SUN Newsletter
Home / Actualités / SUN Movement Route d'Apprentissage - transformer la nutrition, village par village.

SUN Movement Route d’Apprentissage – transformer la nutrition, village par village.

  |   Blogs
Consejo Rural en Kaolack

Photo: SUN/Maria Pizzini

 

Quelque chose d’extraordinaire a lieu en ce moment au Sénégal. Sept pays ont été invités par la cellule de lutte contre la malnutrition (CLM) qui dépend du Premier Ministre, pour observer les moyens par lesquels le Sénégal renforce la nutrition.

Les représentants des gouvernements et de la société civile du Bénin, du Burundi, du Ghana, du Niger, de la Sierra Leone et du Pérou, vont passer les prochains jours ensemble, sous l’impulsion de M. Abdoulaye KA, point focal du gouvernement du Sénégal, afin de forger de nouvelles relations et d’accélérer leurs propres compréhensions de la nutrition en partageant leurs réflexions sur des questions essentiellement pratiques.

Ce qui est unique ? En premier lieu, très peu, voire aucun ordinateur ni téléphone ne semble déranger les participants et plutôt que d’échanger sur ce que les programmes de nutrition pourraient être, le groupe a l’occasion de voir de ses propres yeux la mise en œuvre des actions de nutrition

Pour lancer ce programme pilote, la CLM a donné un aperçu exhaustif de la manière dont elle travaillait au niveau décentralisé. S’en est suivie une foire aux expériences lors de laquelle chaque pays a présenté ses approches, ses priorités et ses défis. Après moins de 24h dans la capitale, le groupe s’est rendu à quatre heures de route, dans la région productrice de sel de Kaolack, afin de parler avec les représentants du Conseil Rural (au milieu de percussions impressionnantes) du rôle des autorités locales dans la lutte contre la malnutrition.

Des représentants du village environnant de Gossas ont expliqué au groupe qu’après qu’on leur ait annoncé qu’ils avaient les indicateurs nutritionnels les moins bons de la région, ils avaient décidé d’agir. Des agents de nutrition communautaire ont expliqué au groupe les étapes qu’ils suivent afin de s’assurer que les mères et les enfants soient bien nourris, notamment la pesée des enfants et le suivi de leur croissance, effectués de manière routinière, mais aussi les démonstrations de cuisine, les visites à domicile et les groupes de discussion pour promouvoir des comportements permettant l’amélioration de la nutrition. L’investissement de tous les membres de la communauté dans ces actions, combiné à l’existence d’un grenier communautaire et une banque de sel iodé, aident Gossa à se hisser, petit à petit mais avec efficacité, aux rangs des plus brillantes histoires à succès en matière d’amélioration de la nutrition communautaire.

Deux jours après le commencement de cette semaine de sept jours de travail, on peut dire que les participants n’ont certainement pas besoin d’encouragement ou d’apport énergétique. Les débats et les discussions sont intenses et profitables. Aux questions pertinentes posées, les réponses n’épargnent aucune vérité, fut-elle difficile à accepter. Les participants de ces huit pays font exactement ce qui était envisagé à la création du Mouvement SUN en 2009 – se rassembler afin de définir les transformations à impulser dans le pays pour une meilleure nutrition, village par village.

A propos de l’auteur

María Pizzini
Policy Advisor, SUN Movement Secretariat

Post A Comment

No Comments