SUN Newsletter
Home / Actualités / Symposium sur les systèmes alimentaires durables en Amérique latine et dans les Caraïbes

Symposium sur les systèmes alimentaires durables en Amérique latine et dans les Caraïbes

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN, Réseau des pays SUN

Du 5 au 7 septembre, San Salvador (El Salvador) a accueilli le « Symposium régional sur les systèmes alimentaires durables pour une alimentation saine » organisé par la FAO et l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS). Le symposium s’est déroulé en présence d’experts, d’enseignants et de représentants des gouvernements de la zone, d’agences des Nations Unies et d’experts internationaux. L’objectif du symposium était de partager des politiques publiques et des expériences réussies, susceptibles de créer des systèmes alimentaires qui contribueront à la santé de la population en Amérique latine et dans les Caraïbes. En amont de cette rencontre, plusieurs consultations nationales ont eu lieu dans douze pays de la région pour compiler les meilleures pratiques à présenter à la communauté internationale.

Le Symposium a permis de s’interroger sur les défis et opportunités liés à la mise en place de systèmes alimentaires durables, garantissant à toutes et à tous le droit à une alimentation adéquate et saine en Amérique latine et dans les Caraïbes. Par ailleurs, un espace multisectoriel a été organisé pendant la rencontre afin d’échanger des solutions pratiques, des expériences réussies et des enseignements tirés du processus de réinvention des systèmes durables, équitables et inclusifs dans la région.

 


« Le talon d’Achille de la sécurité alimentaire est l’accès aux denrées alimentaires. Le problème n’est pas la rareté des denrées alimentaires mais le fait que de nombreuses personnes ne disposent pas des ressources nécessaires pour les acheter. »

Julio Berdegué, représentant régional de la FAO Amérique latine et Caraïbes


 

Les participants au symposium ont échangé des points de vue sur les efforts à déployer pour faire face aux nombreux défis de la malnutrition, sous toutes ses formes, tout en déterminant les opportunités offertes pour les relever dans les prochaines décennies. Ils ont abordé ces questions au travers de trois domaines thématiques qui donnent un aperçu régional des systèmes alimentaires durables, équitables et inclusifs et qui constitueront le point de départ viable de la promotion d’une alimentation saine, équilibrée et diversifiée :

  • Politiques et initiatives pour garantir la disponibilité de denrées alimentaires variées et saines
  • Politiques et initiatives liées à l’accès et à la consommation de denrées alimentaires variées et saines.
  • Politiques et initiatives visant à encourager l’amélioration de la gouvernance intersectorielle pour des systèmes alimentaires durables, équitables et inclusifs.

La FAO et l’OPS ont ensuite invité les pays à améliorer leurs systèmes de suivi et de recherche concernant le rapport existant entre les systèmes alimentaires et la nutrition afin de disposer d’informations chaque jour plus précises pour pouvoir réaliser des investissements rentables soigneusement ciblés, permettant en fait de régler le problème : lutter non seulement contre la faim et la malnutrition, mais aussi contre le surpoids et l’obésité en Amérique latine et dans les Caraïbes.

 


Malnutrition en Amérique latine et dans les Caraïbes

L’Amérique latine et les Caraïbes comptent 34 millions de personnes sous-alimentées, 6,1 millions d’enfants de moins de cinq ans sont en dessous de la taille moyenne, presque 4 millions sont en surpoids et 38,5 pour cent souffrent d’anémie. S’agissant des femmes en âge de procréer (15 à 49 ans), l’anémie touche 17 pour cent d’entre elles, tandis que le surpoids touche plus de 50 pour cent de la population adulte et l’obésité 23 pour cent.

Au cours des dernières années, la région a connu des changements économiques, démographiques, technologiques et culturels dont l’impact a été considérable, aussi bien en ce qui concerne les denrées alimentaires consommées par la population que la manière dont elles sont produites, transformées, commercialisées, distribuées et consommées. Cette transformation, qui a fait de l’Amérique latine et des Caraïbes une puissance alimentaire, a eu de nombreux effets positifs sur le bien-être de la population. Ces changements ont toutefois été accompagnés d’effets négatifs : le surpoids et l’obésité entraînent près de 3,4 millions de décès par an, liés à des maladies chroniques non transmissibles comme le diabète, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires et le cancer. Ces maladies constituent les principales causes de décès dans presque tous les pays de la région.

 


 
Plus d’informations

Post A Comment

No Comments