SUN Newsletter
Home / Actualités / {ut3}Le Kenya dévoile un nouveau programme d’enrichissement des aliments, d’une durée de 6 ans, mené avec l’Université Jomo Kenyatta et des partenaires locaux{ut4}

{ut3}Le Kenya dévoile un nouveau programme d’enrichissement des aliments, d’une durée de 6 ans, mené avec l’Université Jomo Kenyatta et des partenaires locaux{ut4}

  |   Non classifié(e), Réseau des pays SUN

{ut3}

Le 27 avril 2017, le gouvernement du Kenya a dévoilé un nouveau partenariat de 6 ans entre le ministère de la Santé et l’Université Jomo Kenyatta d’Agriculture et de Technologie (JKUAT), ainsi qu’avec des partenaires du secteur privé. Ce partenariat vise à renforcer l’enrichissement des aliments et à combler les lacunes en la matière. Ce projet financé par l’Union européenne cherche à accroître la capacité des fabricants à enrichir la farine de maïs et d’autres aliments de base consommés par les familles pauvres, où les taux de malnutrition sont plus élevés.

Le ministre de la Santé, Cleopa Mailu, a déclaré que le Programme national d’enrichissement des aliments du Kenya visait à lutter contre la malnutrition grâce à l’ajout de vitamines et de minéraux à la farine de maïs, aux huiles alimentaires et au sel. M. Mailu a indiqué que le projet viendrait compléter les initiatives en cours pour améliorer l’état nutritionnel dans le pays conformément aux directives de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).


Nous avons adopté une approche multisectorielle de lutte contre la malnutrition et le retard de croissance dans le pays. »

Gladys Mugambi, Directrice de l’Unité de nutrition et de diététique, ministère de la Santé, Kenya.


Gladys Mugambi, qui dirige l’Unité de nutrition et diététique du ministère de la Santé, a déclaré que le Kenya favorisait l’enrichissement et l’allaitement au sein exclusif pour lutter contre la malnutrition et le retard de croissance et que des programmes peu coûteux d’enrichissement alimentaire étaient en cours pour garantir l’accès des ménages pauvres à des aliments riches en micronutriments.

Pour en savoir plus (en anglais) : Xinhua Net, MediaMax

 

 {ut4}

Post A Comment

No Comments