SUN Newsletter
Home / Actualités / Transfert du PAM au gouvernement du Laos des responsabilités du programme d’alimentation scolaire

Transfert du PAM au gouvernement du Laos des responsabilités du programme d’alimentation scolaire

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN
Le Programme alimentaire mondiale (PAM) a transféré au gouvernement du Laos les responsabilités de son programme d’alimentation scolaire dans plus de 500 établissements. La cérémonie de transfert de ces responsabilités s’est déroulée dans l’école du village de Bor à Oudomxay, où le PAM fournit 40 000 repas par an aux 200 élèves de l’établissement.

En 2002, le PAM a lancé ce programme d’alimentation scolaire pour fournir des repas nutritifs aux enfants qui venaient souvent en classe le ventre vide. Depuis cette date, le programme s’est développé et couvre les besoins de plus de 140 000 enfants dans 1 450 établissements scolaires au Laos.

« Les repas scolaires ont amélioré la nutrition et la santé d’une génération entière d’enfants de notre pays, les ont aidés à grandir, à se développer et à réussir à l’école », a déclaré Khamphay Sisavanh, Vice-ministre de l’Éducation et des Sports, qui a officié en tant que représentant du gouvernement lors de la cérémonie de transfert de responsabilités. « Ils ont également contribué à la scolarisation d’un plus grand nombre d’enfants et à la poursuite de leurs études. Nous remercions sincèrement le PAM et ses partenaires qui ont déployé des efforts acharnés pour nous aider à consolider notre pays et à donner à nos enfants l’espoir d’un avenir meilleur. »

D’après une analyse coûts-bénéfices du programme d’alimentation scolaire menée en 2018, chaque dollar investi s’est traduit par un gain de six dollars. Le taux de scolarisation au Laos a ainsi augmenté en moyenne de 14 % au cours de ces dix dernières années, et les élèves qui bénéficient de ces repas suivent une année de cours supplémentaire par rapport aux autres élèves.

« Ce transfert de responsabilités démontre bien ce que nous pouvons réaliser lorsque nous œuvrons main dans la main avec un objectif commun : faire en sorte que la nouvelle génération d’enfants grandisse en bonne santé et bénéficie d’une éducation », a expliqué David Beasley, directeur exécutif du PAM. « Ce programme est représentatif de l’ensemble des efforts déployés par le gouvernement, le PAM, ses partenaires et ses donateurs. »

Le PAM mène des opérations au Laos depuis 45 ans. À la suite de l’adoption de la politique nationale du gouvernement de promotion des repas scolaires en mai 2014, le PAM a commencé à réorienter ses activités vers un renforcement des capacités du gouvernement et des collectivités plutôt que sur la mise en œuvre du programme d’alimentation scolaire. Il ambitionne de transférer l’ensemble des responsabilités du programme d’ici 2021.

À partir de la prochaine rentrée scolaire en septembre, le gouvernement du Népal soutiendra le programme dans 800 établissements, dont 515 écoles déléguées par le PAM, en investissant 0,10 dollar US (800 kips) par enfant et par jour. Le PAM fournira un soutien technique continu pour garantir la viabilité du programme et renforcer son appropriation à l’échelle locale, y compris en mettant en place des installations d’eau, d’assainissement et d’hygiène dans les écoles, en créant des jardins dans les établissements ainsi que des serres et des viviers.

 

Post A Comment

No Comments