SUN Newsletter
Home / Actualités / Zimbabwe : Lancement par le Vice-président de la Stratégie nationale pour la nutrition

Zimbabwe : Lancement par le Vice-président de la Stratégie nationale pour la nutrition

  |   Réseau des pays SUN, Réseau du secteur privé SUN

Le 28 avril 2015, le Vice-président Emmerson Mnangagwa a lancé la Stratégie nationale pour la nutrition au Zimbabwe (2014 – 2018). Le plan vise à assurer la sécurité nutritionnelle à travers la mise en œuvre d’interventions intégrées dans un vaste cadre de santé publique comprenant des services de santé, d’eau et d’assainissement. La stratégie a été lancée à Bulawayo pendant la Conférence de la foire commerciale internationale du secteur privé du Zimbabwe. M. Mnangagwa a déclaré : « La mise en œuvre de cette stratégie exigera la participation et l’implication des parties prenantes à tous les niveaux, de la communauté aux instances nationales. Le département de nutrition du ministère de la Santé et des soins à l’enfance pilotera la mise en œuvre de la stratégie, le Conseil de l’alimentation et de la nutrition conservant ses fonctions de coordination multi-acteurs ». Ce lancement fait suite à celui de la Politique de sécurité alimentaire et nutritionnelle (FNSP) par le président Robert Mugabe en mai 2013.launched by President Robert Mugabe in May 2013.

La stratégie réitère que « Les conséquences humaines et économiques actuelles des carences en micronutriments sont graves pour la population du Zimbabwe. Environ 7 700 enfants et mères meurent chaque année à cause de la carence en micronutriments, du manque de vitamines et minéraux essentiels nécessaires (fer, vitamine A, zinc et acide folique). Les pertes cognitives observées chez les enfants pendant la croissance causeront l’affaiblissement du niveau intellectuel d’environ 900 000 personnes au sein de la population actuelle d’enfants de moins de cinq ans. Il s’en suivra des déficits de productivité future estimés à 16 millions de dollars en PIB annuel… Chez les adultes, les déficits de productivité devraient affecter plus de 500 000 travailleurs, résultant en un déficit du PIB estimé à 43 millions de dollars par année. Les carences en micronutriments favorisent également une morbidité plus élevée, mais pourtant évitable. À titre d’exemple, environ 3,5 millions de nouveaux cas de diarrhée, d’infections respiratoires aiguës, de faible poids à la naissance et de malformations congénitales sont observés et coûtent au système de santé et aux familles un montant supplémentaire de 4 millions de dollars par an ».

La Stratégie nationale de nutrition est en ligne avec le Programme zimbabwéen pour la transformation socio-économique durable (Zim Asset) du Groupe sectoriel sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Zim Asset (2013 – 2018) est un programme fondé sur les résultats avec quatre groupes stratégiques œuvrant pour la croissance économique du Zimbabwe.

Plus d’informations dans cet article de Radio Dialogue Read more with an article by Radio Dialogue

Plus d’informations dans cet article du Sunday News
Read more with an article by The Sunday News

Plus d’informations dans cet article de Chronicle
Read more with an article by Chronicle

Post A Comment

No Comments