SUN Newsletter
Home / Actualités / Un bon départ pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée – Faire avancer la nutrition pour tous

Un bon départ pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée – Faire avancer la nutrition pour tous

  |   Réseau de la société civile SUN, Réseau des pays SUN

La malnutrition en Papouasie-Nouvelle-Guinée a toujours représenté un défi très difficile à surmonter. Le pays affiche le quatrième taux de retards de croissance infantiles le plus élevé au monde et comparé aux autres pays du monde, près de 50 % des enfants de ce pays souffrent de retards de croissance, 14,3 % d’émaciation et 24,8 % d’insuffisance pondérale (selon le Rapport sur la nutrition mondiale de 2018).

Les retards de croissance affectent la croissance et le développement des enfants souffrant de malnutrition. Ils sont le résultat d’une mauvaise nutrition au cours des 1 000 premiers jours de vie des enfants, allant du moment de leur conception à leur deuxième anniversaire. Ces retards de croissance et de développement sont irréversibles.

Pourtant, le gouvernement encourage les parties prenantes à peu à peu œuvrer en faveur d’une société « heureuse, saine, équitable, judicieuse et intelligente ». Un groupe d’organisations de la société civile mené par Save the Children s’est joint au gouvernement et est désormais totalement engagé dans la mobilisation d’ONG nationales et internationales, d’autorités provinciales et d’entités locales diverses pour travailler ensemble en faveur de l’amélioration de l’état nutritionnel du pays, et notamment de celui des enfants, des adolescentes et des femmes.

Depuis 2016, la Papouasie-Nouvelle-Guinée est membre du Mouvement pour le renforcement de la nutrition (Mouvement SUN). Pour la première fois, le pays a participé à l’évaluation conjointe annuelle dont l’objectif est de présenter les réalisations d’un pays en matière de nutrition, de concert avec les autres pays membres du Mouvement. Après un an d’un travail acharné du Département national de Suivi et de Planification, du Département national de la Santé, de l’UNICEF et de Save the Children, les indicateurs de progrès confirment bien que la collaboration porte véritablement ses fruits. C’est un bon début car la politique nutritionnelle et le plan d’action stratégique sont en cours de préparation et seront lancés très prochainement.

Le 25 juillet 2019, les organisations de la société civile du Mouvement SUN représentées par Anglicare PNG, la Burnet Institute et Population Services International ont, sous la houlette de Save the Children, discuté pendant trois heures des efforts et de la contribution de la société civile à la lutte contre la malnutrition.

Au cours de la réunion, l’alliance de la société civile du Mouvement SUN a pu réfléchir à son travail, notamment à sa collaboration avec le Département national de Suivi et de Planification, et aux engagements pris au niveau des provinces.

Dans les jours à venir, l’alliance va encourager tous les autres réseaux à jouer pleinement leur rôle, notamment à participer à une séance conjointe de passage en revue des notes finales de tous les réseaux.


*Article rédigé par Sahr Nouwah, coordinateur senior du plaidoyer chez Save the Children Papouasie-Nouvelle-Guinée et membre de l’alliance de la société civile du Mouvement SUN en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Post A Comment

No Comments