plupart des membres de l’ASC – SUN sont des organisations non gouvernementales, des groupes humanitaires, de droits de l’homme, d’éducation, de santé, de consommateurs et de responsabilisation des femmes.

Situation du pays

La malnutrition est un problème de santé publique important au Kenya. On estime que 26 % des enfants kenyans sont atteints du retard de croissance (ci-dessous, taille appropriée par rapport à l’âge).

Par conséquent, le Kenya a été identifié dans la série 2013 du The Lancet sur la sous-nutrition comme l’un des 36 pays qui ploient sous les 90 pour cent de la charge mondiale des retards de croissance. La malnutrition des enfants est particulièrement dommageable car les effets sont irréversibles, entraînant une insuffisance permanente de la fonction cognitive et ayant un impact sur la qualité de vie et la productivité d’un individu, et avec des répercussions sur l’économie nationale.

Malheureusement, les progrès réalisés par le Kenya dans la réduction de la sous-nutrition ont été très lents, à un taux annuel moyen de 0,6 à 2,5 pour cent.

Avec l’appui du Fonds d’affectation multi-partenaires (FAMP) du Mouvement SUN, du Population Reference Bureau, de l’ACTION Global Health Advocacy Partnerships (Partenariat mondial de plaidoyer pour la santé d’ACTION) et des membres individuels, l’ASC a coordonné le plaidoyer pour la nutrition au niveau national et dans 9 des 47 comtés. Les ateliers de plaidoyer sur la nutrition menés par l’ASC – SUN servent de plates-formes pour sensibiliser les dirigeants politiques, les fonctionnaires gouvernementaux, les parties prenantes et les journalistes en matière de nutrition, sur leur rôle respectif dans le renforcement de la nutrition. Le Réseau de la société civile soutient actuellement le ministère de la Santé dans l’élaboration des documents de stratégie nationale de plaidoyer et des outils de sensibilisation, qui seront essentiels dans la promotion de l’agenda de la nutrition.

Au cours de la dernière année, les membres de l’ASC ont été impliqués dans l’élaboration et l’examen des plans et budgets de développement de comté, avec un accent particulier sur les composants de la santé et de la nutrition. Au moins quatre comtés ont créé les lignes budgétaires claires pour les programmes de nutrition dans l’exercice 2015 / 16, à savoir Baringo, Taita Taveta, Kajiado et West Pokot, qui sont soutenus par l’ASC – SUN.

Le réseau travaille également avec le Point focal SUN du gouvernement et les acteurs du secteur de la nutrition pour diffuser le Plan d’action national de la nutrition, élaborer des plans d’action de comté pour la nutrition et une stratégie nationale de plaidoyer, communication et mobilisation sociale pour la nutrition.

Étapes clés dans les efforts de plaidoyer de l’ASC – SUN :

  • 11 ateliers de plaidoyer de la sécurité alimentaire et nutritionnelle aux niveaux national et de comté ont été organisés.
  • Plus de 200 agents de divers réseaux SUN ont été formés sur le plaidoyer pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle.
  • 31 journalistes des médias ont été formés sur l’élaboration des rapports sur la nutrition
  • 6 documents de prise de position sur diverses questions de nutrition ont été élaborés et présentés, parmi lesquels, le projet de politique de la santé du Kenya pour 2014-2030 et le projet de loi sur la santé 2014.
  • 3 champions de la nutrition au niveau de comté ont été identifiés et sensibilisés.

En février 2015, la Première dame du Kenya S.E. Margaret Kenyatta a été révélée comme la « patronne » de la nutrition au cours d’un symposium national de la nutrition à Nairobi. Cette réalisation historique, a été saluée par l’ASC – SUN comme un pas décisif vers le positionnement de la nutrition au plus haut niveau au sein du gouvernement. La Première Dame a depuis lors favorisé les questions de nutrition à travers son initiative Beyond Zero Campaign grâce à laquelle elle plaide pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile par la fourniture de maternités mobiles à différents comtés.

Première Dame du Kenya, Margaret Kenyatta

L’ASC – SUN a trois grandes questions d’orientation : Élévation du niveau de priorité de la nutrition dans les structures gouvernementales, intégration de la nutrition comme un programme de développement multisectoriel et augmentation des ressources en nutrition (budgets et effectifs).

Post A Comment

No Comments