SUN Newsletter
Home / Actualités / Un nouveau document et podcast AidData explique la nature complexe du suivi de l'aide pour la nutrition

Un nouveau document et podcast AidData explique la nature complexe du suivi de l’aide pour la nutrition

  |   Non classé

bannerLe 6 août 2015, AidData a diffusé un podcast sur le suivi de l’aide pour la nutrition et la façon dont la même méthode pourrait être appliquée pour l’autonomisation des femmes. Le podcast d’une durée de 13 minutes était le sixième épisode de la série d’été « Deeper than data » par AidData.

AidData est un laboratoire de recherche et d’innovation qui vise à améliorer les résultats du développement en rendant les données de financement du développement plus accessibles et facilement exploitables. Leur podcast explique comment la nutrition et l’autonomisation des femmes sont des questions multisectorielles complexes. En raison de la nature intersectorielle des programmes et des initiatives de nutrition et d’autonomisation des femmes, les financements destinés à ces questions sont difficiles à suivre.

Durant le podcast, Scott Ickes, un professeur de nutrition et d’épidémiologie internationale au Département de kinésiologie et de sciences de la santé au College of William & Marie, a souligné la nécessité de mieux comprendre et suivre les investissements à travers le développement international. Cette connaissance permettra aux décideurs de mieux planifier les investissements pour la nutrition et l’autonomisation des femmes, en vue d’atteindre les objectifs internationaux de développement, qui sont larges et multi-facettes.

Il a expliqué comment le nouveau document, « Construire un système plus solide pour le suivi des dépenses contribuant à la nutrition : Une méthodologie et une estimation des dépenses globales d’aide extérieure pour les approches contribuant à la nutrition » permet de mener le suivi de l’aide pour la nutrition en utilisant une nouvelle méthode pour capturer de manière plus précise et exhaustive, les investissements contribuant à la nutrition. L’investissement pour la nutrition en 2010, était estimé à 79,4 millions de dollars US lorsque les classements officiels du secteur de l’aide au développement de l’Organisation pour la coopération économique selon la base de données du SNPC (Système de notification des pays créanciers), ont été utilisés. La nouvelle approche a conduit à l’identification de 1,8 milliard de dollars US de financement pour des approches contribuant à la nutrition.

Lire l’article de référence : AidData

Télécharger le document de travail AidData : « Construire un système plus solide pour le suivi des dépenses contribuant à la nutrition : Une méthodologie et une estimation des dépenses globales d’aide extérieure pour les approches contribuant à la nutrition »,

Lire un article d’opinion par le grand reporter de Devex, Jenny Lei Ravelo : « Une nouvelle méthode de suivi des dépenses contribuant à la nutrition »

From the working Paper - Figure 3: Category 2 - Global totals of 2010 nutrition sensitive spending by recipient, stunting prevalence, and stunting population Du document de travail – Figure 3: Catégorie 2 – Totaux globaux des dépenses 2010 contribuant à la nutrition par destinataire, prévalence du retard de croissance, population atteinte par le retard de croissance [/ caption]

Post A Comment

No Comments