SUN Newsletter
Home / Actualités / Women Development Army : des bras pour le changement dans la nutrition, expérience de West Gojam, Éthiopie

Women Development Army : des bras pour le changement dans la nutrition, expérience de West Gojam, Éthiopie

  |   Blogs, Réseau de la société civile SUN

ECSC-SUN Logo final

À propos des auteurs : Cet article a été documenté et disséminé par Kenaw Gebreselassie et Sosina Melese – Coalition de la société civile pour le renforcement de la nutrition en Éthiopie (ECSC-SUN)].

© Kenaw G/ECSC-SUN

© Kenaw G/ECSC-SUN

Tsehaynesh Semu, (mère de cinq enfants) et Adame Zerihun (mère de deux enfants) sont des bénévoles communautaires qui dirigent des réseaux de l’organisation gouvernementale Women Development Army dans le Kebele de Fezel, Woreda de Bure dans la zone de West Gojam. Ayant pour mission de soutenir et conduire 30 familles chacune selon le réseau de développement gouvernemental « 1 to 5 » (Un pour cinq), elles travaillent en étroite collaboration avec les conseillers en santé et des agents de développement agricole, et fournissent un soutien local.

Sur le plan nutritionnel, elles soutiennent les efforts en cours pour mettre fin à la malnutrition au niveau communautaire et des ménages principalement en fournissant des conseils de soins et d’alimentation appropriés du nourrisson, et en renforçant les connaissances et la compréhension de la communauté sur l’allaitement maternel, la cuisson des aliments pour un régime nutritif et le jardinage. Plus important encore, elles cherchent à créer une demande pour les services de santé et de nutrition fournis par le poste de santé du Kebele de Fezel.

Tsehaynesh et Adame sont bien conscientes des services de santé et de nutrition communautaires qu’elles peuvent soutenir à leur niveau. Elles connaissent bien tous les villageois dont elles ont la supervision. En consultation avec, Muluken Kassa, conseiller en santé à Fezele, elles font des rondes régulières pour superviser les mères et encourager les bonnes pratiques de santé et de nutrition. Elles vérifient les pratiques telles que la préparation des aliments, les soins aux nouveau-nés et aux enfants de moins de cinq ans, la construction de latrines et la mise en place de cuisines séparées.

J’ai mon propre horaire de visite et je connais bien les messages de santé et de nutrition adéquats qu’il faut délivrer aux femmes que je soutiens chaque jour. J’éduque les mères enceintes et allaitantes à manger plus, diversifier leur alimentation, et veiller à ce que chaque nouveau-né soit allaité exclusivement au sein pendant six mois. « Je leur montre aussi bien comment faire de la bonne cuisiner pour leurs enfants après six mois.  Le changement auquel nous assistons aujourd’hui est très inspirant, grâce à Muluken, qui est notre superviseur et qui nous fournit tout ce dont nous avons besoin pour aider nos mères. », a expliqué Adame.

Teshaynesh et Adame ont les connaissances et la compréhension nécessaires d’une bonne nutrition et des besoins nutritionnels de leur communauté. En outre, elles sont très expressives quand elles expliquent ce qu’elles font dans le cadre de leur ronde des maisons. Comme elles sont elles-mêmes mères modèles, elles servent d’exemples vivants qui deviennent des agents de changement de comportement et de pratique espéré dans la communauté, notamment les changements dans les pratiques d’alimentation et de soins aux enfants. Le sentiment d’appartenance qu’elles ont est très inspirant.

Tsehainesh a parlé de ses rôles en tant que responsable dans Women Development Army :

Éduquer la communauté sur la santé et la nutrition est pour moi une tâche quotidienne. J’identifie les femmes enceintes dans un réseau « 1 to 5 » et les renvoie au poste de santé pour la visite prénatale, des conseils en nutrition, et d’autres services de santé et de nutrition. Je fais moi-même la ronde des maisons pour leur dire ce qu’elles doivent faire pour leurs bébés dans les 1000 premiers jours, la période allant de la grossesse au deuxième anniversaire de l’enfant. Pour les enfants de plus de six mois, Muluken et moi ainsi que d’autres chefs d’équipe du réseau des femmes préparons des aliments complémentaires locaux, principalement de la farine composée de céréales et de légumineuses. Les mères de ces enfants prennent les aliments préparés en échange avec les céréales brutes et les légumineuses qu’elles apportent. Nous les éduquons également sur les avantages de jardins potagers familiaux qu’elles créent sur le modèle du carré de jardin que nous avons mis en place autour de notre poste de santé.

© Kenaw G/ECSC-SUN

© Kenaw G/ECSC-SUN

Le Kebele de Fezel fait preuve d’une telle implication et d’un sens d’appropriation communautaire inspirants qui doivent répliqués dans d’autres régions du pays. Il est impératif de capitaliser sur l’expérience et les excitations générées au sein de cette communauté et de suivre les progrès pour tout aussi garantir l’éradication de la malnutrition dans d’autres régions du pays. La contribution de cette équipe de développement local illustre que la participation de la communauté dans les services de santé et de nutrition devient cruciale pour les changements nécessaires dans la communauté.

Muluken Kassa (conseiller en santé à Fezel) reconnaît que cette participation prometteuse des femmes dans les activités de nutrition a entraîné plusieurs changements dans Fezel et d’autres localités de West Gojam. Birilew Mintesinot, qui dirige le poste de nutrition du Woreda de Bure, fait écho d’un enthousiasme similaire au sujet de l’efficacité de la participation de Women Development Army dans la sensibilisation et l’action pour la nutrition.

L’équipe de la Coalition de la société civile pour le renforcement de la nutrition en Éthiopie (ECSC-SUN) remarque que les équipes de développement locales et les dirigeants de ces équipes accomplissent des tâches d’une importance cruciale pouvant affirmativement contribuer à l’état nutritionnel des enfants et des mères, et aux grands changements que le pays souhaite voir à travers le renforcement des efforts en matière de nutrition.


En 2013, la Coalition de la société civile pour le renforcement de la nutrition en Éthiopie (ECSC) a été créée pour galvaniser les efforts visant à alléger le fardeau de la malnutrition. Elle est présidée par Save the Children et financée par IrishAid.

Irish Aid LogoSave the Childen logo

Post A Comment

No Comments