SUN Newsletter
Home / Actualités / Transformer l’alimentation et l’agriculture afin de réaliser les ODD

Transformer l’alimentation et l’agriculture afin de réaliser les ODD

  |   Réseau des Nations Unies pour le Mouvement SUN

© UNICEF/UN0150238/Dejongh

La voie de la prospérité est clairement tracée par le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Elle exige une action transformatrice qui s’inscrit dans les principes de durabilité et qui s’attaque aux causes profondes de la pauvreté et de la faim en vue de ne laisser personne de côté. En tant que premier lien entre les populations et la planète, l’alimentation et l’agriculture durables sont particulièrement bien placées pour relever de nombreux défis auxquels nous sommes confrontés : elles nous procurent des aliments nutritifs et abordables, renforcent nos moyens de subsistance, redynamisent les paysages ruraux et urbains, permettent d’assurer une croissance nationale inclusive et suscitent des changements positifs dans l’ensemble du Programme 2030.

Comment les décideurs peuvent-ils exploiter concrètement ce potentiel ? Comment peuvent-ils choisir et prioriser les ressources pour accélérer les progrès ? Cette publication propose des solutions pratiques à travers la présentation de 20 mesures interconnectées, chacune décrivant les approches, les politiques et les outils qui contribuent à de multiples ODD. Elles intègrent les trois dimensions du développement durable et exigent la participation de différents acteurs et l’instauration de partenariats entre eux. À travers l’identification des synergies, la compréhension des équilibres existants et la description des mesures d’incitations, ces 20 mesures s’attaquent aux véritables problèmes auxquels les pays font face pour bâtir un monde libéré de la faim (Faim Zéro) et un avenir plus prometteur pour tous.

Rédigé à l’intention des décideurs politiques et des acteurs du développement à l’échelle nationale, ce guide présente une série d’actions à suivre pour accélérer la transformation vers une alimentation et une agriculture durables. Ces orientations reposent sur des données probantes, ainsi que sur l’expérience, l’expertise technique et les connaissances collectives acquises au sein de la FAO.

Elles s’inscrivent dans la vision de développement durable du Programme 2030, selon laquelle l’alimentation et l’agriculture, les moyens d’existence des populations et la gestion des ressources naturelles sont abordés non pas séparément mais comme un tout ; dans la perspective d’un avenir où l’accent est mis non seulement sur l’objectif final mais aussi sur les moyens employés pour l’atteindre ; et dans un cadre où les acteurs publics et privés participent à la légitimation des solutions de développement, s’engagent à leur donner forme et œuvrent à leur réalisation.

L’alimentation et l’agriculture se trouvent aujourd’hui à un moment charnière de leur histoire. Rétrospectivement, des améliorations majeures de la productivité agricole ont été constatées au cours des dernières décennies pour satisfaire la demande alimentaire d’une population mondiale en plein essor. Toutefois, ces progrès ont souvent eu des bémols sur le plan social et environnemental, à savoir : le manque d’eau, la dégradation des sols, le stress sur les écosystèmes, la perte de biodiversité, la diminution des stocks halieutiques et du couvert forestier, ainsi que des niveaux élevés d’émissions de gaz à effet de serre. Le potentiel productif de notre base de ressources naturelles a été altéré en de nombreux points du globe, compromettant la prospérité future de la planète.

 

Aujourd’hui, 815 millions de personnes ont faim et une personne sur trois souffre de malnutrition, ce qui illustre bien à quel point notre système alimentaire est déséquilibré. La migration de détresse se situe à un niveau sans précédent depuis plus de 70 ans, alors que la cohésion sociale et les traditions culturelles des populations rurales sont menacées par une combinaison de facteurs : un accès limité à la terre et aux ressources, assorti d’un nombre croissant de crises, de conflits et de catastrophes naturelles, qui sont pour beaucoup la conséquence des changements climatiques.

En ce qui concerne l’avenir, la voie à suivre pour parvenir à une prospérité inclusive est clairement tracée par le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Afin de surmonter les défis complexes auxquels le monde est confronté, il est nécessaire d’entreprendre une action transformatrice, en adoptant les principes de durabilité et en s’attaquant aux causes profondes de la pauvreté et de la faim pour ne faire aucun laissé-pour-compte.

Agissant en tant que principale connexion entre les humains et la planète, l’alimentation et l’agriculture peuvent contribuer à atteindre les nombreux Objectifs de développement durable (ODD). S’ils sont correctement nourris, les enfants peuvent apprendre, les personnes peuvent avoir des vies saines et productives et les sociétés peuvent prospérer. En nous occupant de nos terres et en optant pour une agriculture durable, les générations actuelles et à venir pourront nourrir une population croissante. L’agriculture, qui englobe les cultures, les animaux d’élevage, l’aquaculture, la pêche et les forêts, est le plus grand employeur au monde, le plus grand secteur économique dans de nombreux pays et elle est la principale source de nourriture et de revenu pour les personnes vivant dans une pauvreté extrême. L’alimentation et l’agriculture durables ont le potentiel incroyable de revitaliser le paysage rural, de fournir une croissance inclusive aux pays et d’encourager un changement positif dans tous les domaines du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

 

• Lire le rapport : En français

Post A Comment

No Comments