SUN Newsletter
Home / Actualités / Voix du terrain: quel est la valeur ajoutée du Mouvement SUN?

Voix du terrain: quel est la valeur ajoutée du Mouvement SUN?

  |   Réseau de la société civile SUN

Entretien avec Faniry Hantarinivo – Responsable département plaidoyer pour ACF, Vice-présidente nationale de la Plateforme de la société Civile pour le Mouvement SUN, appelée «HINA» – Madagascar

Quel rôle joue la Plateforme de la société civile du Mouvement SUN à Madagascar ?

La Plateforme de la société civile HINA du Mouvement SUN à Madagascar a pour mission de porter la voix de la société civile à Madagascar en mettant en œuvre des actions de plaidoyer ayant des impacts directs et indirects sur la nutrition ; de coordonner et renforcer les actions de nutrition des organisations de la société civile; de promouvoir l’utilisation d’informations fiables et mises à jour sur la nutrition à travers des travaux de recherche ; de développer des partenariats multi niveaux et multi secteurs.

Pour l’élaboration du nouveau Plan National d’Action pour la Nutrition – un plan multisectoriel – la plateforme de la Société Civile SUN a fait une analyse du plan national d’action du gouvernement phase 2 pour identifier les lacunes et les goulots d’étranglement ayant empêché la mise en œuvre effective de ce plan national d’action notamment en ce qui concerne l’intégration des secteurs eau, hygiène et assainissement (WASH) et nutrition et la coordination multisectorielle. Nous avons travaillé sur un papier de positionnement pour la nouvelle politique et le nouveau plan national d’action. Les 3 grands points avancés étaient les suivants : le paquet essentiel d’interventions spécifiques ; l’intégration de l’Eau assainissement et hygiène ; et le renforcement de la coordination et de la gouvernance. Pendant le processus nous avons intégré le comité de rédaction avec nos idées et les idées récoltées auprès de nos membres. Cela a duré près d’une année ou nous avons dû nous rendre disponibles pour toutes les réunions et ateliers pour pouvoir suivre l’intégration de ces points. Nous avons finalement réussi à avoir une section entière consacré pour l’eau, hygiène et assainissement dans le plan national d’action pour la nutrition !

En revanche, l’intégration de la nutrition dans le plan sectoriel eau assainissement hygiène présente plus de difficultés. Nous avons dû nous battre pour intégrer quelques mots concernant la nutrition dans le plan stratégique. Nous faisons le suivi pour pousser nos recommandations. C’est certainement du au fait que le secteur WASH est déjà fragmenté à la base. Il n’y a pas de ministère consacré, mais c’est le ministère énergie, eau, hydrocarbures, donc le WASH n’est qu’une petite partie. Les acteurs WASH ne sont pas nécessairement conscients de cette nécessité.

Quelle est la valeur ajoutée du mouvement SUN dans ces négociations ?

La valeur ajoutée c’est que nous avons pu tirer le meilleur parti des cinq grandes plateformes du mouvement SUN – secteur privé chercheurs, bailleurs/donateurs, gouvernement et société civile. Nous avons effectué des réunions périodiques pour réfléchir ensemble à ce plaidoyer.

En ce qui concerne la société civile, le mouvement SUN a permis d’instaurer la notoriété de la société civile, pourque celle-ci puisse interpeller, et faire partie des différentes instances de réflexion, de négociation et discussion. Nous espérons que cela va continuer avec le nouveau gouvernement !

Enfin, il y a aussi un plaidoyer qui va dans le sens du secteur privé pour assurer le financement de la nutrition et de la santé, afin de renforcer la sécurité nutritionnelle.

Post A Comment

No Comments